GROUPE/AUTEUR:

MIDNITE CITY

(ROYAUME UNI)

TITRE:
MIDNITE CITY (2017)
LABEL:
AOR HEAVEN
GENRE:
A.O.R.

"Midnite City nous propose un album de hard mélodique à tendance glam qui nous rappelle le Heavy Pettin' des 80's."
LYNOTT - 05.02.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Ce fort nouveau combo britannique est né à l’aube de l’année passée. Il doit son existence à Rob Wylde, le frontman de Tigertailz, groupe de glam metal issu de la perfide Albion qui, rapidement rejoint par le batteur Pete Newdeck (Blood Red Saints, Eden’s Curse), a convaincu AOR Heaven de les signer suite à la production de trois titres-test. Les nouveaux venus se nomment Midnite City et ils font dans le hard mélodique à tendance glam.

Du glam certes, mais du glam de Grande-Bretagne. D’ailleurs Def Leppard n’est pas loin lorsqu’on parcourt l’opus. Mais la ressemblance qui saute avec une plus immédiate évidence aux oreilles est celle qui pourrait nous permettre de les assimiler aux Ecossais de Heavy Pettin’ qui, dans les 80’s, avaient sorti quatre albums dans la mouvance précitée. Ces derniers n’avaient pas, à l’époque, eu la chance de tomber, comme la bande de Sheffield, sur un producteur de la trempe de Robert John "Mutt" Lange, et avaient soudainement coulé corps et biens. Midnite City a peut-être eu en tête cet écueil et, même si la production a été assurée par Pete Newdeck, a confié le mastering de son œuvre à Harry Hess, le chef de file d’Harem Scarem, l’excellent combo canadien de hard rock mélodique.

La voix un tantinet nasillarde de Rob Wylde nous renvoie vers cet ancien combo de Glasgow et ce retour vers le passé est renforcé par la présence marquée et très 80’s des chœurs et des synthés qui y sont associés. Les onze titres présentés ici sont courts, c’est l’apanage du style, et l’album l’est tout autant au vu des tendances actuelles. Cette caractéristique nous rapproche du format des opus des années 80, tout comme les mélodies qui demeurent appuyées, joyeuses et simples. Voilà qui malheureusement nous mène vers là où le bât blesse. L’uniformité du propos pèse, tel un âne mort, sur le sentiment qui nous étreint au final et l’ensemble, qui aurait pu faire son petit effet à la belle époque, laisse un goût suranné, répétitif et sans guère de reliefs dans la bouche.

Néanmoins, l’écoute du produit reste agréable, ce pour quelques petits tours de pistes, grâce notamment à la ballade 'Everything You Meant To Me' construite en pensant vraisemblablement au 'Love Bites' des Léopards Sourds, et aux plus remuants 'Ghost Of My Old Friends', 'Summer Of Our Lives', 'Last Beat Of My Heart' et 'Nothing’s Like Losing You'. Tous ces titres figurant dans la première partie de l’album, il pourrait être avancé que le disque s’étiole au fil du temps.

Voilà donc un opus qui plaide pour un retour aux sources. L’idée est sympathique pour les apôtres de la nostalgie, synesthésie oblige. Cependant, même si ressortir les spandex et les perruques peroxydées peut mettre du baume au cœur passé un certain âge, il n’en demeure pas moins que ce dernier permet de développer une certaine dose d’objectivité. Et celle-ci pourrait fort bien emmener un grand nombre d’entre nous à ne pas user cette production jusqu’à sa trame à force d’écoutes admiratives.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/midnitecityuk/



GROUPES PROCHES:
TIGERTAILZ, POISON, DANGER DANGER, HEAVY PETTIN', WARRANT, TRIXTER

LISTE DES PISTES:
01. We Belong - 3:55
02. Ghosts Of My Old Friends - 4:36
03. Summer Of Our Lives - 3:26
04. Nothing's Like Losing You - 4:21
05. Last Beat Of My Heart - 4:34
06. Everything You Meant To Me - 4:45
07. Can't Wait For The Nights - 4:35
08. One Step Away - 3:21
09. I Just Can't Take It - 4:22
10. Things She Said - 4:20
11. Think About You - 4:26


FORMATION:
Josh Tabbie Williams: Basse
Miles Meakin: Guitares
Pete Newdeck: Batterie
Rob Wylde: Chant / Guitares
Shawn Charvette: Claviers


TAGS:
80's, Accessible / FM, Choeurs
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MIDNITE CITY
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
NOTHING MORE: The Stories We Tell Ourselves (2017)
METAL ALTERNATIF Accrocheur mais sophistiqué, beau tout en étant violent, le ton de la formation emmenée par Jonny Hawkins joue des contrastes en permanence sans jamais s'égarer.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
TONOCHROME: A Map In Fragments (2018)
ROCK ALTERNATIF “A Map In Fragments” n’est pas dépourvu de charme mais manque de charisme et de cohérence pour réellement séduire.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MIDNITE CITY
MIDNITE-CITY_There-Goes-The-Neighbourhood
There Goes The Neighbourhood (2018)
3/5
-/5
AOR HEAVEN / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020