ARTISTE:

THE GRAHAM BONNET BAND

(ETATS UNIS)
TITRE:

MEANWHILE, BACK IN THE GARAGE

(2018)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
80's, Chant aigu, FM
"Pionnier de la scène hard rock anglaise, l'artiste de 70 ans prouve avec ce nouvel album incisif et immédiat qu'il n'y a pas d'âge pour le rock."
DARIALYS (28.07.2018)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Cette année, Graham Bonnet, l’un des cadors de la scène hard rock anglaise, soufflera sa 71ème bougie. Après avoir participé à l’enregistrement d’une trentaine d’albums studio au cours de sa vie, joué dans de nombreux groupes (Rainbow, Alcatrazz, Impellitteri et bien d’autres encore) et après s’être essayé en solo pendant un long moment, le septuagénaire a décidé de revenir à son nouveau projet, le Graham Bonnet Band, en cette année 2018.

Il existe un adage bien connu qui dit « never too old to rock’n’roll », autrement dit, « on n’est jamais trop vieux pour le rock’n’roll », sous-entendant que le rock’n’roll n’est pas une histoire d’âge, mais plutôt un état d’esprit, et même un style de vie, dépassant alors le champ purement musical du qualificatif.

Le moins que l’on puisse dire est que Graham Bonnet ne déroge pas à cette règle. Mieux que cela encore, malgré son grand âge, la musique du natif de Skegness  transpire le rock, un genre musical lui seyant à la perfection, comme une deuxième peau marquée au fer rouge par le style. Musicalement, il ne faut donc pas s’attendre à une révolution musicale pour le papy du rock qui a eu l’occasion de rôder son approche tout au long de sa carrière et qui ne joue pas la carte de la diversification.

En soi, tous les titres sont réussis d’une manière générale. La cause est simple : l’approche retenue par l’artiste consiste à proposer une musique directe, brute de décoffrage, qui puisse être appréciable instantanément. Pour répondre à ce cahier des charges, on note donc un gros travail au niveau des guitares, notamment sur des titres comme ‘Long Island Tea’ et ‘The House’ avec leurs riffs, addictifs dès la première seconde. Parfois, les frontières du hard rock semblent flirter avec celles du heavy metal avec des riffs mélodiques rappelant la veine d’Iron Maiden comme sur ‘Past Lives’, ou encore lorsque les fameuses twin guitars s’entrelacent pour créer une symbiose détonante comme sur ‘The Hotel’. On note également la présence de la bonne reprise de ‘We Don’t Need Another Hero’ de Tina Turner, revisitée à la sauce hard rock du chanteur, là encore avec réussite et efficacité. La production est propre et efficace, les riffs sont incisifs et immédiats, la batterie percutante, le résultat, implacable.

Le corps n’étant pas éternel, les facultés et aptitudes physiques non plus, c’est un fait, et la voix d'un chanteur a tendance à perdre de sa superbe à mesure que les années passent. Mais Graham Bonnet semble immunisé contre le virus de la vieillesse. Si sa silhouette est toujours svelte, dynamique et jeune, sa voix l’est tout autant. La puissance remarquable et la hauteur de sa voix qui avaient fait sa renommée sont toujours d’actualité, même après 50 ans de métier. Toujours dans une volonté de rester efficaces, les lignes de chant sont rodées et épousent même parfois merveilleusement la musique comme sur les refrains très réussis de ‘Livin’ In Suspicion’ et de ‘Heading Toward The Light’, atteignant constamment des notes suraiguës impressionnantes.   

Graham Bonnet signe donc avec “Meanwhile, Back in the Garage” un disque solide et maîtrisé, dans un registre certes peu original, mais qui lui va comme un gant. Cela ne fait pas de doute, l’artiste anglais fait toujours partie des gros bonnets de la scène hard rock.


Plus d'information sur http://www.grahambonnetband.com/



GROUPES PROCHES:
-

LISTE DES PISTES:
01. Meanwhile, Back In The Garage - 5:02
02. The Hotel - 5:42
03. Livin' In Suspicion - 3:56
04. Incest Outcest U.s.a. - 4:14
05. Long Island Tea - 4:29
06. The House - 4:30
07. Sea Of Trees - 4:46
08. Man On The Corner - 5:03
09. We Don't Need Another Hero - 4:44
10. America... Where Have You Gone - 4:53
11. Heading Toward The Light - 4:21
12. Past Lives - 4:53
13. The Crying Chair - 5:58
14. Starcarr Lane (live From Daryl's House Ny 2018) - 4:03

FORMATION:
Beth-ami Heavenstone: Basse
Graham Bonnet: Chant
Jimmy Waldo: Claviers
Kurt James: Guitares
Mark Benquechea: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
GRAHAM BONNET BAND : Nouvel album en juillet
 

"Ecoutez "Smash" de Clint Slate !"
AUTRES CHRONIQUES
SONS OF ALPHA CENTAURI: Continuum (2018)
POST ROCK - Dans une veine instrumentale et pointilliste, Sons Of Alpha Centauri enfante (enfin) un deuxième album, voyage entêtant dont la fébrilité ne le rend que plus grave et profond.
REDEMPTION: Long Night's Journey Into Day (2018)
METAL PROGRESSIF - "Long Night's Journey Into Day" est dense, furieusement mélodique, techniquement irréprochable et vocalement de haut vol avec l'arrivée de Tom Englund au micro (Evergrey).
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021