GROUPE/AUTEUR:

MORTIS MUTILATI

(FRANCE)

TITRE:
THE STENCH OF DEATH (2018)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
BLACK METAL

"Oeuvre vénéneuse, "The Stench Of Death" témoigne de la maîtrise à laquelle est parvenue Mortis Mutilati en tant que peintre d’un monde lugubre hanté par les morts."
CHILDERIC THOR - 10.09.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
"The Stench Of Death" est une hostie qui devrait susciter de multiples commentaires au sein d’un Landerneau noir toujours prêt à cracher son venin sur ses prêtres dès lors qu’il rompt avec le credo, cloués au pilori par des ayatollahs toujours prompts à juger sans chercher à voir plus loin que le bout de leur étroitesse d’esprit.

Mais que reproche-t-on à ce quatrième méfait de Mortis Mutilati ? De macérer dans un sirop trop mélodique, de recourir à des artifices tels que des mélopées féminines, des bribes de chant clair masculin, des claviers brumeux plus tristes que funèbres, des arpèges doux, autant d’outils supposés trahir le black d’obédience dépressive que Macabre, l’unique maître des lieux, bine dans son jardin secret. Bref, en substance, on ne lui pardonne pas d’évoluer.

Pourtant, ce polissage fait-il nécessairement de "The Stench Of Death" un mauvais disque ? Que nenni. Au contraire, l’offrande séduit par la richesse de ses arrangements et de ses atmosphères. Mais il ne faut pas hésiter à multiplier les va-et-vient dans la froideur de sa fantomatique intimité pour en goûter le suc, amer et désespéré. Ses traits (faussement) mièvres pourront certes décontenancer sinon décevoir – dans un premier temps seulement - celui qui suit les travaux de Macabre depuis au moins "Sombre Neurasthénie". Mais sa remarquable finesse d’exécution et d’écriture, à laquelle rend hommage le travail de Devo (Marduk) qui en a supervisé la réalisation, impose le respect. Le Suédois prête d’ailleurs sa guitare le temps d’un ‘Homicidal Conscience’ brutal et torrentueux qu’irriguent des riffs grésillants.

Les préliminaires passés, on mesure bien vite que cet opus est loin, très loin même, d’être une œuvre joyeuse. Lumière et espoir ont été éconduits d’un menu qui se parcourt comme un recueil de vieux portraits photographiques d’hommes, de femmes et d’enfants décédés. De fait, il faut être sourd ou d’une indécrottable mauvaise foi pour ne pas reconnaître à ces compositions, outre leur qualité d’orfèvre, une expression morbide et franchement malsaine. Loin d’en siphonner la noirceur mortuaire, le halo vocal d’Asphodel, épouse et muse de Macabre, les enveloppe d’un suaire spectral presque poétique qui participe de cette ambiance granuleuse (‘Crevant-Laveine’).

Suintant une beauté obsédante, chaque titre a des allures de tableau de maître où tous les détails ont leur importance. Encadré par deux courtes pièces instrumentales sinistres qui résonnent comme un écho échappé des limbes, l’ensemble s’impose dans toutes ses nuances de touches, tour à tour envoûtant (l’immense ‘Echoes From The Coffin’), englué dans un spleen funéraire (‘Regards d’Outre-tombe’), exsudant un mal-être pourrissant (‘Onguent-Mortuaire’). Répandant sa mélancolie sépulcrale sur plus de dix minutes, ‘Portrait Oval’ témoigne de la maîtrise à laquelle est parvenue Mortis Mutitali en tant que peintre d’un monde lugubre hanté par les morts. Vénéneux, "The Stench Of Death" parvient ainsi à capter les ambiances de ces portraits mortuaires.

Plus d'information sur https://fr-fr.facebook.com/mortis.mutilati.official



GROUPES PROCHES:
MOONREICH

LISTE DES PISTES:
01. Nekro - 02:42
02. Echoes from the Coffin - 04:22
03. Crevant-Laveine - 07:08
04. Regards d'outre tombe - 05:58
05. Onguent mortuaire - 04:16
06. Portrait ovale - 10:30
07. Homicidal Conscience - 04:55
08. Invocation à la momie - 04:54
09. L'odeur du mort - 04:41
10. Ecchymoses - 00:55


FORMATION:
Macabre: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie
Asphodel: Chant / Invité


TAGS:
Mélancolique, Sombre, Chant féminin
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MORTIS MUTILATI
DERNIERE ACTUALITE
MORTIS MUTILATI annonce un nouvel album
Toutes les actualités sur MORTIS MUTILATI
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
GOOD CHARLOTTE: Generation Rx (2018)
ROCK ALTERNATIF "Generation RX" nous plonge dans un univers sombre et tourmenté avant de nous rappeler à la lumière.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
U.D.O.: Steelfactory (2018)
HEAVY METAL Les années passent mais rien ne change, UDO demeure une valeur sûre et propose avec "Steelfactory" un album de haute volée, sans doute un de ses meilleurs toutes époques confondues.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MORTIS MUTILATI
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020