GROUPE/AUTEUR:

RANDALL DUNN

(ETATS UNIS)

TITRE:
BELOVED (2018)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK ATMOSPHERIQUE

"Musique expérimentale, ambient, drone… "Beloved" distille ses atmosphères crépusculaires au travers d'une musique semblant figée dans le temps."
CORTO1809 - 17.01.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Si "Beloved" est le premier album solo de Randall Dunn, celui-ci n'est assurément pas un novice dans le monde de la musique. Cet Américain originaire du Michigan a bien des cordes à son arc : faisant ses premières gammes en tant qu'ingénieur du son, il ajoute bientôt à sa carte de visite le métier de producteur pour des artistes tels que Sunn0))), Earth, Tim Hecker, Six Organs of Admittance, Anna Von Hausswolff… œuvrant tous de près ou de loin sur une scène expérimentale et ambient. En 2003, il enrichit sa panoplie d'un costume de musicien au sein du groupe de musique expérimentale/drone/psychédélique/ambient Master Musicians of Bukkake.

Après une période de sa vie particulièrement turbulente, Randall Dunn décide de se ressourcer avec cet album méditant sur "l'anxiété, la paranoïa, différentes nuances d'amour, différentes prises de conscience de la mortalité et de comment celle-ci peut vous faire ressentir plus profondément les étapes de votre vie". Sans surprise au vu des artistes avec lesquels il travaille, "Beloved" est une collection de musiques expérimentales, ambient et drone.

Vous voilà avertis, l'album s'adresse donc à un public de connaisseurs et il est peu probable qu'il séduise un auditeur dont l'esprit et l'oreille n'ont pas été habitués à ces styles musicaux. S'appuyant essentiellement sur des synthétiseurs analogiques old school pour conserver à ses compositions un caractère organique, Randall Dunn fait également appel à quelques instruments acoustiques (clarinette, alto, violoncelle) et même à la voix humaine sur certains titres.

Et le résultat est certainement à la hauteur des espérances du compositeur, égrenant des titres dont les constantes sont le minimalisme et la lenteur, lenteur dans l'exécution mais aussi dans l'évolution de la trame musicale, mais qui réussissent souvent à générer chez l'auditeur des sentiments, certes plutôt sombres mais vifs. Si 'Lava Rock and Amber' et 'Virgo' restent difficiles d'accès par leur caractère très expérimental peuplé de bruits et de sonorités discordantes et dépourvu de mélodie voire de musique, donnant plus l'impression d'être dans une usine de métallurgie que d'écouter un disque, 'Something About That Night', tout aussi expérimental et inquiétant, dégage une beauté spectrale. 'Amphidromic Point', 'Theoria / Aleph' et 'Mexico City' éveilleront quant à eux certainement l'intérêt de tous ceux qui ont porté un intérêt à Klaus Schulze période "Blackdance"/"Mirage" par leurs sons spatiaux, leurs nappes de synthés étirées et leurs chants synthétiques désincarnés.

"Beloved" finit aussi bien qu'il avait commencé par 'A True Home', un titre presque dansant avec ses pulsations robotiques et son chant plaintif aux sonorités world évoquant aussi bien les tribus indiennes que les peuplades noires d'Afrique. Tous ceux qui attendent d'un morceau qu'il les fasse taper du pied ou chanter en chœur, ou plus simplement qu'il en émane une mélodie agréable à fredonner, passeront leur chemin. Mais les contemplatifs qui savent apprécier l'immobilisme, les silences, les atmosphères crépusculaires trouveront sans aucun doute de quoi se satisfaire dans cette musique fantomatique et inquiétante figée dans le temps.

Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
KLAUS SCHULZE

LISTE DES PISTES:
01. Amphidromic Point (05:09)
02. Lava Rock And Amber (05:18)
03. Something About That Night (05:43)
04. Theoria / Aleph (09:05)
05. Mexico City (04:20)
06. Virgo (05:16)
07. A True Home (03:43)


FORMATION:
Randall Dunn: Synthétiseurs/effets/piano (2)/basse (2)/batterie Programmée (3)/guitare (5)/grandes Orgues (6)
Eyvind Kang: Invité / Alto (4)
Frank Fischer: Invité / Chant (3)
Jeremiah Cymerman: Invité / Clarinettes (2,3,6)
John Mccowen: Invité / Clarinettes (2,4,6)
Justin Morris: Invité / Flanger Boss (5)
Timm Mason: Invité / Synthétiseurs (1,7)
Ulfur Hansson: Invité / Guitare (2) / Synthétiseurs (2)
Will Smith: Invité / Violoncelle (2,4)
Zola Jesus: Invité / Chant (7)


TAGS:
Avant-gardiste, Dissonant, Expérimental, Oppressant, Planant, Sombre
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC RANDALL DUNN
NOTES
- /5 (0 avis) 2.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
UNHOLD: Here Is The Blood (2018)
POST METAL Unhold joue sur les contrastes d'un art douloureux crépitant d’une noirceur diluée.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BURNING WITCHES: Hexenhammer (2018)
HEAVY METAL Burning Witches signe avec "Hexenhammer" un disque taillé dans le meilleur d'un heavy puissant et mélodique droit inspiré par les grands anciens des années 80.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RANDALL DUNN
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020