.
.
ARTISTE:

SCHERZOO

(FRANCE)
TITRE:

04

(2018)
LABEL:

SOLEIL ZHEUL

GENRE:

AUTRES

TAGS:
Dissonant, Instrumental, Jazzy
"Musique exigeante mais pas trop, "04" mérite que l'on y jette une oreille attentive, que l'on soit adepte ou pas du Rock in Opposition."
TONYB (25.10.2018)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Quatrième album pour Scherzoo avec la suite des aventures de François Thollot qui, au-delà d'une carrière en son nom propre, mène également une aventure de groupe, même si une nouvelle fois, la moitié de celui-ci a bougé depuis la parution précédente. Et si l'imagination du bassiste s'avère plutôt débridée sur le plan musical, force est de constater que celui-ci se contente du minimum pour titrer ses productions, puisque celle-ci est pompeusement baptisée "04", faisant suite à ses prédécesseurs que furent "03", "02" et… vous l'aurez deviné, "01".

Au-delà de l'anecdote, l'essentiel se situe bien ailleurs et l'équipe réduite pour une fois à un simple quatuor (sans guitare !) va nous convier une nouvelle fois à un festin de Rock in Opposition, mâtiné de quelques influences zeuhliennes.

Première constatation pour les habitués de l'univers de l'artiste, l'absence de saxophone, ce qui dénote un véritable changement dans l'univers du projet, tant ces sonorités ont pu marquer le paysage des précédents albums. Du coup, la musique proposée sur ce "04" apparaît plus légère et les côtés parfois irritants liés à l'utilisation de stridences issues de cet instrument ont du coup disparu. 

Pour ceux qui restent étrangers au RIO, 'Three Dimensional Disorder' va se révéler comme une entrée en matière parfaite : fortes influences jazzy, rythmiques très syncopées faisant fi des conventions habituelles et dialogue entre les claviers, chacun d'entre eux produisant sa mélodie en propre, le tout soutenu par une basse très inspirée. Plutôt accessible, cette première page se déguste d'une traite, pour peu que l'on y prête une oreille attentive.

Les autres plages poursuivent dans la même veine, avec toutefois une complexité qui se densifie au fil des minutes, rendant l'écoute peut-être moins évidente pour les non-avertis. Les différents thèmes restent construits sous forme de dialogue, principalement entre les claviers, mais ceux-ci laissent suffisamment de place aux deux autres instrumentistes pour se mettre en valeur. Néanmoins, le groupe use et parfois abuse du processus de répétition jusqu'à plus soif ('Le Funambule' par exemple) et cela conduit à étioler quelque peu l'attention de l'auditeur qui, pour recevoir une musique défiant les codes rythmiques et harmoniques habituels, doit être soutenue pour en recueillir toutes les subtilités. Il en va ainsi du beau dialogue basse/piano de 'Kangouroo', mais aussi et surtout de 'Crime et Châtiment' qui voit la batterie monter progressivement en chauffe pour terminer sur une mécanique impressionnante, mais qui passera presque inaperçue aux oreilles d'un auditeur distrait en raison d'un mixage en arrière-plan trop peu soutenu.

Musique exigeante mais pas trop, "04" mérite que l'on y jette une oreille attentive, que l'on soit adepte ou pas du Rock in Opposition. Avec cette nouvelle production, Scherzoo montre une certaine évolution par rapport à ses précédents travaux, exploitant à plein la liberté de style et de ton offerte par ce style de musique. A découvrir.


Plus d'information sur http://www.scherzoo.net/



GROUPES PROCHES:
MAGMA, ART ZOYD, UNIVERS ZÉRO, NEOM


LISTE DES PISTES:
01. Three-dimensional Disorder (04:45)
02. Kangouroo (04:18)
03. Crime et Chatiment (06:12)
04. Chat Badin (02:59)
05. Vingt-cinq (05:37)
06. L'instabilité de Kelvin-Helmholtz (04:31)
07. Funambule (06:26)
08. Vortex (08:51)

FORMATION:
Anthony Pontet: Claviers
Clément Curaudeau: Batterie
François Thollot: Basse
Grégoire Plancher: Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ET DE "04" POUR SCHERZOO !
 

"Découvrez le groove de Rock de Sterpi!"
AUTRES CHRONIQUES
MANIMAL: Purgatorio (2018)
HEAVY METAL - Avec "Purgatorio", Manimal propose un disque de heavy metal classique sans réelle personnalité.
TOM CHAPLIN: The Wave (2016)
POP - En réglant ses comptes avec les démons qui l’ont torturé pendant plusieurs années, le chanteur de Keane offre une œuvre à la sensibilité profonde et hypnotique.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SCHERZOO
SCHERZOO_03
03 (2015)
3/5
-/5
SOLEIL ZHEUL / AUTRES
SCHERZOO_02
02 (2012)
3/5
-/5
SOLEIL ZHEUL / ROCK PROGRESSIF
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022