GROUPE/AUTEUR:

ORENDA

(FRANCE)

TITRE:
NEXT (2018)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
METAL PROGRESSIF / ROCK PROGRESSIF

"Album de la renaissance d’Orenda, "Next" est un opus de rock progressif à tendance metal, bien joué, bien composé et qui assume ses influences."
NEWF - 01.04.2019 - (1) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
4/5
Il y a plus de vingt ans, des étudiants en musicologie de l’université de Rouen fondent Dream, un tribute band à Dream Theater. Rapidement rebaptisé Orenda, le groupe enregistre les premières démos de ses propres compositions au début des années 2000. Un soir en sortant de répétition, la voiture du groupe est percutée par un chauffard. Tous les membres sont blessés, certains très gravement. Après des mois d’hospitalisation et de rééducation, la motivation des musiciens est sérieusement entamée. Pourtant Orenda renaît progressivement, jonglant entre les changements de line-up, les obligations professionnelles de chacun, les séances de composition et le manque d’argent pour l’enregistrement. En 2008, dix ans après sa formation, paraît enfin le premier opus du combo, "A Tale Of A Tortured Soul". La sortie de l’album est aussi inespérée qu’elle est majoritairement ignorée par la critique. Pour certains membres du groupe, ce sera la fin de l’aventure. Pour d’autres, le claviériste Stéphane Coubray et le chanteur Anthony Lefèbvre, ce sera le début d’une autre, avec la création du collectif A New Day For Heaven et la composition de l’opéra-rock "Every Angel Has A Dark Side". Participent entre autres à ce projet le batteur Guillaume Lefebvre et le bassiste Julien Estève, membre de Your Majesty, le fan-club français de Dream Theater. Les quatre musiciens recrutent le guitariste Stéphane Vaillant et Orenda renaît une seconde fois, bien décidé avec ce nouvel album "Next" à oublier la tournure dramatique de certains événements et les multiples degrés de turbulences internes.

"Next" est un récit d’images et de mots. Les mots, ce sont ceux de la séparation, de l’abandon et de la reconstruction, ceux des chaos systématiques de la vie. Les images sont quant à elles moins sombres que les mots. Le halo de lumière qui éclaire le centre du très bel artwork de la pochette du disque est l’espoir qu’Orenda puisse enfin voir le bout du tunnel après toutes ces années de travail acharné. A l’écoute de l’album, le doute n’est pas permis : les Rouennais méritent amplement la reconnaissance tant attendue. Entre rock et metal progressif, "Next" est un album ciselé, peaufiné, riche en mélodies lumineuses et en passages techniques jouissifs.

Certes la musique du groupe est fortement référencée. Dream Theater reste l’influence majeure d’Orenda et le titre ‘Zombified’ est la synthèse de tout ce que les Français doivent aux Américains, du moins pour la période entre "Images And Words" et "Train Of Thought", même si le solo de guitare à la pédale wah wah évoque tout autant le ‘Shesmovedon’ de Porcupine Tree. Cependant, réduire Orenda à un clone de Dream Theater serait aussi injuste qu’erroné. Comme tous les musiciens de rock progressif, le quintet s’est nourri de l’histoire du genre et les clins d’œil aux figures tutélaires des années soixante-dix, notamment Genesis et Pink Floyd, sont judicieusement disséminés au sein des morceaux. C’est notamment le cas de l’epic ‘Bridges Of Life’, superbe pièce de plus de vingt minutes, magnifiquement composée, qui multiplie les breaks et les thèmes musicaux avec une fluidité et un art des transitions qui forcent le respect. De plus, si la maîtrise technique des musiciens est réellement impressionnante, elle reste au service de la musique et de son pouvoir émotionnel, grâce notamment au beau travail d’Anthony Lefèbvre dont le chant évoque tour à tour Pain Of Salvation (‘Minimalism’, ‘As Yesterday’) et Queen (‘Everybody Has To Suffer’, ‘Bridges Of Life’).

Alors bien sûr, au bout du compte, cela fait beaucoup de références pour un seul groupe. Mais il est difficile de reprocher aux Rouennais d’avoir voulu rendre hommage à la musique qui les passionne pour composer l’album de la renaissance d’Orenda. "Next" est un opus de rock progressif à tendance metal, bien joué, bien composé et qui assume ses influences. La personnalité du groupe ne demande qu’à éclore et à s’affirmer dans le futur. Souhaitons donc que tous les amateurs de progressif au sens large offrent un futur à Orenda en se procurant ce bel album.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/progorenda/



GROUPES PROCHES:
QUEEN, PAIN OF SALVATION, DREAM THEATER

LISTE DES PISTES:
01. Minimalism - 8:35
02. As Yesterday - 5:09
03. Zombified 13:20
04. Everybody Has To Suffer - 7:32
05. Bridges Of Life 21:28


FORMATION:
Anthony Lefèbvre: Chant
Guillaume Lefebvre: Batterie
Julien Estève: Basse
Stéphane Coubray: Claviers / Choeurs
Stéphane Vaillant: Guitares


TAGS:
Technique, Concept-album
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LOLO_THE_BEST59 - 18/10/2019 -
0 0
4/5
Avec Next, Orenda nous délivre une oeuvre de haute volée, qui pourra plaire autant aux amateurs de néo que de métal, même si la balance penche plutôt de ce côté. A part Everybody has to suffer, qui hésite sur la tournure que doit prendre le chant sans jamais trouver sa juste place, les morceaux sont bien équilibrés, bien variés (le break "espagnol" au début de Bridges Of Life) , dynamiques tout en sachant prendre le temps de respirer, surprenant parfois ... bref du vrai, du bon rock progressif. La technicité des musiciens est remarquable. Bref, du très bon, et français en plus (les paroles en français, ce serait bien aussi !)
Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EDDYA - 01/04/2019 09:33:55
0
Suite à l'écoute du clip, je donnerais Symphony X, The Who, The Flower Kings et Drream Theater en influence ;) Hâte d'entendre l'opus complet.
Haut de page
EN RELATION AVEC ORENDA
NOTES
4/5 (3 avis) 3.5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BADFLOWER: Ok, I'm Sick (2019)
ROCK ALTERNATIF Les Américains de Badflower sortent un premier album de rock alternatif certes très dans l’air du temps mais en même temps abouti et travaillé tant dans les mélodies que les textes.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
CRYSTAL LAKE: Helix (2019)
METALCORE "Helix" est un album qui passe comme une lettre à la poste sans aucun accroc.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ORENDA
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020