.
.
GROUPE/AUTEUR:

BLACK HOWLING

(PORTUGAL)

TITRE:
RETURN OF PRIMORDIAL STILLNESS (2018)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
BLACK METAL

"Black Howling n'a pas raté son retour, accouchant même de son offrande la plus jubilatoire depuis "Melancholy Of A Pagan Bucolic Spirit", charriant un désespoir aussi inexorable que déglingué."
CHILDERIC THOR - 16.10.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Après avoir pendant des années craché sa semence au goût de rouille avec une frénésie épileptique, à grands coups de démos et autres splits partagés avec à peu près tout ce qui rampe au sein de la chapelle noire lusitanienne (ou pas), Black Howling a depuis ralenti la cadence en privilégiant les albums au détriment de ces miettes si prisées par l'underground. Ainsi, après le néanmoins décevant "The Rain Is The Weeping Of Forefathers", seul "O Sangue e a Terra" est venu briser le silence dans lequel les deux Portugais se murent désormais. Loin d'entamer l'aura culte qui entoure leur œuvre, cette rareté n'a fait au contraire que renforcer leur stature démiurgique au sein d'une scène au sommet de laquelle ils trônent comme des patriarches respectés.

D'où les attentes suscitées par ce "Return Of Primordial Stillness" dont on espérait beaucoup. A raison car ce cinquième opus fait mieux que combler un vide de trois ans, il se rapproche par sa réussite d'un "Melancholy Of A Pagan Bucolic Spirit" que d'aucuns considèrent, à juste titre, comme la création la plus remarquable de cette paire de musiciens connus sous de simples initiales. Encadré par deux pistes instrumentales plus trapues, les squelettiques 'Iberia' et 'Cosmic Oblivion' qui suintent un mal-être infini, son menu repose sur deux édifices qui se répandent sur près d'un quart d'heure chacun, fidèles en cela aux standards du tandem qui s'est fait une spécialité de ces longues ruminations enrobées d'un son rachitique.

Chaque instrument s'y exprime dans un dénuement osseux, débarrassé de sa peau et de tout artifice. 'Celestial Synthropy' puis 'Celestial Enthropy' raclent la chair malsaine de ce black metal d'obédience dépressive qui n'appartient qu'à leurs géniteurs. Le tempo ne file jamais droit, le chant est inaudible, bouillie de hurlements écorchés, la guitare se traîne, laissant dans son sillage des traînées sales comme une plage après un dégazage sauvage, mais tout cela participe d'une transe obsédante quasi hypnotique.

Caillouteux, "Return Of Primordial Stillness" baigne cependant dans un climat céleste et contemplatif qui trouve son écrin le plus envoûtant - et donc le plus beau - dans la seconde partie de ce diptyque suicidaire. Percé par de brutales éruptions, 'Celestial Enthropy' a quelque chose d'une interminable procession souvent lancinante le long d'un relief accidenté. Et quand le rythme cascadien s'emballe, c'est avec une jouissance extrême que se dresse une hampe ombrageuse striée de nervures gonflées d'un pus lépreux.

Black Howling n'a pas raté son retour, accouchant même de son offrande la plus jubilatoire depuis "Melancholy Of A Pagan Bucolic Spirit', charriant un désespoir aussi inexorable que déglingué.

Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
XERIÓN, BURZUM

LISTE DES PISTES:
01. Iberia - 05:59
02. Celestial Syntropy (übermensch Elevated) - 14:22
03. Celestial Entropy (emptiness Revelation) - 15:51
04. Cosmic Oblivion - 03:19


FORMATION:
A. : Guitares / Basse
P.: Chant / Batterie


TAGS:
Dissonant, Mélancolique, Raw, Sombre
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BLACK HOWLING
NOTES
4/5 (1 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
FUNNY UGLY CUTE KARMA: Before It Was Cool (2018)
METAL ALTERNATIF Barré, amusant, inclassable, sexy, étonnant, Funny Ugly Cute Karma a tous les atouts pour faire souffler un vent de fraîcheur sur la scène metal française.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
METAL ALLEGIANCE: Volume Ii – Power Drunk Majesty (2018)
HEAVY METAL Une forme de démonstration du savoir-faire metallique de ce super groupe qui parvient à atteindre par moments des sommets d'inspiration
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BLACK HOWLING
BLACK-HOWLING_This-Rain-Is-The-Weeping-Of-For
This Rain Is The Weeping Of Forfathers (2011)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / BLACK METAL
BLACK-HOWLING_Melancholy-Of-A-Pagan-Bucolic-S
Melancholy Of A Pagan Bucolic Spirit (2010)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / BLACK METAL
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020