.
.
GROUPE/AUTEUR:

PAT O'MAY

(FRANCE)

TITRE:
ONE NIGHT IN BREIZHLAND (2018)
LABEL:
COOP BREIZH
GENRE:
ROCK

""One Night In Breizh Land" est un album live aussi attachant que son auteur, un vrai moment de partage chaleureux et émouvant."
NEWF - 23.01.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Il fut une époque où l’essentiel de l’argent de poche des ados passait dans l’achat de disques au format vinyle. Eh oui, il fallait payer d’abord et écouter ensuite. Et même si les nombreux petits disquaires de quartier, aujourd’hui disparus, étaient très souvent enclins à faire partager leur passion aux clients avides de découvertes, se planter sur le choix du disque coûtait cher. La méthode infaillible pour découvrir un artiste ou un groupe était d’acheter un album live. Nombreux sont ceux qui ont découvert Yes avec "Yessongs", The Who avec "Live At Leeds" ou Deep Purple avec "Made In Japan". Les captations live étaient le plus souvent brutes et sans overdubs et permettaient de savoir ce que les groupes avaient dans le ventre avant de se pencher sur leur discographie. "One Night In Breizh Land" de Pat O’May fait partie de cette catégorie d’albums live qui, bien mieux qu’un best-of inutile, est un véritable cadeau à tous ses fans et constitue la porte d’entrée idéale dans l’univers du guitariste pour ceux qui ne le connaissent pas.

Pat O’May est un artiste généreux, avec son public, avec ses amis et avec l’auditeur. Pour ses 23 ans de carrière, il a organisé un grand concert à Trégueux en octobre 2017, retransmis en direct par France 3 Breizh. Et il a invité pour l’occasion un grand nombre de ses amis musiciens à partager la scène. Tous ont pour point commun d’avoir collaboré avec lui par le passé : Ron Thal, Patrick Rondat, Jonathan Noyce (Jethro Tull, Gary Moore), Pat McManus (Mama’s Boys), le percussionniste David Hopkins (Alan Stivell), l’harmoniciste Diabolo (Higelin, Christophe). De ces quatre heures de concert, il a sélectionné soigneusement 23 morceaux retraçant l’essentiel de sa discographie, pour un résultat particulièrement enthousiasmant.

En effet, "One Night In Breizh Land" est un live comme on n’en fait plus, un grand moment de partage qui retranscrit à merveille l’énergie et la chaleur du concert et la communion des musiciens avec le public. Pat O’May est aux petits soins avec ses potes, les accompagne sur certains de leurs morceaux (l’époustouflant ‘Mindscape’ de Patrick Rondat, le génial ‘Who To Pray For Anymore’ de Ron Thal) et ses amis lui rendent au centuple. La joie et l’émotion de se retrouver sont palpables sur chaque titre jusqu’au final en apothéose avec un ‘Whiskey In The Jar’ d’anthologie.

L’album est à l’image de son auteur : éclectique et flamboyant. Il alterne les brûlots hard rock (‘The Trolls’, ‘Far From Her Land’, la reprise de ‘Crazy Horses’ de The Osmonds), les titres purement rock celtique sublimés par les bombardes et cornemuses du Bagad Bro Konk Kerne (‘Breizh America’, ‘I Want To Sleep’) et les magnifiques compositions instrumentales de Pat O’May dont le talent de guitariste prend encore plus d’ampleur en live (‘Overlord’, ‘That’s Beautiful’, ‘Michael’s Calling’, ‘Alan The Brave’).

Mais en plus d’être la somme de toutes les composantes de la musique de Pat O’May, "One Night In Breizh Land" réserve aussi des surprises particulièrement émouvantes. C’est le cas du titre ‘On The Road Again’ pour lequel Pat ressuscite Marienthal, groupe rouennais dont il était le guitariste il y a bien longtemps alors qu’il s’appelait encore Patrick Maineult. Et c’est aussi et surtout en rendant hommage à Gary Moore, son père spirituel, qu’il touche l’auditeur en plein cœur. En interprétant ‘Belfast Boy’ avec Pat McManus et ‘Oh Wild One’, titre inédit du célèbre Irlandais, avec Jonathan Noyce, Pat O’May s’affirme comme le principal dépositaire du hard rock celtique qui fait son identité musicale.

Attachant, chaleureux et émouvant, "One Night In Breizh Land" fera le bonheur de tous ceux qui en ont assez des faux albums live aseptisés et retravaillés en studio. Ici pas de triche ni de tromperie sur la marchandise, juste le plaisir de jouer et l’envie de faire partager la fête au plus grand nombre avec talent et sincérité. Merci pour ce cadeau.

Plus d'information sur http://www.patomay.com



GROUPES PROCHES:
JOE SATRIANI, GARY MOORE, ALAN SIMON, PATRICK RONDAT, BUMBLEFOOT

LISTE DES PISTES:
01. Crazy Horses
02. First Session
03. The Trolls
04. The White Lady
05. Don't Know Who To Pray To Anymore
06. I Want To Sleep
07. Breizh Amerika
08. Overlord
09. On The Road Again
10. That's Beautiful
11. Mindscape
12. Belfast Boy
13. Homeland
14. Alan The Brave
15. Far From Her Land
16. Michael's Calling
17. Oh Wild One
18. Eliz Iza
19. On The Moor
20. No Religion
21. Break Out
22. Ty Moon
23. Whiskey In The Jar


FORMATION:
Christophe Babin: Basse
James Wood: Guitares / Claviers
John Elfy: Batterie
Pat O'May: Chant / Guitares
Bagad Bro Kon Kerne: Invité / Cornemuse, Bombarde,...
David Hopkins: Invité / Percussions
Diabolo: Invité / Harmonica
Jonathan Noyce: Basse / Invité
Louis Soler: Guitares / Invité / Harmonicsculptor
Marty Mcdermott: Basse / Invité
Pat Macmanus: Invité
Patrick Rondat: Guitares / Invité
Paul Faloon: Batterie / Invité
Ron "Bumblefoot" Thal: Guitares / Invité


TAGS:
Celtique, Fusion, Instrumental, Technique, Guitar-Hero, Live
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC PAT O'MAY
DERNIERE ACTUALITE
PAT O'MAY EST CHAUD COMME LA BREIZH!
Toutes les actualités sur PAT O'MAY
DERNIERE INTERVIEW
Pat O’May fête ses 23 ans sur Music Waves !

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
COMPUTERS KILL PEOPLE: Healing Bruises (2018)
STONER Avec un son authentique, trouvant sa source dans les racines du rock, Computers Kill People s'offre une belle carte de visite intéressante qui promet une suite placée sous les meilleurs auspices.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PALACE: Binary Music (2018)
A.O.R. Bien que restant d’un grand classicisme général, cet opus surpasse son prédécesseur avec quelques belles pièces faisant preuve d’une énergie contagieuse.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PAT O'MAY
PAT-O-MAY_Behind-the-pics
Behind The Pics (2014)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
PAT-O-MAY_Celtic-Wings
Celtic Wings (2012)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK MELODIQUE
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020