MW / Accueil / Chroniques / THE VERY SMALL ORCHESTRA: Gagarine
GROUPE/AUTEUR:

THE VERY SMALL ORCHESTRA

(FRANCE)

TITRE:
GAGARINE
ANNEE PARUTION:
2018
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK
"Avec son orchestre de poche, The Very Small Orchestra va vous faire goûter à l'ivresse d'un voyage universel."
ADRIANSTORK - 31.01.2018 -
The Very Small Orchestra est à la base un trio de passionnés qui s'est imposé une règle de conduite vite devenue profession de foi : avec un violon, une guitare acoustique et un harmonica, il invite l'auditeur à voyager, sans être retenu par la contrainte de son son minimaliste, n’hésitant pas à l’occasion à revisiter des standards du rock et du metal (réecoutez et savourez 'Les Cloches de l'Enfer', reprise hardie d'un morceau d'AC/DC). Toutefois, cet orchestre de poche a décidé que ses nouveaux liftings sonores pouvaient recevoir le soutien d'amis et d'invités dont le plus connu reste Denis Barthe, entre autres percussionniste de Noir Désir. D'ailleurs, ce dernier accompagné de Jérôme Bertrand (contrebasse) et Pascal Lamige (accordéon) dédouble le trio initial.

Sur ce troisième album, The Very Small Orchestra (auquel on a adjoint ''The Other Fuckers'', la traduction est évidente) nous invite à un voyage universel qui se joue de la gravité. L'album a été enregistré en secret dans une maison perdue au pays basque. Côté reprises, l´auditeur est gâté par un groupe toujours aussi audacieux. ´Light My Fire´ devient entre les mains de nos magiciens une ballade nocturne à grands renforts de violon, d´accordéon et de contrebasse. Le groupe ne calque pas sa reprise sur l´original et se laisse aller aux joies de l´improvisation instrumentale, la célèbre introduction jouée au violon n´intervenant qu´à la fin. ´Small Town Boy´ se rapproche d´une ballade mélancolique chantée avec une voix féminine. ´Ride On´ d´AC/DC cultive quant à elle les fleurs de l´apaisement (avec peut-être un bémol sur les longueurs superflues, en particulier le solo d´harmonica).

Mais ce qui fait le charme de ce groupe ne se résume pas au gadget des reprises. ´Back In Town´ ouvre les hostilités au son d´une guitare acoustique entrainante, d´un harmonica endiablé et d´une voix ensorcelante. L´introduction nous laisse savourer le travail du groupe en petit comité comme jadis avant de passer à la vitesse supérieure, dressant un pont entre son origine et sa mutation. Les morceaux s´enrichissent en cours de longueur (´Mum´, ´White Fish´), passant d´un minimalisme feutré (généralement bluesy), avec une tension palpable à une explosion, voire une joie régénératrice. La voix assez grave possède quelques accents magnétiques qui donneront l´impression à l´auditeur d´être familière. L´accent français ne représente aucunement un problème et fait très couleur locale (´The Kitchen Floor´, très nasal sur ´Slow Surfin´, ´Hitzek´ chanté dans une langue étrange). On admirera le duo étincelant sur ´Dirigeable´ où masculin et féminin, d´abord séparés, apportent leur poids au crescendo final en se rejoignant. Si les paroles sont assez noires ou sarcastiques, l´ajout d´une panoplie hétéroclite d´instruments permet d´apporter un peu de lumière. Les percussions sont redoutables, l´accordéon aérien, les violons ténébreux sans être funèbres (´The Kitchen Floor´), l´harmonica nous offre un aller sans retour au plus profond des USA (sur les blues ´Slow Surfin´ ou ´Hank´ où il a droit à son solo). Quant à la guitare, grande ordonnatrice, son rôle est également au plus près de la lumière (´Mum´, ´Dirigeable´). ´Roue Libre´ au nom prédestiné se démarque des autres par son chant rap et ses rythmiques mêlant blues et hip-hop tandis que ´Les Fils de Poutine´ s´empare du folklore russe avec une certaine bonhommie.

Cet album a les défauts de ses qualités : le groupe est généreux mais aurait pu envisager de restreindre son propos  (23 pistes pour plus d´une heure d´écoute). L'auditeur se retrouve très vite submergé par un son blues de luxe, même s'il est mené de main de maître,. Certaines chansons, en particulier dans la première partie de l´album, apparaissent rapidement comme des doublons. A cela s´ajoute la BO du film ´´Fishing In The Moonlight´´, plusieurs instrumentaux qui se succèdent pour offrir un voyage instrumental supplémentaire à l´intérêt dispensable.

The Very Small Orchestra nous fait goûter à l´ivresse d´un voyage universel avec un orchestre de poche. Largement dominé par le blues, le groupe tempère un propos lourd en invitant des instruments originaux dans le paysage actuel qui nous permettent de nous envoler. Toutefois, les portions sont un peu trop garnies et si la longueur des concerts est assurée, l´auditeur risque de regarder sa montre. 

Plus d'information sur http://theverysmallorchestra.fr/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
PAUL PERSONNE, NOIR DÉSIR, BROKEN WITT REBELS, LITTLE HURRICANE, COTTON BELLY'S, MALLORY, THE ONE ARMED MAN, SLEEPING VILLAGE ORCHESTRA

LISTE DES PISTES:
01. Back In Town
02. The Kitchen Floor
03. Slow Surfin
04. Mum
05. Hank
06. Hitzek
07. Dirigeable
08. Light My Fire
09. Roue Libre
10. Small Town Boy
11. Les Fils de Poutine
12. Ride on
13. White Fish
14. Burning
15. Banjoland 2
16. Big Chief
17. Foot Massage
18. Frozen
19. Ding Dong
20. Vadioucha
21. Banjoland
22. Bom Bom
23. Highland


FORMATION:
Denis Barthe: Batterie
Jérôme Bertrand: Contrebasse
Kiki Graciet: Harmonica
Pascal Lamige: Accordéon
Rivaldo Tutti Corto: Violon
Vincent Bosler: Guitares
Jon Smoke: Chant / Invité
Jurgi Ekiza: Chant / Invité
Niko Etxart: Chant / Invité
Olivier Mathios : Basse / Invité
Stéphanie Carré: Chant / Invité


TAGS:
Bluesy, Happy / Délirant, Instrumental, Intimiste, Jam, Musique de film, Sombre, Sudiste, Ballades, Chant féminin, Chant grave
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC THE VERY SMALL ORCHESTRA
DERNIERE ACTUALITE
THE VERY SMALL ORCHESTRA: Les détails sur "Gagarine"
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant THE VERY SMALL ORCHESTRA
 
DERNIER ARTICLE
Dans le cadre de la sortie de "Gagarine", The Very Small Orchestra par l'intermédiaire de leur guitariste Vincent Bosler a répondu à nos questions

Lire l'article
Voir tous les articles concernant THE VERY SMALL ORCHESTRA
 
NOTES
 
4/5 (1 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT THE VERY SMALL ORCHESTRA
 
THE-VERY-SMALL-ORCHESTRA_Gagarine Gagarine (2018)
AUTRE LABEL / ROCK
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019