GROUPE/AUTEUR:

MINISTRY

(ETATS UNIS)

TITRE:
AMERIKKKANT (2018)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
METAL INDUSTRIEL

"Al Jourgensen relance Ministry et pousse un formidable coup de gueule à l'encontre d'une société moderne qui s'étiole dangereusement."
NOISE - 09.03.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Après avoir reculé l’échéance, Ministry semblait avoir mis un point final à sa carrière avec "From Beer To Eternity". Al Jourgensen avait perdu son camarade Mike Scaccia et lui avait rendu hommage avec un nouveau projet en 2016, Surgical Meth Machine. Sans ce partenaire indispensable, il semblait ne plus y avoir d’avenir pour Ministry. Mais les Etats-Unis en ont décidé autrement en mettant à leur tête contre toute attente Donald Trump, ébranlant un système qui semblait immuable.

En réaction, Jourgensen a senti le besoin de relancer la machine, réunissant un nouveau collectif avec Sin Quirin à la guitare, Cesar Soto et des invités comme Burton C.Bell ou DJ Swamp, pour nous donner "AmeriKKKant", un disque au nom et à la pochette coups de poing qui se donne pour but non pas de dénoncer l’action de Donald Trump mais bien de se pencher sur la faillite d’un système qui a permis l’avènement du populisme et son arrivée au pouvoir.

Un peu à l’image de notre modèle de société qui s’étiole, le disque commence avec un improbable morceau. ‘I Know Words’, issu d’un extrait de discours de Trump se muant en un délire schizophrénique constitué de couches de sons distordus. Le ton est donné et la première partie de l’album est un magma de folie pure. Durant chacun plus de 8 minutes, ‘Twilight Zone’ et ‘Victims Of A Clown’ sont des photographies dérangeantes de la société US. Indus, bruitistes, teintés d’orchestrations et de boucles, ces titres sont comme des jams avec des chœurs étranges, des couches de voix robotiques et même une touche de violon pour parachever leur côté glacial.

Après ce début intense et dérangeant, le disque redescend doucement sur terre mais reste très vindicatif.  Ministry retrouve un format plus traditionnel et tape dur. ‘We’re Tired Of It’ est un brûlot de thrash indus qui ne fait pas de quartier, évoquant Sepultura ou Slayer. ‘Wargasm’ et ‘Antifa’ sont les pièces centrales de l’album. Ce ton industriel réjouissant qui voit Jourgensen crier sa rage avec conviction  fait penser à Killing Joke. Les guitares se font une belle place et tout cela fait remuer la tête de belle manière. Enfin ‘AmeriKKKa’ achève le disque sur une note mélancolique et désabusée avec un fond de saxophone et un côté lancinant bien porté par les guitares.

"AmeriKKKant" est une piqure de rappel nécessaire de la part de Ministry mais aussi un constat cruel. Jourgensen est un observateur avisé d’un monde partant en lambeaux et que rien ne semble pouvoir sauver à court ou moyen terme. En matière d’indus féroce, il reste de plus un maître que le temps de semble pas affaiblir.

Plus d'information sur http://www.ministryband.com



GROUPES PROCHES:
SKINNY PUPPY, ROB ZOMBIE, TREPONEM PAL, DEXY CORP, FEAR FACTORY, PAIN, PRONG, REVOLTING COCKS, DANZIG

LISTE DES PISTES:
01. I Know Words
02. Twilight Zone
03. Victims Of A Clown
04. Tv 5/4 Chan
05. We're Tired Of It
06. Wargasm
07. Antifa
08. Game Over
09. Amerikkka


FORMATION:
Al Jourgensen: Chant / Guitares
Cesar Soto: Guitares
Derek Abrams: Batterie
John Bechdel: Claviers
Sin Quirin: Guitares
Tony Campos : Basse


TAGS:
Dissonant, Expérimental, Oppressant, Chant éraillé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MINISTRY
DERNIERE ACTUALITE
MINISTRY : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur MINISTRY
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
JIMI HENDRIX: Both Sides Of The Sky (2018)
ROCK Troisième et dernier (?) chapitre des sorties posthumes studios d’Hendrix, "Both Sides Of The Sky" est un témoignage fidèle et respectueux de l’héritage d’une légende.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
JUDAS PRIEST: Firepower (2018)
HEAVY METAL Les légendes ne meurent jamais : Judas Priest réussit l'exploit de signer avec "Firepower" l'un de ses meilleurs crus, parfaite synthèse de toutes ses qualités.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MINISTRY
MINISTRY_From-Beer-To-Eternity
From Beer To Eternity (2013)
4/5
3/5
AFM RECORDS / METAL INDUSTRIEL
MINISTRY_Relapse
Relapse (2012)
4/5
4/5
AFM RECORDS / METAL INDUSTRIEL
MINISTRY_Cover-Up
Cover Up (2008)
4/5
-/5
13TH PLANET / HEAVY METAL
MINISTRY_The-Last-Sucker
The Last Sucker (2007)
4/5
-/5
13TH PLANET / HEAVY METAL
MINISTRY_Twitch
Twitch (1986)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / METAL INDUSTRIEL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020