GROUPE/AUTEUR:

WITHIN TEMPTATION

(HOLLANDE)

TITRE:
RESIST (2018)
LABEL:
SPINEFARM RECORDS
GENRE:
METAL MELODIQUE

"“Resist” montre la maturité de Within Temptation au travers d'une grande variété d’écriture et conserve cette facilité à embarquer l’auditeur par des mélodies envoûtantes."
PROGRACER - 25.01.2019 - (1) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
5/5
L’iconique chanteuse Sharon Den Adel s’est octroyée une pause l’an dernier pour des raisons personnelles, faire le point sur sa vie et se consacrer à sa famille. Incapable d’écrire pour Within Temptation, elle a ouvert la parenthèse d’un projet solo intitulé My Indigo que nous avons eu le privilège de chroniquer ici. Ce retour aux sources a semblé lui faire un bien fou. À tel point que, régénérée, elle a retrouvé l’inspiration et revient aujourd’hui sous la bannière Within Temptation avec un “Resist” engagé et vindicatif.

Introduit par ‘The Reckoning’, titre énergique en forme d’hymne guerrier, l’album conserve l'énergie caractéristique du groupe, ainsi qu'en témoignent les cris rageurs de Jacoby Shaddix (Papa Roach) dès les premières notes. Dans la même veine, ’Trophy Hunter’ et ‘Raise Your Banner’ arborent les même riffs heavy et une orchestration épique, alors qu’un autre invité de marque, Anders Fridén (In Flames) y va de screams endiablés sur la seconde. Pour le reste, l’album poursuit le virage amorcé avec “The Unforgiving” et poursuivi avec “Hydra” vers un metal mélodique très accessible.

Il semble en effet assez loin le temps des envolées lyriques de la belle (quelques vocalises haut perchées sur ‘Raise Your Banner’ et ‘Endless War’) et les aspects symphoniques sont plus rares, seulement présents au travers de claviers moins typés et quelques chœurs notables sur ‘Endless War’ par exemple.  Au contraire, ce sont des aspects pop/urban qui font leur apparition sur plusieurs titres comme ‘Mercy Mirror’ ou ‘Firelight’ avec des orchestrations moins envahissantes. Sharon y trouve plus d’espace pour moduler sa voix dans des tonalités graves (sur l’intro de ‘Mercy Mirror’ ou de nombreux autres passages) qu’il est rare de lui voir emprunter avec Within Temptation depuis leurs débuts. De même certaines orchestrations moins métalliques comme sur ‘In Vain’ ou ‘Firelight’ renforcent cet aspect. Il est évident d’y voir ici une influence de son expérience My Indigo qui a orienté sa façon d’écrire et de concevoir la musique. ‘Firelight’ en est d’ailleurs, une criante illustration, une langoureuse complainte très prenante, sur laquelle figure le troisième guest, Jasper Steverlinck (Arid, Guilt Machine). Voici en tous cas une nouvelle corde à l’arc des Néerlandais qui donne encore un peu plus de relief à leur œuvre dans sa globalité.

“Resist” mêle donc différentes approches et embarque le groupe vers des horizons nouveaux avec un fil conducteur immuable : les mélodies accrocheuses et immédiates. Tous les titres sont des hits en puissance tant l’écriture est efficace. Les mélodies restent en tête longtemps après l’écoute et seulement quelques passages de ‘Mad World’ ou ‘Supernova’ sur vos platines suffiront à les mémoriser pour les fredonner à longueur de journée. Garanti.

Au moment de faire les comptes, il est bien difficile de trouver une faiblesse à cet album varié et accrocheur. Les plus chafouins reprocheront un virage popisant mais ils n’auront rien d’autre à se mettre sous la dent car “Resist”, en plus d’ouvrir encore l’éventail des possibles pour Within Temptation, montre la maturité du groupe qui s’inscrit désormais dans une grande variété d’écriture, tout en conservant cette facilité à embarquer l’auditeur par des mélodies envoûtantes. Ajoutez à cela une production sans faille et la voix exceptionnelle d’une artiste au sommet de son art et vous obtenez, d’entrée d’exercice une des productions les plus prometteuses. Le cru 2019 de Within Temptation est une excellente cuvée, à consommer sans modération. 

Plus d'information sur http://www.within-temptation.com



GROUPES PROCHES:
ELI, ELYOSE, WHYZ, THE MURDER OF MY SWEET, VOICES OF DESTINY, LUNATICA, SENGIR, ANKOR, EDENBRIDGE, SIRENIA

LISTE DES PISTES:
01. The Reckoning - 4:11
02. Endless War - 4:09
03. Raise Your Banner - 5:34
04. Supernova - 5:36
05. Holy Ground - 4:10
06. In Vain - 4:24
07. Firelight - 4:46
08. Mad World - 4:47
09. Mercy Mirror - 3:49
10. Trophy Hunter - 5:51


FORMATION:
Jeroen van Veen: Basse
Martijn Spierenburg: Claviers
Mike Coolen : Batterie
Robert Westerholt: Guitares
Ruud Jolie: Guitares
Sharon Den Adel: Chant
Stefan Helleblad: Guitares
Jacoby Shaddix : Chant / Invité


TAGS:
Symphonique, Chant féminin
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
DARWINWILD - 03/05/2020 -
0 0
2/5
Voici venu le septième album de Within Temptation et fort est de constater qu'encore une fois ils se sont renouvelés.

Il ont commencé vingt ans plus tôt avec un premier album plutôt accès gothic/sympho et avaient continués sur une voix vraiment plus symphonique et épique jusqu'à "the unforgiving" ou ils avaient décidé de partir vers une direction plus pop.
il nous reviennent ici en nous surprenant encore plus en prenant une direction clairement différente dans un mélange de metal alternatif aux ambiances électro et un pop-métal saupoudré de nappes symphoniques.
Alors oui je salue leur envie de renouvellement et surtout une production soignée et bien faite mais ça s'arrête là.

Je n'arrive pas vraiment a accrocher sur cet album à l'exception de quelques titres comme "endless war" ou "raise your banner" par exemple; la musique ici étant beaucoup trop loin de ce qui m'a fait adhérer à ce groupe.
Malgré tout je ne peux pas non plus dire que cet album est mauvais voir même nul car ce n'est clairement pas le cas mais, je ne le trouve vraiment pas à la hauteur des albums que le groupe a su pondre pendant les 10 premières années avec le chef-d'oeuvresque "mother earth" par exemple.
Pour conclure je dirais que l'on a un album certes avec une production de qualité mais trop lisse et monochrome ou tout semble se ressembler est ce confondre et du début à la fin du disque on se demande en permanence à quel moment ça va décoller mais rien; malgré de bonnes idées on reste posé au sol.

j'aurai bien mis 2,5/5 si c'était possible mais comme ce n'est pas le cas je lui met un 2/5 qui reste pas non plus mauvais.
Juste pour moi le moins bon album que le groupe ai sorti depuis leur début.

Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
LYNOTT - 26/01/2019 12:01:35
0
Resist est un bel album mais il est pour moi inférieur à Hydra et à The Unforgiving. La faute à la présence de hits en nombre plus limité. Les morceaux ont un impact moins immédiat et quand on parvient à se les approprier, on en ressort moins envoûté que sur les opus précédents. Mais ne faisons pas la fine bouche, ce n'est pas tous les mois qu'une sortie de ce niveau dans le monde du métal symphonique nous est proposée. Et puis le concert au Zénith était énorme, alors chapeaux Messieurs-Dames !
Haut de page
EN RELATION AVEC WITHIN TEMPTATION
DERNIERE ACTUALITE
WITHIN TEMPTATION : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur WITHIN TEMPTATION
DERNIER ARTICLE
WITHIN TEMPTATION + EGO KILL TALENT - ZENITH DE PARIS - 16 NOVEMBRE 2018
Le retour ! Tous les articles sur WITHIN TEMPTATION
DERNIERE INTERVIEW
À l'occasion de la grande tournée européenne de Within Temptation, nous avons rencontré Sharon Den Adel qui s'est confiée sans retenue sur sa vie d'artiste, de femme, de mère, de fille, ... Une plongée dans l'intimité de cette artiste entière.

NOTES
3.5/5 (2 avis) 4.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
STEVE HACKETT: At The Edge Of Light (2019)
ROCK PROGRESSIF Les mêmes recettes ont livré un "Wolflight" de haute volée et donnent ici un "At the Edge of Light" plus décousu et moins émotionnel.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
DEPECHE MODE: Black Celebration (1986)
POP Si ce n'était une fin un cran en-dessous des deux premiers tiers de l'album, "Black Celebration" serait proche de la perfection.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WITHIN TEMPTATION
WITHIN-TEMPTATION_Hydra
Hydra (2014)
4/5
4.2/5
NUCLEAR BLAST / HARD ROCK MELODIQUE
WITHIN-TEMPTATION_The-Unforgiving
The Unforgiving (2011)
4/5
4.3/5
SONY BMG / HARD ROCK MELODIQUE
WITHIN-TEMPTATION_An-Acoustic-Night-In-The-Th
An Acoustic Night In The Theater (2009)
2/5
4/5
COLUMBIA / METAL GOTHIQUE
WITHIN-TEMPTATION_Black-Symphony
Black Symphony (2008)
4/5
4.2/5
SONY BMG / METAL MELODIQUE
WITHIN-TEMPTATION_The-Heart-Of-Everything
The Heart Of Everything (2007)
3/5
3/5
SONY BMG / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020