ARTISTE:

SILENCE

(FRANCE)
TITRE:

NOSTALGIA

(2004)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

A.O.R.

TAGS:
"Loin des ambitions progressives, ce CD est à rapprocher des réalisations des groupes phares de l'AOR.
"

TONYB (13.02.2006)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Groupe français composé du multi-instrumentiste Brune Levesque, secondé au chant par Jérôme Cazard, Silence évolue avec ce quatrième album, dans un style peu couru par les formations hexagonales, à savoir un rock FM/AOR dans la plus grande tradition des classiques anglo-saxons du genre.

Si l'amateur de progressif trouvera ici et là quelques sonorités familières rappelant par moment une guitare Steve-Rotheryenne, ou quelques claviers Geoff-Downesques, nul doute que ce CD est à rapprocher des meilleures réalisations des Chicago, Boston, Journey et autres groupes phares de l'AOR.

La production est irréprochable, les bases rythmiques bien carrées (l'effet batterie programmée ?) et chaque morceau distille dès les premières mesures une mélodie imparable sur une base couplet/refrain répétée ad-libitum. Les interventions de guitares sont limpides et la voix de Jérôme Cazard évolue avec agilité dans un registre alternant graves et aigus. D'ailleurs, le seul morceau quelque peu faiblard se retrouve être la dernière plage, "Oceana", totalement instrumentale, dans laquelle on ne retrouve pas cet aspect mélodique si bien maîtrisé dans les autres compositions.

Alors me direz-vous, après tant d'éloges, comment se fait-il que l'odieux chroniqueur que je suis n'accorde pas une note plus élevée à cette production ? Eh bien tout simplement parce que l'amateur de progressif qui parcourt ses colonnes et qui prêtera ses oreilles à l'écoute au demeurant très agréable de cette galette, se retrouvera très rapidement frustré par la construction systématique des compositions. De plus, avec un peu d'imagination et d'ambition, les mini-passages instrumentaux présents dans la plupart des morceaux entre les premiers enchaînements couplet/refrain et la répétition finale de la mélodie, auraient pu prendre de l'amplitude et faire ainsi évoluer le style vers un néo-progressif de la plus belle des factures. Mais tel n'était visiblement pas le but de Silence, qui a choisi en l'occurrence de se cantonner dans un style de référence peut-être plus abordable par le commun des mortels.


Plus d'information sur http://silenceprod.free.fr



GROUPES PROCHES:
JOURNEY, CHASING VIOLETS, ASIA


LISTE DES PISTES:
01. Stupid Man - 6:07
02. Electric Harps - 5:37
03. My Sight - 4:42
04. Where No One Lives - 4:00
05. A Passing Show - 4:35
06. Chrome And Glass - 5:02
07. Brother - 5:02
08. Family Home - 5:49
09. Time - 4:59
10. Just Us - 4:52
11. In Between Days - 4:20
12. Easy Ways - 5:09
13. Oceana - 5:25

FORMATION:
Bruno Levesque: Guitares / Basse / Claviers
Jérôme Cazard: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
OPETH: My Arms, Your Hearse (1998)
DEATH METAL -
OPETH: Deliverance (2002)
DEATH METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021