GROUPE/AUTEUR:

DEPECHE MODE

(ROYAUME UNI)

TITRE:
SPEAK AND SPELL (1981)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
POP

"Même si sa production apparaît aujourd'hui désuète, pour ne pas dire dépassée, même s'il n'est pas exempt de défauts, notamment dans la justesse de son chant, "Speak & Spell" reste un album fort honorable que l'on réécoute toujours avec autant de plaisir."
TONYB - 03.07.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
La même année où la France basculait dans la tontonmania, la musique d'un quatuor au look affirmé, baptisé Depeche Mode en hommage à la revue du même nom, déboule dans nos oreilles avec une pop electro s'inscrivant dans la mouvance des OMD, Ultravox et autres Human League.

A l'exception de deux titres écrits par Martin Gore, l'essentiel de "Speak & Spell" est composé par Vince Clarke, pour ce qui sera au final son album avec le groupe (mais ceci est une autre histoire). Publiée peu de temps après trois premiers singles (que l'on retrouvera sur diverses rééditions), cette première production long format contient onze titres entièrement basés sur des claviers et programmations, desquels émerge parfois péniblement, la faute à un mixage et une production quelque peu bruts, la voix pas encore très affirmée de Dave Gahan.

Néanmoins, au-delà des nouveaux singles à succès qui en seront tirés, dont le tubesque 'Just Can't Get Enough', "Speak & Spell" nous propose des titres accrocheurs en diable, aux paroles légères et dont les mélodies percutent immédiatement, avec un (bon gros) zeste de gimmicks répétitifs histoire de les ancrer durablement dans le cortex de l'auditeur. 'Photographic', 'Nodisco' ou encore 'New Life' sont ainsi emblématiques de la capacité du groupe à trouver la mélodie qui fait mouche, la rythmique à la fois mécanique et entraînante, bref, tout ce qui fait le charme d'une pop bien sous tous rapports.

Dans un registre moins expérimental que ne pouvait l'être OMD, mais toujours avec ce souci de proposer une musique ultra-accessible tout en intégrant quelques influences prestigieuses (Kraftwerk apparaît là encore comme une évidence), Depeche Mode se place immédiatement en tête de gondole des formations phares des années 80. Même si sa production apparaît aujourd'hui désuète, pour ne pas dire dépassée, même s'il n'est pas exempt de défauts, notamment dans la justesse de son chant, "Speak & Spell" reste un album fort honorable que l'on réécoute toujours avec autant de plaisir.

Plus d'information sur http://www.depechemode.com/



GROUPES PROCHES:
OMD, ULTRAVOX

LISTE DES PISTES:
01. New Life
02. I Sometimes Wish I Was Dead
03. Puppets
04. Boys Say Go!
05. Nodisco
06. What's Your Name?
07. Photographic
08. Tora! Tora! Tora!
09. Big Muff
10. Any Second Now (voices)
11. Just Can't Get Enough


FORMATION:
Andy Fletcher: Claviers / Choeurs
Dave Gahan: Chant
Martin Gore: Claviers / Choeurs
Vince Clarke: Claviers / Choeurs


TAGS:
80's, Accessible / FM, Electro
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DEPECHE MODE
DERNIERE ACTUALITE
DEPECHE MODE: Nouvel album et tournée
Toutes les actualités sur DEPECHE MODE
NOTES
3/5 (2 avis) 3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SEVENDUST: All I See Is War (2018)
NEO/NU METAL Savant mélange d'influences metal, alternatif et prog, Sevendust nous pond là un album de très bon niveau à côté duquel il serait dommage de passer.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA: Sometimes The World Ain't Enough (2018)
ROCK Après un "Amber Galactic" à cheval sur la période 70-80, The Night Flight Orchestra investit la décennie du disco et de la FM avec toujours autant de crédibilité et de talent. Le disque de l'été !
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DEPECHE MODE
DEPECHE-MODE_Music-for-the-Masses
Music For The Masses (1987)
5/5
5/5
AUTRE LABEL / POP
DEPECHE-MODE_Black-Celebration
Black Celebration (1986)
4/5
5/5
AUTRE LABEL / POP
DEPECHE-MODE_Some-Great-Reward
Some Great Reward (1984)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / POP
DEPECHE-MODE_Construction-Time-Again
Construction Time Again (1983)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / POP
DEPECHE-MODE_A-Broken-Frame
A Broken Frame (1982)
3/5
3/5
AUTRE LABEL / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020