ARTISTE:

BAEST

(DANEMARK)
TITRE:

DANSE MACABRE

(2018)
LABEL:

CENTURY MEDIA RECORDS

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Growl
"Baest ba(e)stonne sec avec sa musique b(a)estiale, captivante, qui dépeint un b(a)estiaire macabre. L'album intronise un futur grand du genre !"
THIBAUTK (02.08.2018)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Baest est danois, cinq cavaliers de l’apocalypse venus du froid, qui armés de guitares, basse, batterie proposent une musique rugueuse et brutale, inspirée de formations telles que Bloodbath, Entombed ou Dissection. Fort d’une démo et d’un EP, le groupe a été promu au rang d’espoirs du death. 

De prime abord, "Danse Macabre" (sobrement sous-titré "A Messe Macabre Decomposed by BAEST") est effrayant, repoussant comme l’est sa pochette. A peine la galette est- elle mise en rotation que les vibrations renvoyant à d’illustres blasphémateurs emplissent l’espace. Mais la  formation aime également affirmer sa modernité en assumant des mélanges savamment incorporés aux pilonnages systématiques.

D'abord la modernité s’exprime dans le rapport à la mélodie, notamment lors de l’introduction de ‘Danse Macabre’, quand les seuls arpèges aériens retentissent, puis lorsque les lignes de six-cordes s’ajoutent à la chaleur des accords égrenés. Ce penchant pour les passages acoustiques est souvent présent sur l’oeuvre, comme lors de l’entrée de ‘Ritual’ qui entre deux tempêtes sonores permet d'apprécier un instant de plénitude des sens et de l’âme.

Mais le death teigneux reprend bien vite ses droits en convoquant l’esprit de Morbid Angel. La voix est âpre, les riffs directs et pesants sont dignes d’Entombed, alors que la batterie pleine de bla(e)sts érige des métriques parfois plus complexes ou plus thrash dans la lignée de Origin ou Bloodbath. Toutefois la formation transgresse les limites, s’éloigne sur ‘Atra Mors’ d’un death basique et plonge alors dans un death’n roll au groove imparable.

La formation puise néanmoins dans un terreau historique, comme sur ‘Crosswhore’ lorsqu'elle se repaît de dissonances torturées ou maltraite les cordes et fait ainsi crisser les dents. Les musiciens avaient prévenu, ils veulent des guitares énormes, hyper-saturées et écrasantes ! Ainsi suivant les préceptes de David Vincent et son aréopage d’anges morbides, la puissance noire est de rigueur sur ‘Ego Te Absolvo’ et ‘Vortex’; la peur plane sur ‘Messe Macabre’ ou ‘Hecatomb’, qui sont des plongées dans l'horreur d’une nuit traumatisante de laquelle aucune lumière ne s’échappe. Mais passé ce relatif classicisme, l'impression subsiste que le groupe veut s'affranchir des structures traditionnelles et explorer des voies alternatives plus tortueuses... 

Les perspicaces renifleurs de caveaux et de moisissures, ceux qui avaient adoubé les chevaliers noirs danois ne se sont pas trompés ! Beast ba(e)stonne sec avec sa musique aussi b(a)estiale que captivante, qui dépeint un b(a)estiaire macabre, puis après une messe noire éprouvante, la bête se transfigure en une entité sombre resplendissante pleine de ressources. L’opus est donc une réussite, grâce à sa variété, à son penchant pour le classicisme écrasant et pour les touches de modernité ou les instants techniques. Sorte de visite guidée de l’univers extrême, il remportera les suffrages du plus grand nombre.


Plus d'information sur https://www.baestband.com/



GROUPES PROCHES:
DISSECTION, OBITUARY, BLOODBATH, CARCASS, DEATH


LISTE DES PISTES:
01. Crosswhore
02. Hecatomb
03. Danse Macabre
04. Atra Mors
05. Messe Macabre
06. Ritual
07. Vortex
08. Ego Te Absolvo

FORMATION:
Lasse Revsbech: Guitares
Mattias Melchiorsen: Basse
Sebastian Abildsten: Batterie
Simon Olsen: Chant
Svend Karlsson: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
BAEST: Sortie de "Venenum" en septembre
 
AUTRES CHRONIQUES
NILS PATRIK JOHANSSON: Evil Deluxe (2018)
HEAVY METAL - Un album de plaisir métallique simple qui a pour principale ambition de procurer enthousiasme et sourire.
GALACTIC EMPIRE: Episode Ii (2018)
DJENT - L’effet nostalgique qui portait entièrement le premier disque de Galactic Empire a disparu. Il ne reste d’un album de djent instrumental bien fichu mais sans grand intérêt.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BAEST
BAEST_Necro-Sapiens
Necro Sapiens (2021)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
BAEST_Venenum
Venenum (2019)
3/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021