GROUPE/AUTEUR:

DEAD WITCHES

(ROYAUME UNI)

TITRE:
OUIJA (2017)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
DOOM

"On attendait mieux de la rencontre entre l'ancien cogneur d'Electric Wizard et la chanteuse de Psychedelic Witchcraft que ce "Ouija" néanmoins sinistre et fuzzy à souhait."
CHILDERIC THOR - 14.03.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Une question pour commencer : connaissant l'instabilité de Mark Greening, combien de temps ce montage anglo-italien va-t-il bien pouvoir durer ? Car, et nonobstant la qualité des musiciens qui l'accompagnent au sein de cette aventure, c'est bien la présence de l'ancien cogneur d'Electric Wizard et de With The Dead qui fait le sel de ce groupe dont la vitrine vocale est cependant incarnée par la belle Virginia Monti, chanteuse de Psychedelic Witchcraft, qui depuis a d'ailleurs été remplacée. Sans lui, il n'est pas certain que Dead Witches aurait bénéficié de la même attention, quand bien même il n'est jamais pour nous déplaire lorsque le doom se conjugue au féminin. 

Prometteur, le fruit de leurs ébats n'est pourtant pas à la hauteur de l'attente suscitée par leur alliance. Voir le Britannique associer son jeu de batterie tellurique et puissamment groovy à un organe féminin avait en effet de quoi faire saliver plus d'un doomeux. A l'arrivée donc, "Ouija" déçoit quelque peu. Peut-être parce qu'il est trop court, ne franchissant que de peu la barre des trente minutes, intro comprise. Peut-être aussi parce que la frappe de Greening n'est pas suffisamment mise en valeur, étouffée dans le mixage. De fait, il ne peut pas insuffler à ces compos paresseuses l'énergie dont elles auraient besoin. Peut-être enfin parce que ces dernières ne décollent jamais vraiment, prisonnières d'une gangue pesante, au propre comme au figuré.

L'électro-encéphalogramme trop plat, la défloration de ce premier album se déroule sans déclencher l'orgasme escompté. Si le couple n'est pas en faute, il manque à l'ensemble une sorte de folie sourde et des lignes de guitare rougeoyantes. Asséchées, celles-ci réduisent Dead Witches à un sous-Electric Wizard dont le chant enfumé de Jus Oborn aurait été remplacé par une voix de déesse somnambule. "Ouija" n'est pas un mauvais disque, certains titres tels que 'Dead', 'Mind Funeral' ou 'Drawning Down The Moon' brillent d'un éclat occulte mais il donne la désagréable impression de n'être qu'un brouillon, à l'image du terminal 'A World Of Darkness', inutilement long et son écoute laisse un goût d'inachevé.

Sans la fièvre nécrophilique de With The Dead et vierge de la lèpre ferrugineuse distillée par Electric Wizard, Dead Witches semble être le fait de musiciens peu concernés. Le potentiel est là, forcément mais on attendait mieux de la rencontre entre Mark Greening et Victoria Monti que ce "Ouija" néanmoins sinistre et fuzzy à souhait.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/deadwitches/



GROUPES PROCHES:
ELECTRIC WIZARD, WITH THE DEAD, ALUNAH

LISTE DES PISTES:
01. Intro
02. Dead
03. Drawing Down The Moon
04. Ouija
05. Mind Funeral
06. A World Of Darkness


FORMATION:
Carl Geary: Basse
Greg Elk: Guitares
Mark Greening: Batterie
Virginia Monti: Chant


TAGS:
Lourde, Sombre, Chant féminin
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DEAD WITCHES
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ARTERY: Deadline (2018)
THRASH Afin de présenter son nouveau line-up, Artery a revisité des titres de son dernier album pour un résultat percutant entre death et thrash.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
HEAVATAR: Opus Ii - The Annihilation (2018)
HEAVY METAL Du bon gros heavy metal bien ficelé, bien produit, et pas si caricatural que ça.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DEAD WITCHES
DEAD-WITCHES_The-Final-Exorcism
The Final Exorcism (2019)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020