GROUPE/AUTEUR:

SEVEN AGES

(FRANCE)

TITRE:
I DON'T MIND (2018)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK

"Même si les influences sont palpables, les quatre Franciliens livrent des titres énergiques, mélodiques et addictifs qui posent les jalons, espérons-le, d'un prochain album."
CALGEPO - 11.12.2018 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Quatre membres, quatre titres pour un EP ! Telle est la carte visite carré d'as de Seven Ages. Sous couvert d'un nom d'apparence simple, se cache tout un concept littéraire. Le patronyme provient d'une pièce de William Shakespeare :"Seven Ages of Man – All The World's a Stage", sorte de métaphore selon laquelle le monde est une scène dont nous sommes tous les acteurs. Cette analogie du théâtre et de la vie peut s'apparenter à la musique où les musiciens sont les acteurs des concerts.

Si l'EP est un peu frustrant car très (trop) court, il faut constater que ce processus de sortie est désormais devenu la norme du monde musical semi-pro pour de nombreux groupes afin de se faire connaître tout en leur permettant de tester leurs compositions et faire évoluer leur musique de façon plus réactive qu'avec un album entier à défendre. Seven Ages a donc choisi de s'inscrire dans cette démarche afin de bâtir les fondations de son style en se coulant dans un rock à la fois énergique et popisant. Nul doute que le quatuor a été biberonné aux Queens Of The Stone Age et aux Artic Monkeys alliant puissance et mélodie.

Cette fusion est palpable d'entrée par la mise en avant rythmique et groovy de 'You Get Me High' dans lequel la basse et la batterie se font hypnotiques, accompagnées d'une guitare vindicative très ancrée 70's qui assène ses riffs acérés. La balade temporelle continue avec 'Necropolis' qui adopte un versant plus rock de cette période bénie, en un peu moins pop et en étant plus torturé. La guitare effrénée prend plus de place et finit par rendre le titre terriblement addictif, notamment avec ses légers breaks rythmiques permettant d'apporter un peu plus de relief. Seven Ages calme un peu le jeu avec un 'Fire' à la patine plus funky dans les couplets, et catchy dans le refrain qui sonne terriblement live et qui n'aura aucune peine pour enflammer les foules. Enfin le morceau éponyme vient compléter ce carré d'as en revêtant la couleur rouge du coup de cœur, avec son côté tendu dans les premières secondes qui prennent aux tripes. Son refrain presque épique, ses riffs tranchants, son solo entraînant (et hélas un peu court), ses légers changements d'arrangements qui donnent du corps à la composition sont autant de qualités pour finir en apothéose avec la guitare wah wah en guise de bouquet final.

Seven Ages expérimente, propose et nous disposons. Même si les influences sont palpables, les quatre Franciliens livrent des titres énergiques, mélodiques et addictifs qui posent les jalons, espérons-le, d'un prochain album plus consistant qui viendra lever la frustration d'un EP trop court.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/sevenages/



GROUPES PROCHES:
QUEENS OF THE STONE AGE, ARCTIC MONKEYS

LISTE DES PISTES:
01. You Get Me High
02. Necropolis
03. Fire
04. I Don't Mind


FORMATION:
Adrien Valy: Basse
Kevin Bailey: Batterie
Matt Brauns: Chant / Guitares
Vianney Idlas: Guitares


TAGS:
70's, Groovy, Indépendant
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC SEVEN AGES
DERNIERE ACTUALITE
SEVEN AGES: Sortie de leur EP et release Party en novembre
Toutes les actualités sur SEVEN AGES
DERNIERE INTERVIEW
Seven Ages, le plus bel âge, pour une rencontre avec Music Waves à l'occasion de la sortie de l'EP quatre titres "I Don't Mind"

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ART OF ILLUSION: Cold War Of Solipsism (2018)
ROCK PROGRESSIF Art of Illusion nous offre un album dynamique, balayant de nombreux styles habilement mélangés et qui confirme sans problème tout le potentiel entrevu il y a quatre ans.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
UNCLE ACID AND THE DEADBEATS: Wasteland (2018)
DOOM C'est une formation revigorée que l'on trouve aux commandes de "Wasteland", hissant très haut les couleurs d'un rock vintage libertaire, à l'aide d'un manche gonflé d'une semence acidulée.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SEVEN AGES
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020