ARTISTE:

TOKYO BLADE

(ROYAUME UNI)
TITRE:

UNBROKEN

(2018)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
80's, FM
"Voilà bien un retour inattendu à ce niveau ! Les samouraïs reviennent aux affaires, qu'on se le dise !"
LYNOTT (14.09.2018)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

La NWOBHM touchait à sa fin quand en 1983 Tokyo Blade sortit son premier album éponyme. Les Britanniques frappèrent six fois jusqu’en 1989 - les deux derniers opus côtoyant le néant - avant de disparaître des radars durant six ans. Trois albums insipides plus tard ils replongèrent dans l’oubli pour une décennie avant de renaître de leurs cendres par l’entremise d’un "Eye Of The Storm" (2008) et d’un "Thousand Men Strong" (2011) frôlant les pâquerettes. Autant dire que voir arriver sur nos platines, en cette année 2018, le dernier né "Unbroken", après avoir constaté une fois de plus la disparition du combo durant de longues années, n’a pas provoqué une folle sarabande chez Music Waves.

Les chanteurs ont virevolté chez Tokyo Blade depuis leurs débuts. Alan Marsh, présent les deux premiers albums du groupe, est de retour 34 ans après avoir laissé orpheline sa famille musicale d’origine. Cette bonne surprise constitue le premier point positif du retour de cet instable dinosaure. Le second élément appréciable de ce troisième revival se situe au niveau de la qualité des compositions et de leur constance stylistique. Exit les errements musicaux des années passées, les onze titres de l’opus affichent un sans faute et le type de hard rock développé ne souffre d’aucun vagabondage, Tokyo Blade est né dans les 80’s et il y replonge goulûment d’un morceau à l’autre.

Les influences rencontrées au fil des écoutes sont donc clairement assumées. Ainsi, parmi les évidences, nous croisons la route de Thin Lizzy "(No Time To Bleed" et "Stings Like An Open Wound"), de Metallica ("Burn Down The Night"), d’Iron Maiden ("The Devil’s Gonna Bring You Down"), de Diamond Head ("The Man In Black") et de Led Zep (le final de "Bad Blood"). Pour le reste Tokyo Blade fait du Tokyo Blade de la grande époque ("Bullet Made Of Stone", "Bad Water", "My Kind Of Heaven", "The Last Samourai").

Porté par deux guitaristes qui s’en donnent à cœur joie sur des soli au sens mélodique indéniable et assénés sans fioritures, ce surprenant opus de Tokyo Blade - plus personne n’espérait un retour en forme du combo - est une excellente surprise de cette fin d’été. Vous pouvez sortir à nouveau vos katanas, les samouraïs de la NWOBHM sont de retour parmi nous.


Plus d'information sur http://www.tokyoblade.com/





LISTE DES PISTES:
01. Devil’s Gonna Bring You Down
02. Bullet Made Of Stone
03. Burn Down The Night
04. The Man In Black
05. No Time To Bleed
06. Dead Again
07. Bad Blood
08. Black Water
09. Stings
10. The Last Samurai
11. My Kind Of Heaven

FORMATION:
Alan Marsh: Chant
Andy Boulton: Guitares
Andy Wrighton: Basse
John Wiggins: Guitares
Steve Pierce: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
BINGO
17/09/2018
 
1
0
Whatever you think, Tokyo Blade have had their many problems but they have struggled on for 36 years without major label support or decent management and this album proves they are true Samurai. Compare them to Maiden if you wish but I personally don't hear it particularly not on this magnificent release. Bear in mind that Maiden, Leppard, Saxon etc were all influenced by the same bands as TB but nobody ever mentions that of course. Say what you will but they are true metal warriors and long may they be so.
Bingo
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
TOKYO BLADE: Les détails sur 'Dark Revolution'
 
AUTRES CHRONIQUES
LUCIFER: Ii (2018)
DOOM - En embarquant à son bord Nicke Andersson, Lucifer offre avec ce deuxième opus une perle de doom rock hypnotique et terreux où copulent vocalises de prêtresse et guitares rougeoyantes .
CRIPPLED BLACK PHOENIX: Great Escape (2018)
POST ROCK - "Great Escape" délivre une charge émotionnelle hors du commun avec un style inimitable entre post rock et progressif. Un album abouti à l'intensité macabre et lumineuse à la fois.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TOKYO BLADE
TOKYO-BLADE_Dark-Revolution
Dark Revolution (2020)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
TOKYO-BLADE_Thousand-Men-Strong
Thousand Men Strong (2011)
2/5
-/5
FASTBALL / HEAVY METAL
TOKYO-BLADE_Eye-Of-The-Storm
Eye Of The Storm (2008)
1/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
TOKYO-BLADE_Mr-Ice
Mr Ice (1998)
1/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
TOKYO-BLADE_Pumphouse
Pumphouse (1998)
2/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021