GROUPE/AUTEUR:

ORION DUST

(FRANCE)

TITRE:
LEGACY (2018)
LABEL:
DOOWEET
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Orion Dust passe avec brio le cap du deuxième album, chant et guitares en vedette."
ABADDON - 05.02.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Après un "Duality" de bonne facture, le second album d’Orion Dust était très attendu. Surprise à l’arrivée de "Legacy", la moitié du line-up a été renouvelé, ne gardant que les deux guitaristes et la chanteuse. La formation est donc maintenant à parité, trois filles et trois garçons, avec un léger infléchissement de l’orientation musicale qui sonne plus contemporaine, toujours dans un registre progressif à tendance metal.

Un progressif assez éclectique, puisque l’album s’ouvre sur une sorte de mantra qui sous-tend l’ambiance de 'Norroway Song', confirmant la tendance à l’incorporation d’éléments world qu’affectionne le groupe. La tonalité ainsi posée est cohérente avec le thème de l’album qui est basé sur les contes et légendes. D’entrée on remarque que Cecile Kaszowski a fait de gros progrès au chant : n’hésitant pas à utiliser de nombreux registres, sa voix se promène du naturel ('Snegourotchka') au rock ('The Stream'), du total déjanté ('The Awakening') à la pointe de chant hurlé ('Unrising Sun') avec diversité, assurance et équilibre. La section rythmique est très en place, avec quelques jolis patterns de batterie ('Unrising Sun') et une basse solide et mélodique ('Mireio').

La guitare était déjà l’élément fort de 'Duality', elle continue sur cette belle lancée, s'exposant souvent en mode acoustique (et même quasiment folk sur 'The Stream') et délivrant de superbes parties électriques ('The Awakening' et surtout 'CXXVI' avec des intentions à la John Mitchell (Arena) que les amoureux de la six-cordes vont apprécier !). Les sonorités organiques (guitare sèche, piano, flûte et violoncelle) sont ici plus présentes que précédemment, ce qui permet d’amener une douceur qui n’empêche pas certains riffs bien tranchés de s’imposer : "Legacy" propose une variété de ton très agréable qui devrait résister à l’usure du temps.

Seules (petites) réserves : quelques facilités (les passages lents de 'Mireio') et un texte parlé ('Prélude'), jolie poésie déclamée en français et qui tranche dans un ensemble musical en anglais, si bien que l’auditeur se demande ce que cela fait ici.

Malgré tout, ayant gommé les imperfections de ses débuts, Orion Dust réussit plutôt brillamment l’examen de passage du deuxième album avec un disque mélodique, varié et très prometteur pour la suite, comme l’était "Duality" : toujours à suivre !

Plus d'information sur https://www.orion-dust.com



GROUPES PROCHES:
FREQUENCY DRIFT, WEEND'Ô, ROSA LUXEMBURG

LISTE DES PISTES:
01. Norroway Song
02. The Stream
03. Unrising Sun
04. Mireio
05. The Awakening
06. Prelude
07. CXXVI
08. Snegourotchka


FORMATION:
Anthony Barbier: Guitares
Cécile Kaszowski: Chant
Fabien Bouron: Guitares
Lea Fernandez: Batterie
Marion Andrieux: Claviers
Sylvain Gherardi: Basse


TAGS:
Epique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ORION DUST
DERNIERE ACTUALITE
ORION DUST : Nouvelle lyric video
Toutes les actualités sur ORION DUST
DERNIERE INTERVIEW
Rencontre avec Orion Dust à l'occasion de la sortie de leur très attendu deuxième album, "Legacy"

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DAMANEK: In Flight (2018)
ROCK PROGRESSIF Vous avez aimé Unitopia ? Vous avez regretté sa disparition ? Vous pouvez vous réjouir : la succession est assurée !
 
CHRONIQUE SUIVANTE
STATE OF SALAZAR: Superhero (2018)
A.O.R. Sans rien inventer, les Suédois remettent avec talent l’AOR des années 80 au goût du jour et ressuscitent certaines formations cultes de cette époque.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ORION DUST
ORION-DUST_Duality
Duality (2016)
4/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020