ARTISTE:

THE SYN

(ROYAUME UNI)
TITRE:

SYNDESTRUCTIBLE

(2005)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Old School
"Chris Squire a beau très bien faire ce qu’il sait faire, la cuisine parait ici un peu fade."
ABADDON (02.03.2006)  
2/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

“C’est dans les vieilles marmites qu’on fait la meilleure cuisine”. Fort de ce principe, Chris Squire, mythique bassiste du mythique groupe Yes a retrouvé son vieux copain Steve Nardelli pour ressusciter The Syn, une formation existant déjà en 1965. Ils sont d’ailleurs les seuls rescapés du line-up original.

Ça commence très “Yes”, avec un court morceau d’ouverture tout en harmonies vocales superposées, enchaînant avec 'Some Time, Some Way', agréablement pop, bien fait mais pas très original, puis avec 'Reach Outro', synthétique assez planant mais un peu daté.

Suit le plat de résistance, selon Chris Squire, 'Cathedral of Love', qu’il présente modestement “comme une des 20 meilleurs chansons de tous les temps”. Rien pourtant de révolutionnaire dans ce titre, qu’on a l’impression d’avoir déjà entendu quelquefois, chez Yes, plusieurs années avant.

'City of Dreams' et 'Golden Age', plus rock, vont confirmer cette impression de déjà-vu, le deuxième titre étant très typé fin des 70 (hommage aux Who, avec une batterie très Keith Moon !). La voix de Nardelli montre ici ses limites : s’il reste toujours juste et bien placé, il donne souvent l'impression de sortir de la sieste et manque cruellement de ce beat qui insufflerait du peps à l’ensemble.

Session de rattrapage avec 'The Promise', plus prog que le reste de l’ensemble. Comme souvent, le groupe, en bon élève, place les meilleurs morceaux au début et en fin d’album pour impressionner l’auditeur ...

Reste que cet album parait quand même un peu juste pour passionner l’amateur de prog du début du XXIè siècle. Chris Squire a beau très bien faire ce qu’il sait faire, la cuisine parait ici un peu fade.


Plus d'information sur http://www.synmusic.net



GROUPES PROCHES:
CONSPIRACY, YES


LISTE DES PISTES:
01. Breaking Down Walls - 0:52
02. Some Time, Some Way - 7:56
03. Reach Outro - 3:38
04. Cathedral Of Love - 8:58
05. City Of Dreams - 9:38
06. Golden Age - 8:07
07. The Promise - 13:26

FORMATION:
Chris Squire: Chant / Basse
Gérard Johnson: Chant / Claviers
Jeremy Stacey: Batterie
Paul Stacey: Chant / Guitares
Stephen Nardelli: Chant
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
KEITH_WAKEMAN
21/08/2007
  0 0  
2/5
5+
Pas grand chose à voir avec du Yes. Je trouve le chant assez désagréable. La musique, à l'exception de quelques rares passages (Breaking Down Walls - The Promise ... surtout les parties instrumentales à 08:00 ...) est basique... trop basique. J'adore Chris Squire, mais cet album est très loin d'être à la hauteur de ce grand personnage.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
THE SYN: Trustworks
 
AUTRES CHRONIQUES
YARGOS: To Be Or Not To Be (2005)
METAL PROGRESSIF -
CHRISTIAN DÉCAMPS: Mes Vers Solitaires (2005)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE SYN
THE-SYN_Big-Sky
Big Sky (2009)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022