ARTISTE:

BLACK SPACE RIDERS

(ALLEMAGNE)
TITRE:

AMORETUM VOL. 2

(2018)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK

TAGS:
Fusion, Technique
"Accentuant encore un peu plus le concept formel développé dans le premier volume, "Amoretum vol. 2" demeure encore une fois très varié, peut-être un peu trop, avec, à regret, une fusion musicale moins prégnante que celle annoncée sur le papier."
CALGEPO (04.07.2018)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Stakhanovistes de la musique, les Black Space Riders remettent le couvert en ce milieu d'année avec la deuxième partie de leur concept album "Amoretum". Le volume un, sorti en début d'année, avait pour lui le fait d'être surprenant en mélangeant allègrement des styles diamétralement opposés, le heavy metal avec des éléments de new wave. Mine de rien, le thème évoqué s'y prête bien volontiers. "Amoretum" n'est pas un énième traitement homéopathique mais un concept sur la nature et l'amour, une sorte de flower power, mais alors très power ! Les ambiances se font donc ultra dynamiques et organiques, avec quelques alternatives plus posées voire détachées.

Si la première partie souffrait d'un manque de cohérence compensé par une belle diversité, ce n'est pas le volume deux qui va venir contredire les jalons posés par le groupe dans "Amoretum Vol. 1", bien au contraire. Tout est accentué dans "Amoretum Vol. 2" quitte à perdre encore un peu plus l'auditeur. 'Before My Eyes' ouvre les hostilités avec un heavy très sombre et une voix éraillée et caverneuse propre au style, Motörhead réincarné ! Le défaut mis en exergue dans la première partie se retrouve avec cette promesse fusionnelle qui n'est toujours pas aussi marquée qu'on aurait pu l'espérer. L'auditeur n'est pas surpris de retrouver des titres qui enchainent les styles à tel point qu'il aura l'impression d'écouter une compilation au détriment d'un véritable concept album avec une histoire difficile à saisir. Toutefois, il ne s'ennuiera pas car ce que l'album perd en cohérence, il le gagne en diversité.

Ce qui faisait le charme du premier album se retrouve donc avec les titres 'Walls Away' et 'In our Garden' qui revêtent un côté new wave désincarné rappellant The Cure, 'Leaves Of Live (Falling Down)' ou 'Body Move' épousant le style en plus prononcé de Depeche Mode, qui côtoient les genres plus lourds dans les morceaux tels que 'Ch Ch Ch CH part 2 (Living In My Dream)' et 'Chain Reaction'. Le groupe tente même une incursion assez bien faite dans le rock celtique avec 'Sltànte (Salud Dinero Amor)' et le progressif dans les treize minutes de 'The Wait Is Never Over' avec sa belle construction et ses breaks plutôt bien sentis alternant les parties dynamiques et plus posées.

Black Space Riders enfonce le clou avec ce second volume toujours aussi disparate mais évitant ainsi l'ennui et la linéarité. Si le concept peut en pâtir, qu'importe tant cette diversité est la bienvenue rendant l'écoute, au final, plaisante. Même s’il ne marquera pas les esprits, "Amoretum" restera une idée forte de mélanger le brulôt et la rugosité du heavy metal avec la certaine froideur et le  sens du détachement synthétique de la new wave - même si la fusion reste malgré tout un peu trop frileuse.


Plus d'information sur http://www.blackspaceriders.com





LISTE DES PISTES:
01. Before My Eyes
02. Lovelovelovelovelovelovelovelove Love (Break the Pattern Of Fear)
03. Walls Away
04. Slaínte (Salud, Dinero, Amor)
05. Assimilating Love
06. In Our Garden
07. Leaves of Life (Falling Down)
08. Body Move
09. Take Me to The Stars
10. Ch Ch Ch Ch Pt. I (The Ugly Corruptor)
11. Ch Ch Ch Ch Pt. II (Living In My Dream)
12. Chain Reaction
13. No Way
14. The Wait Is Never Over

FORMATION:
C.rip: Batterie / Didgeridoo
Je: Chant / Guitares / Claviers / Piano
Mei: Basse
Seb: Chant / Claviers
Sli: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
BLACK SPACE RIDERS de retour avec "Amoretum Vol. 2"
 
AUTRES CHRONIQUES
THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA: Sometimes The World Ain't Enough (2018)
ROCK - Après un "Amber Galactic" à cheval sur la période 70-80, The Night Flight Orchestra investit la décennie du disco et de la FM avec toujours autant de crédibilité et de talent. Le disque de l'été !
MICHAEL ROMEO: War Of The Worlds / Pt. 1 (2018)
METAL MELODIQUE - Que les aficionados se rassurent, Symphony X n'a toujours pas donné de suite à son "Underworld" de 2015 mais ils pourront se délecter du metal épique et symphonique concocté par son compositeur principal Michael Romeo.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BLACK SPACE RIDERS
BLACK-SPACE-RIDERS_Amoretum-Vol-1
Amoretum Vol. 1 (2018)
3/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022