GROUPE/AUTEUR:

BLAZE BAYLEY

(ROYAUME UNI)

TITRE:
THE REDEMPTION OF WILLIAM BLACK (2018)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
HEAVY METAL

"Troisième et dernier volet de la trilogie d’Infinite Entanglement, "The Redemption Of William Black" est une nouvelle réussite qui ravira les amateurs de heavy metal mélodique."
NOISE - 08.03.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Blaze Bayley et ses hommes ont tenu parole et sont de retour un an après le deuxième volet d’Infinite Entanglement pour le final de leur trilogie. "The Redemption Of William Black" réunit la même équipe avec les musiciens d’Absolva. Si les deux premiers volets étaient de grande qualité, taillés dans le meilleur du heavy metal mélodique, la question qui se pose est de savoir si la trilogie sera un sans-faute sur toute la ligne ?

Le premier élément qui frappe est l’optimisme qui règne autour de cet opus. Celui-ci est construit comme une histoire avec une alternance entre titres heavy et moments épiques forts en émotions. On ressent ainsi toute la force dramatique de ce dernier volet avec quelques passages parlés pour accentuer cet effet.
Mais quand Blaze et ses compères veulent sonner heavy, ils le font avec classe. Et d'entrée, le trio formé par ‘Reedemer’, ‘Are You Here’ et’ Immortal One’ ne fait pas semblant. Le côté court et direct, des refrains parfaits et des soli brûlants font leur effet et devraient faire un carton en live. Blaze est parfait avec ce ton voilé qui lui va si bien. ‘The Dark Side Of Black’, ‘Prayers of Light’ et ‘Already Won’ font tout aussi fort. Du chant aux soli en passant par les riffs, nous sommes bluffés par l’aisance et par l’alchimie qui règnent dans le groupe. Blaze s’amuse même à chanter assez haut et est bien servi par des refrains très bien amenés.

L’aspect épique et émotionnel est lui aussi largement mis à l’honneur et contribue à la force de l’album, Blaze et ses hommes multipliant les moments de bravoure (‘Virus’ ou ‘Afraid To Shoot Stranger’). On retrouve dans ‘The First True Sign’, ‘Life Goes On’, ‘Human Eyes’ et ’18 Days’ les passages acoustiques discrets, le chant pur et plein de feeling ainsi que les montées en puissances débouchant sur des soli galopant de manière épique. Le bouquet final vient avec ‘Eagle Spirit’ qui, sur plus de 8 minutes, est la parfaite conclusion de l’album en réunissant toutes les qualités heavy, épiques et mélodiques de Blaze et de ses musiciens.

Blaze Bayley clôt ainsi de fort belle manière une trilogie qui lui a permis de relancer sa carrière et de retrouver une popularité certaine. "The Redemption Of William Black" est un concentré du meilleur de ce que le heavy mélodique peut proposer.

Plus d'information sur http://www.blazebayley.net/



GROUPES PROCHES:
IRON MAIDEN, RAINBOW, ABSOLVA, DIO, ICED EARTH

LISTE DES PISTES:
01. Redeemer
02. Are You Here
03. Immortal One
04. The First True Sign
05. Human Eyes
06. Prayers Of Light
07. Days
08. Already Won
09. Life Goes On
10. The Dark Side Of Black
11. Eagle Spirit


FORMATION:
Blaze Bayley: Chant
Chris Appleton: Guitares
Karl Schramm: Basse
Martin Mcnee: Batterie
Aine Brewer: Invité / Voix, Choeurs
Chris Jericho: Chant / Invité
Liz Owen: Invité / Choeurs
Luke Appleton: Invité / Choeurs
Mel Adams: Invité / Choeurs
Michelle Sciarrotta: Guitares / Invité / Choeurs
Rob Toogood: Invité / Voix


TAGS:
Epique, Mélancolique, Old School, Concept-album, Chant éraillé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BLAZE BAYLEY
DERNIERE ACTUALITE
BLAZE BAYLEY: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur BLAZE BAYLEY
DERNIER ARTICLE
Blaze Bayley - 23 et 24 Mars 2018- Chapelle Lez Herlaimont et Mametz
Musicwaves a retrouvé Blaze Bayley pour deux dates exceptionnelles entre la Belgique et la France avec la même ferveur et la même passion pour les heavy metalleux des deux côtés de la frontière. Tous les articles sur BLAZE BAYLEY
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
RICK SPRINGFIELD: The Snake King (2018)
ROCK L’Australien surprend avec cet album conceptuel autour de la religion dont il dénonce les excès avec un blues-rock, pop et folk digne des plus grands.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MAYSON: Live Fast Live Once (2017)
AUTRES Habile mélange de rock et d'électro synthétique, "Live Fast Live Once" porte à moitié bien son nom. Ça va vite mais c'est à vivre et écouter plus d'une fois.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BLAZE BAYLEY
BLAZE-BAYLEY_Endure-and-Survive
Endure And Survive (2017)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
BLAZE-BAYLEY_Infinite-Entanglement
Infinite Entanglement (2016)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
BLAZE-BAYLEY_The-King-Of-Metal
The King Of Metal (2012)
3/5
3/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
BLAZE-BAYLEY_Promise-And-Terror
Promise And Terror (2010)
4/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HEAVY METAL
BLAZE-BAYLEY_The-Man-Who-Would-Not-Die
The Man Who Would Not Die (2008)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020