GROUPE/AUTEUR:

THE PICTUREBOOKS

(ALLEMAGNE)

TITRE:
THE HANDS OF TIME (2019)
LABEL:
CENTURY MEDIA RECORDS
GENRE:
STONER

"Avec un sens de l'épure squelettique qui n'appartient qu'à lui, The Picturebooks parvient à nous embarquer sur sa meule pour un périple à travers les Etats-Unis où le rock dans sa plus simple expression s'accouple avec un Delta blues osseux."
CHILDERIC THOR - 08.03.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
The Picturebooks est le plus américain des groupes allemands. Son (blues) rock garage évoque de vastes étendues caillouteuses que l'on sillonne en chevauchant une puissante mécanique à deux roues, les cheveux au vent et la liberté dans les yeux. Cela pourrait être la bande-son d'un remake d'"Easy Rider". Ce sont deux bonshommes à la pilosité sauvage, duo décontracté guitare/batterie. Pas de basse mais un chant trempé dans les bayous.

Après des concerts par palettes entières, Fynn Claus Grabke et Philipp Mirtschink sont de retour avec, coincée sous leurs aisselles pleines de sueur, une cinquième rondelle. "Home is A Heartache", sa devancière, nous avait quelque peu laissés sur notre faim. Sexy certes mais manquant  en définitive de poils et de couilles. Sans doute en attendions-nous trop ou autre chose, une bonne galette psyché par exemple. A sa place, c'est un desert rock un peu mou aux relents sudistes qui s'était échappé de cuisses ouvertes sur une route écrasée par un soleil de plomb.

Au moins savons-nous maintenant à quoi nous attendre. D'autant plus que nos deux lascars sont détenteurs d'une esthétique très marquée, univers aride rempli de filles gourmandes venues des nudies des années 60, qu'on a franchement envie de goûter et d'aimer. Si "The Hands Of Time" parait vouloir suivre le même chemin que ses prédécesseurs, avec leur charme mais aussi leurs (relatives) déceptions, son précieux suc finit par jaillir après de nombreux va-et-vient dans les profondeurs humides de sa rocailleuse intimité.

Passé un premier titre introductif et a cappella aux allures d'incantation chamanique, l'opus, trapu comme toujours, déroule un menu d'une belle diversité de touches et de traits, furieusement accrocheur et gorgé d'un feeling désertique qui fleure bon la pampa sauvage. Sergio Leone n'est parfois pas loin ('Rain'), et l'Amérique poisseuse du "Délivrance" de John Boorman non plus ('The Hands of Time' et sa slide chaude comme la braise).

S'ils ont la peau épaisse, tannée comme du cuir ('Howling Wolf', 'Electric Lights'), les Teutons témoignent cette fois-ci d'une sensibilité qu'on leur connaissait peu à l'image du superbe 'Like My World Explodes' que hante un harmonica déglingué et dont les lignes vocales se révèlent déchirantes. Citons aussi 'The Day The Thunder Arrives', qui s'enfonce dans les marais guidé par un piano échappé d'un honky-tonk et cette slide vicieuse. Sur 'You Can't Let Go', le duo est rejoint par la mythique Chrissie Hynde des Pretenders pour une complainte sudiste et rampante.

Avec un sens de l'épure squelettique qui n'appartient qu'à lui, The Picturebooks parvient à nous embarquer sur sa meule pour un périple à travers les Etats-Unis où le rock dans sa plus simple expression s'accouple avec un Delta blues osseux. Et puis, un album dont la pochette montre une nana qui tire la langue ne peut tout simplement pas être mauvais !  

Plus d'information sur http://www.thepicturebooks.com/



GROUPES PROCHES:
KADAVAR

LISTE DES PISTES:
01. Horse Of Fire
02. Howling Wolf
03. Like My World Explodes
04. The Hands Of Time
05. The Day The Thunder Arrives
06. Electric Nights
07. Rain
08. You Can’t Let Go
09. Lizard
10. Tell Me Lies
11. The Rising Fall
12. Horse Of Fire
13. Howling Wolf
14. Like My World Explodes
15. The Hands Of Time
16. The Day The Thunder Arrives
17. Electric Nights
18. Rain
19. You Can’t Let Go
20. Lizard
21. Tell Me Lies
22. The Rising Fall


FORMATION:
Fynn Claus Grabke: Chant / Guitares
Philipp Mirtschink: Batterie
Chrissie Hynde: Chant / Guitares / Invité


TAGS:
Bluesy, Sudiste
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE PICTUREBOOKS
DERNIERE ACTUALITE
THE PICTUREBOOKS: Nouvel album en mars
Toutes les actualités sur THE PICTUREBOOKS
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MARCELA BOVIO: Through Your Eyes (2018)
ROCK ATMOSPHERIQUE Amateurs de guitares et de rythmiques endiablées, passez votre chemin, cet album atmosphérique très réussi vaut plus par ses ambiances mélancoliques et la voix exceptionnelle de son interprète et plaira aux fans d'Anneke Van Giersbergen.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
OVERCLASH: Modern Slavery (2019)
THRASH Overclash se pose clairement en héritier légitime de Hacride et plus encore de Mistaken Element afin de perpétuer l’excellence du metal à la française en vogue en ce début de millénaire.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE PICTUREBOOKS
THE-PICTUREBOOKS_HOME-IS-A-HEARTACHE
Home Is A Heartache (2017)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / STONER
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020