GROUPE/AUTEUR:

DYNAZTY

(SUÈDE)

TITRE:
FIRESIGN (2018)
LABEL:
AFM RECORDS
GENRE:
HEAVY METAL

"Mélodies imparables, chant expressif, son groovy, guitares heavy et claviers symphoniques sont les ingrédients du metal mélodique de "Firesign" et du succès annoncé pour Dynazty. Une bonne surprise."
PROGRACER - 01.10.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Originaire de Stockholm, les membres de Dynazty définissent leur style comme du metal mélodique moderne. Formé en 2007 par les guitaristes Love Magnusson et John Berg, Dynazty marque son ambition dès le début de carrière avec une productivité très fertile. "Firesign" est le sixième album des Suédois en seulement neuf ans.

Cette dernière production ne déroge pas à la ligne de conduite que ce sont fixée les Scandinaves à savoir produire un heavy mélodique s'appuyant sur des riffs solides, des claviers aux sonorités souvent électro puis symphoniques très présents comme le fait Nightwish avec toutefois beaucoup moins de créativité que les Islandais, notamment sur les parties instrumentales quelque peu convenues et répétitives. Le groupe s'appuie également sur la voix puissante et expressive de Nils Molin qui officie dans un registre proche de ceux de Jorn Lande ou Russel Allen.

Les compositions sont catchy et extrêmement mélodiques avec des refrains souvent soutenus par des chœurs à l'efficacité immédiate ('Breathe With Me', 'In The Arms Of A Devil'). L'ensemble n'est pas sans rappeler les nordiques de Amaranthe avec qui Dynazty partage une même idée du metal moderne fait de mélodies simple et efficaces, de claviers très présents et de rythmes rapides. À tel point que Molin a rejoint Amaranthe à la mi-2017. Les chats ne font pas des chiens.

Si les titres les plus mélodiques sont de construction classique, ils pêchent par un manque d'originalité compensé par une efficacité redoutable ('Closing Doors' et 'Let Me Dream Forever'). Mais d'autres apportent leur lot de variété comme 'Ascension' au refrain épique et aux harmoniques de claviers typiques du metal symphonique et sur lequel Molin se permet une performance vocale intéressante dans un style proche de celui de Ronnie James Dio.  'The Light Inside The Tunnel', mid-tempo qui clôt l'album, reprend les mêmes ingrédients mélodiques et symphoniques avec, en plus, une profondeur d'écriture plus affirmée. À noter enfin que Dynazty évite l'écueil de la ballade sirupeuse en supprimant carrément l'exercice de cet album, comme quoi les Suédois se tiennent à la lettre à la ligne de conduite claire qu'ils se sont fixés.

Dynazty continue sur sa lancée, sans surprise, mais avec un talent certain pour les compositions efficaces et leur metal simple et accrocheur trouve naturellement son public au sein des amateurs de fraîcheur et d'immédiateté. "Firesign" ne révolutionne pas le genre et souffre même d'un manque d'originalité mais la forte personnalité et la voix charismatique de son frontman contrebalancent ces défauts. Avec ses mélodies imparables et sa simplicité, l'album s'écoute avec plaisir et supportera même plusieurs passages sur vos platines, installant Dynazty parmi les groupes de metal mélodique qui compteront en 2018.

Plus d'information sur http://www.dynazty.com



GROUPES PROCHES:
AMARANTHE, JORN LANDE, NIGHTWISH

LISTE DES PISTES:
01. Breathe With Me
02. The Grey
03. In The Arms Of A Devil
04. My Darkest Hour
05. Ascension
06. Firesign
07. Closing Doors
08. Follow Me
09. Let Me Dream Forever
10. Starfall
11. The Light Inside The Tunnel


FORMATION:
George Egg: Batterie
Jonathan Olsson: Basse
Love Magnusson: Guitares
Mike Lavér: Guitares
Nils Molin: Chant


TAGS:
Accessible / FM, Chant éraillé, Choeurs
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DYNAZTY
DERNIERE ACTUALITE
DYNAZTY: Les détails sur 'The Dark Delight'
Toutes les actualités sur DYNAZTY
NOTES
4/5 (1 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SYNDONE: Eros & Tanathos (2016)
ROCK PROGRESSIF Parfois plus déroutant que par le passé, Syndone n'en demeure pas moins l'un des fleurons les plus inspirés du rock progressif moderne.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
A.C.O.D: The Divine Triumph (2018)
DEATH METAL L’éclat brutal, éblouissant et presque mystique se trouve au bout du chemin douloureux du sublime “The Divine Triumph”.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DYNAZTY
DYNAZTY_THE-DARK-DELIGHT
The Dark Delight (2020)
3/5
-/5
AFM RECORDS / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020