GROUPE/AUTEUR:

MORBID ANGEL

(ETATS UNIS)

TITRE:
KINGDOMS DISDAINED (2017)
LABEL:
UDR MUSIC
GENRE:
DEATH METAL

"Kingdoms Disdained signe le retour gagnant de Steve Tucker au sein de Morbid Angel. La légende américaine revient à un style plus académique très efficace."
NOISE - 02.01.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
"Anticonformiste", le terme était bien choisi pour qualifier un "Illud Divinum Insanus" mal compris et mal aimé des fans. Depuis sa sortie il y a déjà plus de 6 ans, les choses ont bien changé chez Morbid Angel. Après une tournée consacrée à l’album "Covenant", David Vincent a quitté le navire une deuxième fois pour former sa version du groupe I Am Morbid et a été suivi par le batteur Tim Yeung et le guitariste Destructhor. Seul aux commandes, Azagthoth est allé rechercher pour la troisième fois Steve Tucker et a engagé deux musiciens pour une énième nouvelle formule du géant du death metal.

Cette équipe propose un très attendu "Kingdoms Disdained" qui a la lourde tâche de relancer une machine grippée. Avec le retour de Tucker, les expérimentations sont mises de côté, le groupe revenant vers un style classique proche des albums de l’ère Tucker comme "Formulas Fatal To The Flesh". Il n’y a en effet pas tromperie sur la marchandise avec les deux premiers titres : ‘Piles Of Little Arms’ et ‘D.E.A.D .’ s’enchaînent sans répit. Le son concocté par Erik Rutan est énorme, Tucker n’a rien perdu de sa hargne vocale. Scott Fuller impressionne derrière des fûts qu’il maltraite sauvagement et le maître est en forme : il assène riffs et soli à une vitesse folle avec technique et un toucher typique.

Après cet uppercut, Morbid Angel déroule un savoir-faire retrouvé et on ne peut qu’être heureux de le revoir en forme. Il nous balance même quelques titres dignes de sa légende. ‘For The Master’, court, nerveux et puissant, a tout du futur classique. ‘The Righteous Voice’ possède une force rare, ‘From The Hands Of God’ tabasse sans pitié avec un côté bourrin jouissif. Il convient enfin d’admirer le travail d’orfèvre sur des titres avec un groove souvent copié mais rarement égalé : ‘Garden Of Disdain’ et ‘Declaring New Law’ sont des réussites brillantes, laissant en plus apprécier sur la deuxième un solo parfait, à la fois fluide, plus léger et de toute beauté.

Morbid Angel déroule sur "Kingdoms Disdained" une recette que l’on pensait perdue à jamais. Les esprits chagrins diront que le groupe n’innove guère et qu’il se repose sur une ancienne recette, mais sachant d’où il vient on ne peut qu’être admiratif du résultat. Il reste à présent à souhaiter que cela dure, mais avec l’esprit torturé de Trey Azagthoth, rien n’est moins sûr.

Plus d'information sur http://www.morbidangel.com/mainindex.html



GROUPES PROCHES:
DEATH, OBITUARY, DEICIDE, GOJIRA

LISTE DES PISTES:
01. Piles Of Little Arms
02. D.e.a.d
03. Garden Of Disdain
04. The Righteous Voice
05. Architect And Iconoclast
06. Paradigms Warped
07. The Pillars Crumbling
08. For No Master
09. Declaring New Law (secret Hell)
10. From The Hand Of Kings
11. The Fall Of Idols


FORMATION:
Scott Fuller: Batterie
Steve Tucker: Chant / Basse
Trey Azaghtoth: Guitares / Claviers


TAGS:
Groovy, Lourde, Oppressant, Technique, Chant guttural
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MORBID ANGEL
DERNIERE ACTUALITE
MORBID ANGEL : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur MORBID ANGEL
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
KOOS J. THONISSEN'S CRYPTIC NATURE: Pandor (2017)
METAL PROGRESSIF Un opera-rock de metal progressif convenu, insipide et ennuyeux.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
HYPNOTIC DRIVE: Full Throttle (2017)
STONER Biberonné à l'huile de vidange, "Full Throttle" est une robuste tranche de stoner gonflée d'une sève hargneuse.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MORBID ANGEL
MORBID-ANGEL_Illud-Divinum-Insanus
Illud Divinum Insanus (2011)
4/5
-/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
MORBID-ANGEL_Heretic
Heretic (2003)
4/5
-/5
EARACHE / DEATH METAL
MORBID-ANGEL_Gateways-To-Annihilation
Gateways To Annihilation (2000)
4/5
-/5
EARACHE / DEATH METAL
MORBID-ANGEL_Formulas-Fatal-To-The-Flesh
Formulas Fatal To The Flesh (1998)
3/5
-/5
EARACHE / DEATH METAL
MORBID-ANGEL_Domination
Domination (1995)
5/5
-/5
EARACHE / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020