GROUPE/AUTEUR:

ODYSSEY DESPERADO

(GRÈCE)

TITRE:
DON'T MISS THE SUNSET (2018)
LABEL:
LION MUSIC
GENRE:
HARD ROCK MELODIQUE

"Premier opus de qualité d'un nouveau groupe grec de hard mélodique."
LYNOTT - 14.05.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
La scène du hard mélodique a le vent en poupe, et voilà quelques années que la constatation persiste. Les groupes installés sortent des albums façon mitraillette, les cross-over se font légion (merci Frontiers) et les nouveaux combos se répandent en mode endémique. La formation émergente du jour se nomme Odyssey Desperado et son premier-né "Don’t Miss The Sunset".

Le choix du patronyme n’est pas innocent, le géniteur en 2014 de cette troupe grecque étant un guitariste du nom d’Odysseas Karapolitis. Et si le chanteur qui lui est associé - bien qu’il ait fait parler de lui chez les Hellènes - n’est guère connu dans nos contrées, celui qui le soutient vocalement nous est familier puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que du fort réputé Paul Laine (Danger Danger).

Odyssey Desperado œuvre dans le hard mélodique donc mais, précisons-le tout de même, ses compositions explorent plutôt la face FM du genre. Ainsi, entendez bien qu’à l’écoute des titres des Grecs le sommeil ne vous gagnera pas comme vous pourriez le risquer, confrontés que vous seriez, à des morceaux de pur AOR, mais que vous n’allez pas non plus secouer ce qui vous reste d’apparat capillaire en les découvrant - nous ne sommes pas chez W.E.T., Eclipse ou Treat.

Les chemins balisés du genre sont arpentés avec respect et le sceau de l’originalité ne peut évidemment qu’en pâtir. Mais qu'importe, force est de reconnaître qu’une application particulière est portée aux mélodies dont le niveau est maintenu de bout en bout de l’œuvre et aux guitares qui sont particulièrement bien troussées, surtout sur les soli où Karapolitis se montre d’une sensibilité qui sait rester systématiquement énergique. Les 80’s, ses claviers et ses chœurs mainstream sont à l’honneur ici, faisant fréquemment songer aux Bon Jovi de la première heure ('Dreams Die Hard'), à Danger Danger forcément et aux compositions de Stan Bush.

Le parti-pris de ménager sur ce "Don't Miss The Sunshine" à la fois les partisans de la puissance rythmique, en demeurant suffisamment électriques pour ne pas les perdre en chemin, et les adeptes des envolées entraînantes, en parant tous leurs titres des atours de l’easy listening pour séduire leur moi-mélomane, démontre que les membres d'Odyssey Desperado ont tout compris. Il convient de particulièrement retenir parmi ces douze morceaux de fort bonne tenue la ballade appuyée 'Wings Of Silk' que n’aurait pas reniée Evergrey, puis 'Tomorrow You’ll Be Gone' et 'Holding On To A Dream' - du Bush pur jus - qui donnent vraiment envie de karaoker leurs vocaux et les chœurs à la fois.

Odyssey Desperado nous propose donc ici un premier essai loin d’être anecdotique. L’amateur de hard mélodique, en fonction de ses préférences stylistiques dans les sous-genres qu’il décline, soit prendra une claque et écoutera l’opus en boucle, soit trouvera là un nouveau fond sonore pour quelques soirées entre amis, avant la prochaine découverte.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/pg/odysseydesperado/about/?ref=page_internal



GROUPES PROCHES:
TED POLEY, DANGER DANGER, STAN BUSH

LISTE DES PISTES:
01. Rush Of The Wave - 4:16
02. You And Me Against The World - 3:59
03. Cruisin' - 4:30
04. Dreams Die Hard - 3:39
05. Can't Live Without You - 4:27
06. Oasis (in The Desert Of Your Soul) - 5:18
07. Holding On To A Dream - 4:06
08. Fragile - 4:52
09. Tomorrow You'll Be Gone - 3:27
10. Wings Of Silk - 4:58


FORMATION:
Bob Katsionis: Basse / Claviers
Manos Fatsis: Chant
Odysseas Karapolitis: Guitares
Paul Laine: Chant / Invité


TAGS:
80's, Accessible / FM, Choeurs
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ODYSSEY DESPERADO
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ULVEGR: Vargkult (2018)
BLACK METAL Ulvegr martèle à la vitesse d'un cheval au galop un art noir dont la vicieuse vélocité se conjugue à des ambiances gelées et nocturnes.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
LAURENT BAN: Prima (2018)
POP Laurent Bàn ose franchir le pas de l'album solo après une grande carrière dans les comédies musicales, et bien lui en prend.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ODYSSEY DESPERADO
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020