GROUPE/AUTEUR:

MARDUK

(SUÈDE)

TITRE:
VIKTORIA (2018)
LABEL:
CENTURY MEDIA RECORDS
GENRE:
BLACK METAL

""Viktoria" balance des vibrations noires à souhait, glauques et étouffantes, poussées dans leurs ultimes retranchements."
THIBAUTK - 28.06.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Habillé de nuit, de taffetas crépusculaire et d'organza noirâtre, Marduk habite des lieux où l'angoisse et la peur règnent en maîtresses sadiques. Son œuvre nourrie de colère, soutenue par des thèmes dérangeants, édifie une atmosphère morbide et troublante. Mais loin des vomissures anticléricales basiques, la formation avide d'explorations déconstruit la musique, comme pour mieux laisser apercevoir une humanité déplorable.

Le voile se lève sur ce nouveau méfait au thème historique (la Seconde Guerre Mondiale et le IIIe Reich). La rondelle trace donc délicatement les contours de la face sombre de l'Histoire, de l'origine de la violence et délivre une peinture repoussante d'une époque violente. Un sentiment de dénuement plane sur "Viktoria", sensation renforcée par la musique directe, à la beauté sépulcrale dépouillée et à la durée courte.

Dès les premières secondes, Marduk plonge au plus profond du profond de l'horreur, puis arpentant ses bas-fonds confronte l'être à ses atrocités. A peine initié à cette nuit de l'âme, l'auditeur voit  'Werevolf' exploser dans ses ouïes avec une guitare épaisse et un chant acide, rappelant douloureusement les enfants sacrifiés à la cause des oppresseurs. La musique est d'emblée très sombre, compacte et sans fioriture, comme si seul importait une coulée opaque de puissance. 

Après cette première piste compressée, écrasante, arrive la seconde étape gorgée de tourments et de peurs intestines ('June 44'). La batterie étouffante y souligne une ambiance d'apocalypse, alors que les riffs esquissent des mélodies désincarnées. Les instants étouffants s'enchaînent, érigent un mur opaque ('Equestrian Bloodlust') sur lequel résonne en boucle l'écho de nos peurs primales. 'Tiger I'  laisse encore et toujours s'abattre sur nos crânes un marteau de fer forgé de plomb : crasse graisseuse des riffs et angoisse du chant aigrelet suintent abondamment. Enfin 'Silent Night' est une "petite musique de nuit", une onde vibratoire rafraîchissante, un relâchement de tension et d'horreur, qui laisse apercevoir une note de gris foncé au sein d'un noir d'encre. 

"Viktoria" est une galette sur laquelle aucun compromis n'est de mise, une œuvre qui terrorise les auditeurs avec des titres poussés dans leurs ultimes retranchements. Sur fond d'apocalypse, la formation éructe des vibrations caverneuses qui s'insèrent dans les tripes et ravagent tout sur leur passage... Bref, une production étouffante, comme un miroir sonore des violences, ravages et exterminations passées et contemporaines. 

Plus d'information sur http://www.marduk.nu



GROUPES PROCHES:
WATAIN, DARKTHRONE, ENDSTILLE, IMMORTAL

LISTE DES PISTES:
01. Werwolf
02. June 44
03. Equestrian Bloodlust
04. Tiger I
05. Narva
06. The Last Fallen
07. Viktoria
08. The Devil’s Song
09. Silent Night


FORMATION:
Devo: Basse
Morgan Steinmeyer Hakansson: Guitares
Mortuus: Chant
Widigs: Batterie


TAGS:
Oppressant, Sombre
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MARDUK
DERNIERE ACTUALITE
MARDUK au CCO en avril
Toutes les actualités sur MARDUK
DERNIER ARTICLE
Marduk + Immolation + Guests - Lille Aéronef - 07 Mai 2016
En ce très doux début de printemps, l’Aéronef de Lille accueille la crème du metal extrême pour une soirée qui s'annonce glaciale et brutale. Tous les articles sur MARDUK
NOTES
- /5 (0 avis) 3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DELUSION SQUARED: Anthropocene (2018)
ROCK PROGRESSIF "Anthropocene" contient tous les ingrédients aptes à ravir le plus grand nombre d'amateurs d'un rock progressif de qualité, tout à la fois accessible et intelligent.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
M'Z: Prisme (2017)
GUITAR HERO Grâce à ses talents de guitariste et de compositeur de musique électronique, le multi-instrumentiste caché derrière le nom M’Z arrive à capter l’auditeur avec un disque de fusion original et diversifié.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MARDUK
MARDUK_Serpent-Sermon
Serpent Sermon (2012)
4/5
3/5
CENTURY MEDIA RECORDS / BLACK METAL
MARDUK_WORMWOOD
Wormwood (2009)
4/5
-/5
REGAIN / BLACK METAL
MARDUK_Rom-512
Rom 5:12 (2008)
4/5
2/5
REGAIN / BLACK METAL
MARDUK_Plague-Angel
Plague Angel (2004)
3/5
2/5
REGAIN / BLACK METAL
MARDUK_WORLD-FUNERAL
World Funeral (2003)
3/5
-/5
REGAIN / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020