GROUPE/AUTEUR:

JOHN MAYALL

(ROYAUME UNI)

TITRE:
NOBODY TOLD ME (2019)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
BLUES

"John Mayall est le blues incarné, entre classicisme et modernité, simplicité et efficacité. Cet album est une preuve criante que l’artiste écrit et compose dans un seul but, son plaisir, et le nôtre."
PROGRACER - 08.03.2019 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
John Mayall est l’un des artistes les plus âgés à être chroniqué dans nos pages puisqu’il sort son… soixante-septième album (ah, quand même !) quelques semaines après son 85ème anniversaire. Si c’est pas de la longévité, ça !

Mayall fait partie de ces bluesmen intemporels que chacun a déjà entendu sans le reconnaître pour autant. Il a oscillé toute sa carrière entre le blues rock et le jazz à la manière d’un Robben Ford par exemple avec qui il partage ce goût immuable pour le rock des seventies et le blues qu'il arpente depuis des années avec ses Bluesbreakers. Cet écrin y a révélé de très grands noms du blues comme Kyle Fleetwood, Peter Green ou Eric Clapton pour ne citer qu'eux.

Le guitariste anglais continue de chanter, mais il s’est reconverti dans le clavier, laissant les lumières des six cordes à des invités sur ses derniers albums. Et pour celui qui nous intéresse aujourd’hui, il s'est entouré de ses guitaristes préférés et il y a du beau monde. Joe Bonamassa, Larry McCray, Alex Lifeson, Todd Rundgren, Carolyn Wonderland, et Steven Van Zandt. Rien que ça ! Autour d'eux les acolytes habituels du papy du blues - toujours bien fringant d'ailleurs, comme en témoigne son énergie vocale - l'accompagnent, tel le duo rythmique Jay Davenport et Greg Rzab et une section de cuivres donnant un relief particulier à plusieurs titres comme l'introductif 'What Have I Done Wrong" ou 'That's What Love Will Make You Do'. Tout aussi entraînant, 'The Moon Is Full' voit Joe Bonamassa inonder l'espace de son talent et de son feeling. Le fameux guitariste a même signé l'écriture d'un titre de l'album sans y jouer lui-même. Grand seigneur.

C'est Carolyn Wonderland qui se taille la part du lion avec trois apparitions. La fidèle amie de Mayall le suit épisodiquement depuis plusieurs années en tournée ou en studio et sa slide guitar très Chicago blues fait des merveilles autour de compositions emplies de feeling comme 'Distant Lonesome Train' et le groovy 'Delta Hurricane', comme l'est le blues de Mayall.

L'album sera le prétexte a une tournée européenne "85th anniversary" au printemps. “Nobody Told Me” n’est ni le meilleur ni le pire album de l’immense carrière de John Mayall. Il est le blues incarné entre classicisme et modernité, simplicité et efficacité. Ce dernier album est une pierre de plus dans sa construction, une preuve criante que l’artiste écrit et compose dans un seul but, son plaisir, et le nôtre accessoirement. Souhaitons simplement qu'il continue de nous en pondre encore d'aussi bons pendant longtemps.

Plus d'information sur http://www.johnmayall.com/



GROUPES PROCHES:
ERIC GALES, ERIC CLAPTON, JOE BONAMASSA

LISTE DES PISTES:
01. What Have I Done Wrong
02. The Moon Is Full
03. Evil And Here To Stay
04. That's What Love Will Make You Do
05. Distant Lonesome Train
06. Delta Hurricane
07. The Hurt Inside
08. It's So Tough
09. Like It Like You Do
10. Nobody Told Me


FORMATION:
Billy Watts: Guitares
Greg Rzab: Basse
Jay Davenport: Batterie
John Mayall: Chant / Guitares / Harmonica
Alex Lifeson: Guitares / Invité
Carolyn Wonderland: Guitares / Invité
Joe Bonamassa: Guitares / Invité
Larry Mccray: Guitares / Invité
Little Stevie Van Zandt: Guitares / Invité
Todd Rundgren: Guitares / Invité


TAGS:
Bluesy
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LOLO_THE_BEST59 - 15/03/2019 -
0 0
3/5
Un album de blues enlevé, fort sympathique et remarquablement exécuté. On navigue en terrain connu, mais c'est maîtrisé de bout en bout.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC JOHN MAYALL
DERNIERE ACTUALITE
JOHN MAYALL: Nouvel album en février
Toutes les actualités sur JOHN MAYALL
NOTES
4/5 (2 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
OVERCLASH: Modern Slavery (2019)
THRASH Overclash se pose clairement en héritier légitime de Hacride et plus encore de Mistaken Element afin de perpétuer l’excellence du metal à la française en vogue en ce début de millénaire.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SEVEN REIZH: L'albatros (2018)
ROCK PROGRESSIF Opus conclusif d'un travail démarré il y a près de 20 ans, "L'Albatros" se termine par un sifflotement de contentement, comme l'assurance d'un travail bien fait. C'est le moins que l'on puisse en dire !
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT JOHN MAYALL
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020