.
.
GROUPE/AUTEUR:

THE QUILL

(SUÈDE)

TITRE:
HOORAY ! IT'S A DEATHTRIP (2003)
LABEL:
METALVILLE
GENRE:
STONER

"Des rythmiques le plus souvent plombées et des mélodies aussi veloutées que percutantes commandent un socle imparable qui fait de "Hooray ! It's A Deathtrip" une excellente illustration du savoir-faire suédois en matière de stoner."
CHILDERIC THOR - 25.02.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Publié en 2003 chez Steamhammer, "Hooray ! It's A Deathtrip" a droit aujourd'hui, comme "Voodoo Caravan", à sa réédition grâce à Metalville, lequel serait d'ailleurs bien inspiré d'en faire autant avec le plus obscur "In Triumph", gravé trois ans plus tard. Mais ceci est une autre histoire. Celle qui nous intéresse aujourd'hui  concerne donc le quatrième opus des Suédois qui voient alors leur côte de popularité monter en flèche suite au recrutement de leur bassiste par Spiritual Beggars et du succès rencontré par "Voodoo Caravan". Les amateurs de bûches graisseuses (et les labels !) ont alors les pavillons braqués vers la Suède.

Bien décidé à en profiter et à battre le fer tant qu'il est chaud, The Quill retourne très vite en studio. Si devant la console, l'équipe demeure inchangée, Rickard Bengtsson (Arch Enemy) a été préféré à Bernie Paulsson cependant que Daniel Bergstrand (In Flames) se voit confier le mixage de la rondelle, deux techniciens habitués à un registre nettement plus brutal et testiculeux. Le son du groupe reste pourtant bien gras, moderne sans sacrifier à ce feeling old school, alliage qui fait tout le sel du stoner scandinave. La recette est donc la même que sur le disque précédent. A peine notera-t-on des racines zeppeliniennes qui affleurent davantage à la surface. C'est sur les compos les plus bucoliques ('Hammerhead') ou qui convoquent l'Orient ('Handful Of Flies'), mélange de puissance velue et d'ambiances soyeuses, que le tribut aux Anglais se révèle le plus prégnant.

Sinon, comme souvent chez les combos venus du Nord, tout est parfaitement en place dans un ensemble qui ne saurait susciter la moindre réserve. L'habileté des musiciens laisse rêveur, notamment le guitariste Christian Carlsson au jeu à la fois racé et râblé. L'homme se montre aussi à l'aise dans le bétonnage en règle ('Spinning Around') que dans le tissage de lignes juteuses ('Nothing Ever Changes'). A ses côtés, le chanteur Magnus Ekwall est la seconde carte maîtresse de The Quill, qui roucoule ou fait dans les vocalises haut perchées à la façon de Robert Plant ('Control'). A leur manière, tous les deux forment une paire chant/guitare charismatique comme les géants des années 70.

Des rythmiques le plus souvent plombées ('Come What May') et des mélodies aussi veloutées que percutantes commandent un socle imparable qui fait de "Hooray ! It's A Deathtrip" une excellente pioche à (re)découvrir. 

Plus d'information sur http://www.thequill.se/



GROUPES PROCHES:
SPIRITUAL BEGGARS

LISTE DES PISTES:
01. Spinning Around
02. Nothing Ever Changes
03. Come What May
04. Too Close To The Sun
05. Handful Of Flies
06. American Powder
07. Hammerhead
08. Giver
09. Man Posed
10. Because I'm God
11. Control


FORMATION:
Christian Carlsson: Guitares
Jolle Atlagic: Batterie
Magnus Ekwall: Chant
Roger Nilsson: Basse


TAGS:
70's, Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE QUILL
DERNIERE ACTUALITE
THE QUILL EST DE RETOUR !
Toutes les actualités sur THE QUILL
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
REESE WYNANS: Sweet Release (2019)
BLUES L’album humble et sincère d’une légende discrète du blues.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PILEDRIVER (DE): Rockwall (2018)
HARD ROCK Piledriver continue sa progression en digérant mieux ses influences afin de proposer une musique plus personnelle qui gagne tout autant en variété qu'en intérêt. Le boogie rock a trouvé ses légataires.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE QUILL
THE-QUILL_Born-From-Fire
Born From Fire (2017)
4/5
-/5
METALVILLE / HEAVY METAL
THE-QUILL_Voodoo-Caravan
Voodoo Caravan (2002)
4/5
4/5
METALVILLE / HEAVY METAL
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020