GROUPE/AUTEUR:

ANIMA MUNDI

(CUBA)

TITRE:
INSOMNIA (2018)
LABEL:
PROGRESSIVE PROMOTION RECORDS
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"En rupture avec les albums précédents, Anima Mundi plonge dans le côté sombre de sa force pour un opus crépusculaire. Une descente en profondeurs très ambiancée..."
ABADDON - 08.01.2019 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5

De toute évidence, la pochette du nouvel album d’Anima Mundi ("Insomnia") rappelle fortement la précédente : une main sur un fond dans une tonalité monochrome et électrique. Cette similitude se retrouve dans le line-up, stable à l’exception du chanteur (le quatrième en quatre albums...), preuve s’il en était besoin que le groupe a du mal à trouver un remplaçant de l’envergure de Carlos Sosa. Côté musique, c’est en revanche un gros contre-pied assez inattendu de la part d’un combo qui a largement fait ses preuves en matière de progressif symphonique en nous proposant jusqu’ici cinq albums solaires et à tendance optimiste.

En rupture avec les opus précédents, la tonalité s’affirme d’emblée sombre à l’entame de ‘Citadel’, parcouru de petites finesses d’arrangement qui posent immédiatement une touche d’inquiétude. Le titre confirme l’excellente disposition des musiciens, de la sourde et indispensable ligne de basse de Yaroski Corredera à la magnifique présence des synthés de Virginia Peraza qui nous offre dans la seconde partie le meilleur moment de l’album dans un solo lent tout en progression angoissante. Les guitares de Roberto Diaz sont plus en retrait sur ce titre comme sur le reste de l’opus mais ses interventions sont toujours pertinentes - les quelques notes floydiennes qui clôturent l’album en sont la démonstration ultime.

Pour ceux qui suivent Anima Mundi Depuis ses débuts, la surprise est marquante, le groupe ne nous ayant guère habitués aux ambiances crépusculaires. Il faudra pourtant s’y faire, car la suite continue sur même ton, intercalant deux morceaux (‘Electric Credo’ et ‘Electric Dream’) d’obédience atmo-cinématographique, sorte d’intermédiaires entre les ‘Reality Dream’ de Riverside et le ‘On The Run’ des Floyd, qui ne proposent pas réellement de thème musical mais participent à la construction de l’ambiance globale. En faisant montre d’un certain éclectisme, le quintet nous propose par ailleurs un ‘Insomnia’ à résonance psychédélique où le nouveau vocaliste Aivis Prieto s’en sort plutôt pas mal dans un registre désabusé, mais aussi un ‘The Wheels of Days’ jazzy où la batterie manque peut-être un peu de swing. Marco Alonso est beaucoup plus à son affaire dans ‘New Tribes Totem’, nous gratifiant en prime d’un joli coup de sax à la fin de ce morceau sans éclaircie pendant lequel le fond de synthé nous garde le nez dans la terre quand la guitare hurle de désespoir. Anima Mundi a gardé un fond mélodique bien présent en nous livrant trois titres lents - ‘The Hunter’, mélancolique avec ses claviers symphoniques bien étudiés sur la fin, ‘Nine Swans’ où les accords de synthé évoquent un Vangelis déprimé et le terminal ‘Her Song’ qui n’est pas sans rappeler l’ ‘Afterglow’ de Genesis.

Au final, et passé les premières écoutes déroutantes, cet "Insomnia" se révèle bourré de qualités, et il faut saluer la remise en question d’Anima Mundi qui confirme dans un registre inattendu. Voilà un groupe qui ne peut pas être taxé de stagnation !

Plus d'information sur http://www.animamundimusic.com



GROUPES PROCHES:
YES, ELP, SPOCK'S BEARD

LISTE DES PISTES:
01. Citadel - 11.14
02. Nine Swans - 4.07
03. Electric Credo - 3.29
04. The Hunter - 4.49
05. Insomnia - 7.16
06. Electric Dreams - 3.51
07. The Wheel of Days - 5.28
08. New Tribes Totem - 10.55
09. Her Song - 7.05


FORMATION:
Marco Alonso: Batterie / Saxophone
Michel Bermudez: Chant / Guitares / Claviers / Percussions
Roberto Díaz: Chant / Guitares
Virginia Peraza: Claviers
Yaroski Corredera: Basse


TAGS:
Sombre, Symphonique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
TONYB - 08/01/2019 -
0 0
2/5
Quelle déception que cet album ! Anima Mundi nous fait une sorte d'Ummagumma moderne, avec des plages expérimentales, des ambiances sombres et dépouillées truffées de bidouillages électroniques.
Et quand le groupe revient dans des contrées plus amicales comme sur les deux dernières plages, c'est pour accoucher de titres plats, sans inspiration.
Quant au nouveau chanteur ... comment dire. Pas convaincu du tout par sa prestation qui à elle seule gâche 'Citadel' qui partait pourtant sur de bons rails.
A oublier au plus vite

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ANIMA MUNDI
DERNIERE ACTUALITE
ANIMA MUNDI: Nouvel album en octobre
Toutes les actualités sur ANIMA MUNDI
DERNIER ARTICLE
SOIRÉE PROG'SUD 3 JUIN 2011
Après les Franciliens de Black Noodle Project, Anima Mundi a délivré une prestation époustouflante ! Tous les articles sur ANIMA MUNDI
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
UNIVERSE EFFECTS: Desolation (2018)
METAL PROGRESSIF Dans la famille de groupes de metal prog, Universe Effects délivre une belle performance et nous distille un album technique et remarquablement bien construit, cousin de Dream Theater
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RIVAL SONS: Feral Roots (2019)
ROCK Rival Sons signe un disque profond et chaleureux forgé dans le meilleur du rock avec une large ouverture vers les racines du genre, entre blues et soul music.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ANIMA MUNDI
ANIMA-MUNDI_I-Me-Myself
I Me Myself (2016)
4/5
4.3/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
ANIMA-MUNDI_The-Lamplighter
The Lamplighter (2013)
4/5
4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
ANIMA-MUNDI_The-Way
The Way (2010)
5/5
4.3/5
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
ANIMA-MUNDI_Jagannath-Orbit
Jagannath Orbit (2008)
4/5
4.2/5
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020