GROUPE/AUTEUR:

FOUR SECONDS AGO

(ETATS UNIS)

TITRE:
THE VACANCY (2018)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
AUTRES

"Les deux guitaristes de Periphery, Jake Bowen et Misha Mansoor, s'offrent une parenthèse electro aux antipodes du metal progressif de Periphery. A réserver aux amateurs du genre."
NUNO777 - 28.09.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Confirmant l’adage selon lequel on n’est jamais mieux servi que par soi-même, les membres de Periphery ont créé leur propre label 3DOT Recording afin de jouir d’une grande liberté artistique. Et la première action de ce nouveau label concerne justement un projet des deux guitaristes et claviéristes de Periphery (Jake Bowen et Misha Mansoor) qui s’intitule Four Seconds Ago. Une écriture à quatre mains qui s’incarne dans "The Vacancy" pour assouvir une envie qui n’a jamais pu être exprimée comme il se doit par les deux musiciens.

La musique de Periphery est garnie de petites touches electro très modérées par rapport à son architecture metal progressive. C’est cette facette du groupe que Mansoor et Bowen se donnent mission d’exploiter plus intensément avec Four Seconds Ago. En somme, ce projet n’est a priori pas tout à fait étranger à Periphery, il ambitionne simplement d’insister sur une des composantes les moins caractéristiques de celui-ci.

La plupart des formats de "The Vacancy" sont instrumentaux avec, à de très rares occasions, des paroles insérées qu'il faut entendre plus comme des narrations que comme chant à proprement parler ('Fadeaway', 'Galaxy', 'The Revenge'). Les tonalités sont planantes et apaisantes, idéales pour s'immerger dans des ambiances nébuleuses et permettre l'évasion ('Shadow Devil', 'Bloodfrenzy', 'Listening Post Alpha'). "The Vacancy" est voulu comme un album de pure musique électronique logiquement très synthétique faite de textures sonores programmées, ponctuellement agrémentées de boites à rythmes ('Nothing to Hide') qui durcissent les morceaux pour les faire tendre vers une techno un peu datée. Malheureusement les occasions d'entendre autre chose que des machines sont exceptionnelles et on relèvera quelques timides notes de guitare dans 'Fadeaway', 'Over And Out' ou 'The Revenge'. Les constructions privilégiées par Jake Bowen et Misha Mansoor sont cycliques et plutôt rudimentaires harmoniquement et produisent une musique qui tourne en rond assez rapidement. A défaut d'être attrapé par les atmosphères des morceaux, l'ennui guette dès la troisième piste et envahit l'auditeur quelques minutes plus tard.

Jake Bowen et Misha Mansoor se sont lancés dans un projet parallèle et radicalement opposé à leur principale activité musicale. "The Vacancy" est un disque qui trouvera peut-être son public parmi les amateurs de pure musique électronique ou techno mais probablement pas au sein de la communauté metal progressive qui suit les travaux de Periphery. Pour ceux-là la curiosité pourrait être vite refroidie s'ils osent poser une oreille sur cet album.

Plus d'information sur http://foursecondsago.com/



GROUPES PROCHES:
-

LISTE DES PISTES:
01. Fadeaway
02. Galaxy
03. Bloodfrenzy
04. Listening Post Alpha
05. Nothing To Hide
06. Shadow Devil
07. Over And Out
08. The Revenge
09. The Great Silence
10. The Vacancy


FORMATION:
Jake Bowen: Claviers
Misha Mansoor: Claviers


TAGS:
Electro, Instrumental, Intimiste, Planant, Space
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC FOUR SECONDS AGO
NOTES
- /5 (0 avis) 2.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
RIVERSIDE: Wasteland (2018)
ROCK PROGRESSIF Riverside, avec une retenue et un savoir-faire mélodique qui l’honore, ne pouvait pas rêver offrir un meilleur hommage à son défunt guitariste.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
HARDCORE SUPERSTAR: You Can't Kill My Rock'n'roll (2018)
HARD ROCK Avec cet opus, les Suédois reprennent la main avec une collection d’hymnes taillés pour la scène et dotés de refrains à l’efficacité redoutable.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FOUR SECONDS AGO
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020