ARTISTE:

SYNDONE

(ITALIE)
TITRE:

MYSOGINIA

(2018)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Jazzy, Mélancolique, Romantique, Symphonique, Théatral
""Mysoginia" dégage une poésie vaporeuse, une délicatesse empreinte de mystère, un charme désuet qui poignent l'âme de l'auditeur."
CORTO1809 (17.10.2018)  
5/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

C'est toujours avec beaucoup de bonheur que nous accueillons un nouvel album de Syndone, ponctuel et fidèle à sa règle immuable d'une sortie tous les deux ans. Un bonheur teinté d'une légère impatience anxieuse. Car, si Syndone nous a habitués à des disques de très haute tenue, positionnant le groupe parmi les meilleures formations de musique progressive actuelles, son dernier album, "Eros & Thanatos", tout en restant très bon, semblait un peu moins inspiré et maîtrisé qu'à l'accoutumée, faisant craindre que la mécanique si bien huilée se soit soudain grippée.

Le premier titre, 'Medea', se charge immédiatement de faire taire notre pointe d'inquiétude. Ce morceau instrumental qui permet avant tout aux musiciens de se présenter, chacun à son tour s'exprimant dans un court passage soliste, mêle dans une mélodie rapide et séduisante instruments électriques et orchestre symphonique, très présent sur tout l'album, passant avec aisance d'un piano romantique à un jazz-rock syncopé.

L'impression de transitions parfois brouillonnes et de lignes directrices un peu floues que laissait "Eros & Thanatos" est totalement dissipée sur "Mysoginia", la force de ce nouvel album résidant dans une structuration solide et une grande homogénéité de ton. Homogénéité ne signifiant pas linéarité, loin de là. Syndone reste fidèle à son style fait de cassures, de nombreux et soudains changements de tempo, de mélodies à la signature contrastée. Les sonorités jazzy ('Red Shoes', '12 Minuti') font bon ménage avec les atmosphères classiques ('Caterina', 'Amalia') ou plus rock ('Women' au final que n'aurait pas renié ELP), la mélancolie la plus poignante ('Caterina') côtoie la fantaisie la plus débridée ('12 Minuti' dont la musique et l'interprétation théâtrale, et une fois de plus impeccable, de Riccardo Ruggeri évoquent les mânes de Queen et de l'immense Freddie Mercury) ou l'étrangeté inquiétante d'un 'Mysoginia' déployant son ambiance dramatique sans véritable thème musical.

Tout l'art de Syndone réside dans la fluidité et la spontanéité de ses mélodies aux transitions habiles. Tout s'imbrique merveilleusement dans une admirable limpidité au service de thèmes lumineux. Les instruments se répondent sans jamais se contrarier faisant de cet album un pur bonheur. Tous les titres de "Mysoginia" sont plus réussis les uns que les autres mais, s'il fallait n'en citer qu'un, ce serait assurément 'Caterina' dont la construction et la tristesse du thème confinent au chef-d'œuvre.

Tout du long, "Mysoginia" dégage une poésie vaporeuse, une délicatesse empreinte de mystère, un charme désuet qui poignent l'âme de l'auditeur. La beauté des mélodies, les variations incessantes et la sensibilité des interprètes finissent d'envoûter définitivement ce dernier.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/syndone-band-188463544523800



GROUPES PROCHES:
ELP, INGRANAGGI DELLA VALLE, PETER HAMMILL, NICHELODEON, VAN DER GRAAF GENERATOR, AREKNAMÉS, KING CRIMSON

LISTE DES PISTES:
01. Medea (03:38)
02. Red Shoes (04:00)
03. Caterina (06:38)
04. 12 Minuti (06:00)
05. Evelyn (04:21)
06. Mysoginia (02:58)
07. Women (03:49)
08. No Sin (06:33)
09. Amalia (05:58)

FORMATION:
Gigi Rivetti: Claviers
Marta Caldara: Vibraphone / Xylophone / Percussions
Martino Malacrida: Batterie
Maurino Dellacqua: Basse
Nik Comoglio: Claviers
Riccardo Ruggeri: Chant / Vocoder
Budapest Scoring Symphonic Orchestra: Invité
Coro Dei Piccoli Cantori Di Torino: Invité / Choeurs (6)
Gigi Venegoni: Guitares / Invité
Viola Nocenzi: Invité / Chant (5)
Vittorio De Scalzi: Invité / Flûte (3)
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
LOLO_THE_BEST59
17/11/2018
749
  0 0  
4/5
Ce Mysoginia, qui comme son titre l'indique est une ode aux femmes, est une franche réussite. Medea / Red shoes ouvrent magnifiquement l'album, avec un instrumental de haute volée suivi d'un titre tout en retenue. Tout au long de l'album, les ambiances sont variées, éclectiques, laissant une belle aux claviers en tout genre. Avec un son direct et un refain impeccable, Women marque les esprits, tandis qu'Amelia clôture somptueusement l'album, tout en douceur, avec un piano mélancolique et beau à pleurer. Et comment passer sous silence (!) la voix de Riccardo Ruggeri, clone italien de Freddie Mercury (écoutez Caterina pour être fixé). Fortement recommandé.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
5/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
LES FANTASQUES ITALIENS DE SYNDONE REVIENNENT AVEC LEUR SEPTIEME ALBUM, MYSOGINIA
 
AUTRES CHRONIQUES
MANTAR: The Modern Art Of Setting Ablaze (2018)
DOOM - Mantar ne déçoit pas avec "The Modern Art Of Setting Ablaze" qui s'inscrit dans le sillage de son prédécesseur dont il poursuit la mutation vers un sludge'n'roll qui tabasse avec une science sournoise du climat sourd et macabre.
AMARANTHE: Helix (2018)
METAL MELODIQUE - Modernité manquant de caractère et originalité en berne d'un côté, mélodies efficaces et entraînantes portées par des vocalises hors pair de l'autre : "Helix" n'est pas mauvais mais un poil décevant.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SYNDONE
SYNDONE_Eros--Tanathos
Eros & Tanathos (2016)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
SYNDONE_Odysseas
Odysseas (2014)
5/5
4.7/5
SYNPRESS 44 / ROCK PROGRESSIF
SYNDONE_La-Bella-E-La-Bestia
La Bella E La Bestia (2012)
5/5
4.5/5
SYNPRESS 44 / ROCK PROGRESSIF
SYNDONE_Melapesante
Melapesante (2010)
5/5
4.3/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020