GROUPE/AUTEUR:

NYCTOPHILIA

(POLOGNE)

TITRE:
AD MORTEM ET TENEBRAE (2018)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
BLACK METAL

"Charbonneux et ne gommant jamais ses attributs les plus black, "Ad Mortem Et Tenebrae" est une pure offrande de metal noir dépressif enrobée de cette dureté sinistre typiquement polonaise."
CHILDERIC THOR - 11.04.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Des Nyctophilia, on en dénombre au moins quatre (d'après le précieux Metal Archives), qui tous macèrent dans le jus du black dépressif. Celui qui nous intéresse présentement est polonais et réunit tous les invariants propres au genre, aussi bien dans la forme que dans le fond, projet misanthropique et solitaire qui aime les pochettes en noir et blanc et crache avec une frénésie diarrhéique sa semence haineuse et désespérée.

Bref, comme aimaient le faire avec gourmandise ses aînés Malefic (Xasthur) ou Sin Nanna (Striborg), Grief ne cesse de ruminer son mal-être à grand coups de splits, EP et hosties longue durée. "Ad Mortem Et Tenebrae" est son quatrième album en quatre ans. Il n'y a là rien, absolument rien d'original non plus, mais ce n'est pas le propos. Du logo imaginé par l'indispensable Christophe Szpajdel à ce titre qui sent la mort en passant par ce visuel qui pourrait être celui d'une production No Colours Records des années 90/2000, notre adepte de l'isolement musical ne sort jamais des sentiers (re)battus. Et avant même d'avoir glissé l'offrande dans la fente ténébreuse de la platine, l'arôme funéraire d'un art noir aussi répétitif que lancinant s'en dégage déjà. Dont acte. 

Ces cinq plaintes, dont certaines voisinent avec les dix minutes au garrot, tracent dans une terre froide figée par l'hiver les sillons suicidaires d'un black metal macabre. Le maître des lieux crache sa bile comme une bête hurlant dans la nuit tandis que, sinistre à souhait, la guitare lacère la peau à la manière d'un scalpel rouillé.  Pourtant, contre toute attente, la magie (noire) opère. Encore. Et on finit, transi, par être ensorcelé par ces morbides Golgotha avant d'être pétrifié par le poison inoculé par un musicien qui a la bonne idée de ne pas céder aux sirènes du shoegaze (hormis peut-être durant les premières mesures de l'inaugural 'Untill Death...').

Là réside la grande force de Nyctophilia, dans cette soumission au genre dont il offre une lecture d'une pureté admirable. Glacials et pollués, 'With Hate Freezing My Veins' ou 'Through Fullmoon Forest' sont de longues pièces dont la lenteur ne leur interdit pas de démoniaques saillies, entraînant le pèlerin dans les profondeurs d'un bois transylvanien. 

Charbonneux et ne gommant jamais ses attributs les plus black, "Ad Mortem Et Tenebrae" est donc une pure offrande de metal noir dépressif enrobée de cette dureté sinistre typiquement polonaise. 

Plus d'information sur https://www.facebook.com/nyctophillia



GROUPES PROCHES:
BURZUM, XASTHUR

LISTE DES PISTES:
01. Untill Death... - 08:07
02. With Hate Freezing My Veins - 06:31
03. When Stars Shine No More - 07:10
04. Ad Mortem Et Tenebrae - 09:56
05. Through Fullmoon Forest - 09:24


FORMATION:
Grief: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie

TAGS:
Mélancolique, Sombre
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC NYCTOPHILIA
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DANKO JONES: A Rock Supreme (2019)
ROCK A défaut d'avoir réinventé le genre, Danko Jones rend avec "A Rock Supreme" un bel hommage aux plus grands du style à travers onze pistes qui plairont aux amateurs.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BOOZE BROTHERS: The Lemmings Experience (2019)
ROCK Ce nouvel album des Booze Brother est une expérience imaginaire superbe qui vous conduira à fréquenter les pubs les plus festifs ou à contempler la lande irlandaise pour son côté subtil.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NYCTOPHILIA
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020