GROUPE/AUTEUR:

ROYAL HUNT

(DANEMARK)

TITRE:
CAST IN STONE (2018)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
METAL PROGRESSIF

"Ce quatorzième album du Hunt est une déception flagrante."
LYNOTT - 21.02.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Voilà maintenant vingt-six ans que Royal Hunt nous propose des albums marqués du sceau de son metal progressif un brin néo et un chouia hard rock mélodique. Le petit nouveau, qui est soumis à notre insatiable appétit trois ans après un "Devil’s Dozen" qui n’avait pas soulevé un enthousiasme dithyrambique chez les amateurs du genre, porte le tellurique nom de "Cast In Stone". Il s’agit du quatorzième joyau de la couronne des Chasseurs Royaux.
"Cast In Stone", coulé dans la pierre donc… voilà qui évoque l’immuabilité et qui pourrait sous-entendre que le Hunt va nous proposer, avec ce nouvel opus… du Hunt. Il ne sera donc pas dit que nous allons déflorer un suspense insoutenable en annonçant tout de go qu’il en est évidemment ainsi. 

En effet, la bande à D.C. Cooper, le vocaliste revenu au bercail en 2011 après quatre ans d’absence, nous sert ici les ingrédients habituels caractérisant ses productions. Ce "Cast In Stone" est ainsi d’obédience metal progressif néo-classique et contient riffs speed, parties de guitares dignes d’Yngwie, de Vinnie et de Tony, les potes à Paganini. Il inclut également des nappes de claviers des 90’s en veux-tu en voilà et des mélodies qui auraient pu naître de l’esprit, loin d’être torturé, des maîtres du hard rock mélodique. Vous savez, ceux qui se bousculent aux portillons des ondes radio mais qui ne les franchissent pas car les programmateurs ont aujourd’hui la tête, non pas dans le sac à poussière (hail to tonton Zegut !), mais dans la benne à ordures.

Souvent est évoqué le panache des Danois, le côté classe de leurs mélodies, mais également la grandiloquence de leurs trames structurelles, les tendances symphoniques, voire cinématographiques de leurs compositions. Bref il se dit que la musique de Royal Hunt est larger than life. Ces remarques ne peuvent qu’être adoubées et "Cast In Stone" cherche à répondre à la commande, mais il y a un mais.   

En effet, a contrario de l’adage qui veut que les qualités d’un album se dévoilent au fur et à mesure de ses écoutes successives, ces dernières nous emmènent, au fil du temps, à éprouver une incomplète satisfaction, puis à ressentir une possible déception. Puis, de Charybde en Scylla, au final nous étreignent à la fois un sentiment qui nous désole et nous emmène à conclure que ce quatorzième album de Royal Hunt rassemble tous les artifices habituels utilisés par le combo, mais malheureusement en version "inspiration perdue", et une crainte que les Danois commencent sérieusement à tourner en rond.

D'emblée, le doute s'installe avant d'entamer l'écoute de l'opus. Seuls huit nouveaux titres sont au programme et la durée de l'album affiche quant à elle une petite quarantaine de minutes au compteur, voilà qui est bien maigre. Et puis l’entrée en matière se fait rassurante, les premières mesures de 'Fistful Of Misery' font saliver. Mais la suite de cette ouverture n'emballe pas son monde, le refrain tente mais échoue, l'auditeur s'attendant à plus d'impact mélodique.
Et les compositions défilent à la suite sans plus de frémissement d'extase, on découvre que les claviers commencent à prendre de l'âge, on trouve qu'ils deviennent démonstratifs, la batterie manque de finesse, Cooper s'égosille trop fréquemment, et les plans se suivent et se ressemblent à tel point que l'on retrouve un copié/collé hallucinant de 'Lies' ("Fear" 1999) avec 'Rest In Peace'. L'auditeur a beau s'échiner à parcourir l’œuvre moult fois, las, les mélodies n'accrochent pas, aucune d'entre elles n'est porteuse, ou si peu. Bref on est en présence d'un tranquille pilotage automatique et l'adjonction de voix féminines de-ci de-là n'y change rien.

Voilà donc deux albums de suite où Royal Hunt manque de la verve qui avait fait, il n'y a pas si longtemps, de "Show Me How To Live", "A Life To Die For" et surtout de "X", des incontournables. Si les faiblesses de "Devil's Dozen" laissaient encore de la place pour quelques passages agréables, ce "Cast In Stone" est trop insipide, caricatural et redondant pour être pardonné. Prenez garde Messieurs, vous filez un mauvais coton !


Plus d'information sur http://www.royalhunt.com



GROUPES PROCHES:
KAMELOT, ANDRE ANDERSEN, SILENT FORCE

LISTE DES PISTES:
01. Fistful Of Misery
02. The Last Soul Alive
03. Sacrifice
04. The Wishing Well
05. Cast In Stone
06. A Million Ways To Die
07. Rest In Peace
08. Save Me II


FORMATION:
André Andersen: Claviers
Andreas Johansson: Batterie
Andreas Passmark: Basse
Dc Cooper: Chant
Jonas Larsen : Guitares


TAGS:
Accessible / FM, Epique, Symphonique, Théatral
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ROYAL HUNT
DERNIERE ACTUALITE
ROYAL HUNT : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur ROYAL HUNT
NOTES
2/5 (1 avis) 2/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
CHARLIE BARNES: Oceanography (2018)
POP De son premier album prometteur Charlie Barnes ne conserve que le moins intéressant et reste enfermé dans une pop légère et trop rarement audacieuse.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
VISIONS OF ATLANTIS: The Deep & The Dark (2018)
METAL MELODIQUE Une disque époustouflant, émoustillant, "époustillant", indispensable, qui touche du doigt tous les styles, sans jamais perdre son identité.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ROYAL HUNT
ROYAL-HUNT_Clown-in-the-mirror
Clown In The Mirror (2018)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / METAL PROGRESSIF
ROYAL-HUNT_Cargo
Cargo (2016)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / METAL PROGRESSIF
ROYAL-HUNT_Devil´s-Dozen
Devil´s Dozen (2015)
3/5
3.3/5
FRONTIERS RECORDS / METAL PROGRESSIF
ROYAL-HUNT_A-Life-To-Die-For
A Life To Die For (2013)
4/5
4.3/5
FRONTIERS RECORDS / METAL PROGRESSIF
ROYAL-HUNT_Show-Me-How-To-Live
Show Me How To Live (2011)
4/5
4.3/5
FRONTIERS RECORDS / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020