GROUPE/AUTEUR:

BEHEMOTH

(POLOGNE)

TITRE:
I LOVED YOU AT YOUR DARKEST (2018)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
BLACK METAL

"A la fois violente, envoûtante et teintée d'occultisme, "I Loved You At Your Darkest" est une œuvre forte et prenante qui confirme que Behemoth est le maître de la noirceur."
NOISE - 05.10.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
L’ère "The Satanist" a été la plus riche de l’histoire de Behemoth. Avoir frôlé la mort a décuplé l’inspiration de Nergal qui proposait la bande-son parfaite de la fin du monde. Depuis les tournées se sont multipliées, le groupe gagnant encore en popularité. On se demandait comment donner une suite à ce chef d’œuvre : le risque de se répéter est réel et la pression est palpable sur les épaules des Polonais. Avec un sens du marketing maîtrisé, Behemoth a distillé les infos durant l’été pour présenter son onzième album, "I Loved You At Your Darkest".

Allant plus loin dans l’occultisme, le disque renvoie au romancier britannique Aleister Crowley, à son œuvre et aux sociétés occultes. Ce concept est riche et plonge dans les profondeurs de l’âme. Il a tout pour déplaire aux catholiques intégristes avec des titres provocateurs mais Behemoth s’en amuse avec une intelligence qui force le respect. Si le disque est d’une noirceur absolue, sa musique est plus vicieuse, moins purement violente et même accrocheuse.

Au début Behemoth joue avec nos nerfs : l’intro, ‘Solve’, dotée de chœurs enfantins glace le sang. Puis l’auditeur est assommé avec ‘Wolves Of Siberia’ et ‘God = Dog’. Courtes et nerveuses, ces claques taillées dans un pur esprit black ne font pas de quartier. Mais ensuite le ton évolue, on retrouve un certain esprit black metal, plus atmosphérique dans l’esprit de Bathory mais avec une pointe de romantisme noir que ne renierait pas Tiamat. 

La force occulte est ainsi très présente dans ‘Ecclesia Diabolica Catholica’, où le chant de Nergal très puissant se mêle à une musique accrocheuse, des chœurs et un break acoustique parfait. ‘Bartzabel’ illustre le concept à merveille avec un côté lancinant atmosphérique porté par un refrain en chœurs très religieux. Dans cette idée, ‘Havhojev Paintocrator’ et ‘We Are The Next 1000 Years’ sont des réussites avec une violence rentrée qui fait ressortir les thèmes des chansons. Et quand la violence est plus présente, cela donne un ‘Angelvs XIII’ qui ne fait guère de détail dans un bel esprit black ou un ‘Sabbath Matter’ qui fait parler la poudre death black avec une sacrée puissance.

Behemoth signe avec "I Loved You At Your Darkest" une œuvre forte qui ne laissera personne indifférent.  Spirituelle et envoûtante, elle montre un groupe à l’apogée, sûr de lui et de la force de son art si noir et si attirant.

Plus d'information sur http://www.behemoth.pl



GROUPES PROCHES:
NOEIN, GLORIA MORTI, VERATRUM, TIAMAT, THE WRETCHED END, VADER, ICHOR

LISTE DES PISTES:
01. Solve
02. Wolves Ov Siberia
03. God = Dog
04. Ecclesia Diabolica Catholica
05. Bartzabel
06. If Crucifixion Was Not Enough
07. Angelvs Xiii
08. Sabbath Mater
09. Havohej Pantocrator
10. Rom 5:8
11. We Are The Next 1000 Years
12. Coagula


FORMATION:
Inferno: Batterie
Nergal: Chant / Guitares
Orion : Basse
Seth: Guitares


TAGS:
Intimiste, Lourde, Oppressant, Sombre, Concept-album, Chant grunt/growl, Choeurs
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BEHEMOTH
DERNIERE ACTUALITE
BEHEMOTH : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur BEHEMOTH
DERNIER ARTICLE
BEHEMOTH + AT THE GATES + WOLVES IN THE THRONE ROOM - LE BATACLAN (PARIS) - 22 JANVIER 2019
Une date à ne pas manquer pour tout fan de Behemoth où le dernier opus sera évidemment mis à l'honneur, pour un show qui s'améliore de tournée en tournée... Tous les articles sur BEHEMOTH
DERNIERE INTERVIEW
Venu nous présenter le dernier-né 'I Loved You at Your Darkest', le frontman charismatique de Behemoth revient sur l'influence de "Me and that Man"

NOTES
- /5 (0 avis) 5/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BILLY GIBBONS: The Big Bad Blues (2018)
ROCK Malgré son manque flagrant d’originalité et de prise de risque, ce nouvel opus du leader de ZZ Top se révèle être une véritable démonstration d’un talent hors norme et d’une identité légendaire.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ADVERSVM: Aion Sitra Ahra (2018)
DOOM "Aion Sitra Ahra" nous entraîne dans les profondeurs d'un abîme insondable que jonchent voix d'outre-tombe, rythmique engluée dans la terre froide et guitares grêles aux allures de foreuses.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BEHEMOTH
BEHEMOTH_A-Forest
A Forest (2020)
3/5
-/5
METAL BLADE RECORDS / BLACK METAL
BEHEMOTH_The-Satanist
The Satanist (2014)
5/5
3.5/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
BEHEMOTH_Evangelion
Evangelion (2009)
3/5
4/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
BEHEMOTH_Demigod
Demigod (2004)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
BEHEMOTH_Satanica
Satanica (1999)
4/5
-/5
PEACEVILLE RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020