MW / Accueil / Chroniques / THE STRANGLERS: Black And White
GROUPE/AUTEUR:

THE STRANGLERS

(DEFAULT)

TITRE:
BLACK AND WHITE
ANNEE PARUTION:
1978
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
POST ROCK
""Black And White" poursuit les recherches stylistiques des Stranglers au-delà du mur du punk. Un album sombre mais toujours aventureux."
ADRIANSTORK - 10.09.2019 -
A la fin des années 70, les Stranglers ont compris que le phénomène punk était voué à l'autophagie. Les principaux ingrédients de leur musique - claviers et orgues, basse ronflante, jeu de batterie jazzy, ambiances bluesy - les isolaient des nouveaux anarchistes. Leur troisième album ''Black And White'' est un nouveau départ. A l'origine, il devait être divisé en une face blanche et en une noire, à la manière de Queen sur Queen II, chacune étant chantée par un interprète différent. En raison de problèmes de planning, cette idée a été abandonnée mais ne sera pas sans conséquences : Hugh Cornwell se retrouve ainsi propulsé derrière le micro comme chanteur principal (mais pas unique).

Après deux albums enregistrés à la chaîne, les quatre étrangleurs ne se sont pas lassés. Alors que la pochette illustre ce contraste de couleurs avec un peu de fantaisie (où est passée la tête d'Hugh Cornwell ?), l'album nous plonge plutôt dans une eau noire. Le son est plus brut, ténébreux et froid. Jet Black fait partie d'une infanterie jazz martiale ('Tank') voire élastique ('Threatened'). Dave Greenfield remise son orgue pour nous dévoiler une panoplie de synthétiseurs. Beaucoup plus aguerri à la guitare, Hugh Cornwell nous crache au visage ses mots acidulés avec la grâce d'un vampire ('In The Shadows'), articulant jusqu'à l'extrême ('Nice 'N' Sleazy'), se montrant aussi taquin ('Sweden' qui relate ses souvenirs ennuyeux d'études à Lund, son chant joyeux sur 'Hey (Rise Of The Robot')). Toujours aussi percutant à la basse, Jean-Jacques Burnel expose son organe vocal rocailleux, saluant l'un de ses héros, Yukio Mishima, sur 'Death And Night And Blood'.

L'esprit aventureux est toujours de mise et les hommes en noir développent leur musique étrange qui ne veut pas s’assujettir à un style. Si 'Tank' possède encore des stigmates punk, 'Tailor In The Sea' trouve un nouvel envol grâce au jeu mélodique à la Shadows d'Hugh Cornwell à la guitare. 'Curfew', qui relate un scénario catastrophe où l'Europe s'effondre, enchaîne les changements de signatures. Les larsens de basse et les claviers psychédéliques inquiétants d''In The Shadows' nous recouvrent d'un nuage noir. 'Nice In Sleazy' boxe dans une catégorie étrange : un reggae funk avec un duel de guitare et de basse qui déclenche un solo orgasmique de claviers. Un invité surprise se fait entendre sur 'Hey (Rise Of The Robot)' : le saxophone ! La valse tranquille 'Somewhere Outside Tokyo' devait nous offrir un peu de répit mais le chant exagérément lent et les paroles nébuleuses sur le temps intriguent. Sur la réédition de l'album, privilégiez la version inspirée par The Doors de 'Walk On By' de Dionne Warwick.

Le troisième album des Stranglers ''Black And White'' est un grand saut vers un inconnu sombre et froid. Le groupe anglais poursuit son aventure rythmique sans se soucier des derniers balbutiements du punk. Pour l'anecdote, le message en morse d' 'Enough Time' signifie ''Mother Earth we are fucked !''.

Plus d'information sur http://www.thestranglers.net

VIDEO

GROUPES PROCHES:
ULTRAVOX, THE DOORS, SIMPLE MINDS, THE MUGSHOTS, THE DAMNED, PUBLIC IMAGE LIMITED

LISTE DES PISTES:
01. Tank
02. Nice N' Sleazy
03. Outside Tokyo
04. Sweden All Quiet On The Eastern Front
05. Hey Rise Of The Robots
06. Toiler Of The Sea
07. Curfew
08. Threatened
09. Do You Wanna?
10. Death And Night And Blood Yukio
11. In The Shadows
12. Enough Time
13. Shut Up
14. Walk On By
15. Mean To Me
16. Tits Live At The Hope And Anchor
17. Old Codger
18. Sverige
19. Walk On By Radio Edit


FORMATION:
Dave Greenfield: Chant / Claviers
Hugh Cornwell: Chant / Guitares
Jean-jacques Bur: Chant / Basse
Jet Black: Batterie
Lora Logic: Invité / Saxophone


TAGS:
70's, Chaotique, Lourde, Mélancolique, Old School, Oppressant, Punk, Sombre, Chant éraillé, Chant grave, Choeurs
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC THE STRANGLERS
DERNIERE ACTUALITE
THE STRANGLERS en concert à L'Olympia le 27 novembre et en tournée
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant THE STRANGLERS
 
DERNIER ARTICLE
Ce sont véritablement deux légendes vivantes du rock que MusicWaves a pu rencontrer dans le cadre de la tournée promotionnelle de "Giants" qui annonce le grand retour des Stranglers.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant THE STRANGLERS
 
NOTES
 
4.5/5 (2 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT THE STRANGLERS
 
THE-STRANGLERS_Giants Giants (2012)
EDEL / ROCK
THE-STRANGLERS_Black-And-White Black And White (1978)
AUTRE LABEL / POST ROCK
THE-STRANGLERS_No-More-Heroes No More Heroes (1977)
AUTRE LABEL / ROCK
THE-STRANGLERS_Rattus-Norvegicus Rattus Norvegicus (1977)
AUTRE LABEL / ROCK
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019