ARTISTE:

AMORPHIS

(FINLANDE)
TITRE:

QUEEN OF TIME

(2018)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
Epique, Growl, Mélancolique, Symphonique
"Amorphis signe avec "Queen Of Time" une œuvre très forte qui le voit revenir à ses racines extrêmes sans pour autant renier sa force mélodique."
NOISE (11.05.2018)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Sans vraiment décevoir, Amorphis ronronnait depuis quelques années. Mais la volonté d’entamer un nouveau chapitre a pris forme avec "Circle" et les Finlandais sont sortis de leur zone de confort en renouant avec leurs racines extrêmes sur "Under The Red Cloud". "Queen Of Time" va-t-il confirmer ce frémissement ? Toujours est-il qu'il y a du changement dans le line-up pour la première fois depuis 2005 avec le retour à la basse d’Olli Pekka Laine qui n’avait plus joué avec Amorphis depuis "Tuonela". Autre indice, le retour au growl du guitariste Toni Koivisuaari qu’il pratiquait jusqu’en 1998.  Le recours annoncé  à des arrangements orchestraux met l’eau à la bouche tant le mariage peut être flamboyant. Déjà la pochette fort ésotérique, œuvre de Valnoir, permet de commencer le voyage.

Amorphis pose les bases de sa version 2.0 avec ‘The Bee’. On reconnaît son style en une fraction de seconde... mais en différent. Le mariage entre le growl et le chant clair se fait parfaitement, le timbre de Joutsen étant toujours envoûtant tandis que le growl amène une puissance très prenante. La violence se mêle à la pureté. Les orchestrations développent le côté majestueux avec une énorme force épique. Des changements qui se font fortement ressentir en avançant petit à petit dans l’album. Amorphis nous entraîne dans un univers riche en émotions. ‘Message In The Amber’ colle au siège par sa force flamboyante. Entre ces chants qui s’entremêlent, des orchestrations fines et la puissance épique, l'auditeur passe par pas mal d’émotions, les chœurs ajoutant une force énorme. ‘Daughter Of Hate’ semble plus classique mais vole aussi vers d’autres horizons grâce au growl mais aussi à un passage jazzy au saxophone et un passage parlé en finlandais d’une grande force d’âme.

Puis entre ‘The Golden Ink’ et son break oriental, ‘Heart Of The Giant’ et sa grandiloquence digne d’un Therion ou ‘We Accused’ si belle avec ses sonorités folk ou l’énorme ‘Amongst Stars’ sur laquelle Anneke Van Griesbergen nous ensorcelle de sa voix angélique, Amorphis signe un sans faute ahurissant. Il y a dans le disque un rapport profond entre l’homme, la nature et l’interaction entre les deux avec un formidable sens de la mélodie qui accroche l’oreille d’un seul coup.

Avec "Queen Of Time", Amorphis se réinvente tout en gardant sa personnalité intacte. Il signe une œuvre forte et sensible riche en émotions et en moments de bravoure qui postule déjà au titre d’album de l’année.  Voir un groupe capable après plus de 10 albums de se remettre en question de la sorte a quelque chose d’émouvant qui renforce son côté attachant et authentique.


Plus d'information sur http://www.amorphis.net/





LISTE DES PISTES:
01. The Bee
02. Message In The Amber
03. Daughter Of Hate
04. The Golden Elk
05. Wrong Direction
06. Heart Of The Giant
07. We Accursed
08. Grain Of Sand
09. Amongst Stars
10. Pyres On The Coast

FORMATION:
Esa Holopainen: Guitares
Jan Rechberger: Batterie
Olli-Pekka Laine : Basse
Santeri Kallio: Claviers
Tomi Joutsen: Chant
Tomi Koivusaari: Chant / Guitares
Anneke van Giersbergen: Invité / Chant Sur Amongst Stars
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (2 avis)
STAFF:
4.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
AMORPHIS : Nouvel album en février 2022
DERNIERE INTERVIEW
AMORPHIS (20 MARS 2018)
A l'occasion de ce nouveau rendez-vous avec Tomi Joutsen et Esa Holopainen, Music Waves a fait le point sur ce nouvel album de cet Amorphis 2.0
 
AUTRES CHRONIQUES
SPOCK'S BEARD: Noise Floor (2018)
ROCK PROGRESSIF - Le treizième album de Spock’s Beard, en respectant le format chanson et un cahier des charges d’efficacité mélodique, est bâti pour amener dans leur giron une autre frange d’auditeurs que ses fidèles progueux habituels, qui eux resteront sur leur faim.
ULVEGR: Vargkult (2018)
BLACK METAL - Ulvegr martèle à la vitesse d'un cheval au galop un art noir dont la vicieuse vélocité se conjugue à des ambiances gelées et nocturnes.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AMORPHIS
AMORPHIS_UNDER-THE-RED-CLOUD
Under The Red Cloud (2015)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
AMORPHIS_Circle
Circle (2013)
4/5
3.5/5
NUCLEAR BLAST / METAL GOTHIQUE
AMORPHIS_The-Beginning-Of-Times
The Beginning Of Times (2011)
3/5
4/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
AMORPHIS_Magic-And-Mayhem--Tales-From-The-Ear
Magic And Mayhem - Tales From The Early Years (2010)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
AMORPHIS_Skyforger
Skyforger (2009)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021