GROUPE/AUTEUR:

TONOCHROME

(ROYAUME UNI)

TITRE:
A MAP IN FRAGMENTS (2018)
LABEL:
BAD ELEPHANT MUSIC
GENRE:
ROCK ALTERNATIF

"“A Map In Fragments” n’est pas dépourvu de charme mais manque de charisme et de cohérence pour réellement séduire."
CORTO1809 - 05.02.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Il aura fallu du temps à Tonochrome, formation cosmopolite installée à Londres, pour se décider à faire paraître son premier album. Le groupe s’est en effet formé en 2011 et n’avait produit à ce jour que trois EP, le premier éponyme en 2012, "Interference" en 2013 et "Not Gonna End Well" en décembre 2017. La lacune est désormais comblée avec la sortie de "A Map In Fragments" en ce mois de février 2018.

Malgré ce long délai pour enfanter ce premier LP, le line up est remarquablement stable. Autour d’Andres Razzini, chanteur et tête pensante de la formation, on retrouve depuis l’origine Charlie Cawood à la guitare et Steve Holmes aux claviers. Jack Painting s’est installé derrière la batterie dès le deuxième EP. Seul le poste de bassiste semble être doté d’un siège éjectable puisque chaque production voit l’arrivée d’un nouveau musicien, Alon Morgan qui officie sur "A Map In Fragments" ayant déjà été remplacé entre l’enregistrement de l’album et sa sortie dans les bacs. Cinq bassistes pour quatre disques, Tonochrome frise un record.

Si l’on en croit leur site officiel, les musiciens de Tonochrome se jouent des conventions, ne cherchant guère à rentrer dans une case. S’il est vrai que l‘album n’est pas dépourvu de menues surprises, sa musique peut quand même être définie majoritairement comme un rock alternatif aux tonalités grunge. Les compositions ne sont pas difficiles à aborder, prenant souvent une forme couplet-refrain, mais laissent néanmoins une sensation étrange entre les oreilles, une impression d’étrangeté probablement due à des mélodies un peu fuyantes, un chant lancinant et la présence sur certains titres d’instruments à cordes et à vent.

Le chant, assez neutre, reste dans un registre mélancolique, parfois désabusé. Les chansons laissent de larges espaces aux passages instrumentaux, notamment les trois ‘Interlude’, et si l’atmosphère qui s’en dégage est souvent sombre et intimiste, elle se pare parfois d’harmonies dansantes (le final au violon de ‘The Ridge’, le funky ‘Just Like Us’ et le chaloupé ‘Humbled and Broken’ à la mélodie sud-américaine). Les racines boliviennes d’Andres Razzini se retrouvent d’ailleurs saupoudrées sur plusieurs titres comme ‘Just Like Us’ ou l’atmosphérique ‘Disputed Area’.

Ces quelques changements de styles entachent d’ailleurs quelque peu la cohérence de l’ensemble, la mélancolie intimiste des premiers titres se combinant mal aux musiques sud-américaines plus légères de la fin d’album. Et que dire du dernier titre, ‘The Missing Piece’, dont le caractère avant-gardiste teinté de free jazz, certes très réussi, ne cadre absolument pas avec le reste ?

Si "A Map In Fragments" dégage un certain charme, il manque d’une pointe de charisme pour complètement convaincre et est desservi par son manque de cohérence empêchant l’auditeur de s’immerger pleinement dans sa musique.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/tonochrome/



GROUPES PROCHES:
MERCURY REV, R.E.M.

LISTE DES PISTES:
01. The Ridge (04:10)
02. Interlude 1 (01:26)
03. Border Crossings (05:28)
04. Interlude 2 (00:31)
05. Tighter (03:54)
06. Disputed Area (05:03)
07. Interlude 3 (01:07)
08. Kilometre Zero (02:02)
09. Just Like Us (03:37)
10. Humbled and Broken (05:39)
11. The Gates (03:59)
12. Missing Piece (04:35)


FORMATION:
Alon Morgan: Basse
Andres Razzini: Chant / Guitares
Charlie Cawood: Guitares
Jack Painting: Batterie
Steve Holmes: Claviers
Axelle Bastiani: Invité / Violoncelle
Becky Brass: Invité / Vibraphone
Clarice Rarity: Invité / Violon
Emily Mcmillan: Invité / Cor D'harmonie
Lucy Brown: Invité / Cor D'harmonie
Mickey Bones: Invité / Trombone
Sam Calcott: Invité / Trompette
Sarah Hill: Invité / Violon
Sophie Broadbent: Invité / Alto
Vera Jonas: Invité / Chant (9)


TAGS:
Intimiste, Mélancolique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC TONOCHROME
DERNIERE ACTUALITE
TONOCHROME: Sortie de "A Map In Fragments"
Toutes les actualités sur TONOCHROME
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MIDNITE CITY: Midnite City (2017)
A.O.R. Midnite City nous propose un album de hard mélodique à tendance glam qui nous rappelle le Heavy Pettin' des 80's.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS: The Age Of Absurdity (2018)
HARD ROCK Le Gallois et sa progéniture réussissent à affirmer une personnalité forte qui assume cependant un héritage trop lourd pour être ignoré.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TONOCHROME
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020