GROUPE/AUTEUR:

WEST BOUND

(ETATS UNIS)

TITRE:
VOLUME 1 (2019)
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
HARD ROCK

"Du hard US des 70's/80's plombé par un son peu professionnel"
LYNOTT - 09.05.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Avant d’aborder ce premier opus de West Bound, tâchons de savoir qui est Chaz West sa pierre angulaire. Ce vocaliste américain avait été autrefois recruté par Jason Bonham (le fils de John, batteur de Led Zep) dans son groupe (Bonham) entre 1995 et 1997, puis par George Lynch (Lynch Mob) en 2011/2012 et par Vinny Appice au sein de Resurrection Kings (2016). Sa carte de visite a fait son chemin et a fini sa course sur un des bureaux de l’expansionniste label italien Frontiers.

Voilà comment un nouveau projet a vu le jour... le fort réputé guitariste Roy Z (Bruce Dickinson, Bob Rock, Glen Hughes, Rob Halford) est entré dans la danse, appelé pour prêter main forte à Chaz. Dès lors West Bound était né et pouvait déverser sur nos platines son hard rock US des années 70/80. Poussant le revival jusqu'au bout, Roy Z a produit l'opus avec les moyens de l'époque. Résultat de l'opération, le son est infâme.

Voilà qui est bien dommage pour quelques titres de cette œuvre (intitulée "Volume 1") qui auraient mérité meilleur sort, par exemple  'Never Surrender' qui ouvre les débats à la manière d'un Whitesnake des 80's, 'On My Own', 'Turn To You' et 'Nothing' qui nous font notablement plaisir question mélodie, 'The Traveller', morceau final de six minutes qui renvoie à Led Zep et la ballade 'Beautiful Dream' qui ramène à Kingdom Come (quand Led Zep est dans les parages, la bande à Wolf n'est souvent pas loin).

Le reste côtoie le basique, voire frôle l'insipide et caresse dans le sens du poil, pêle-mêle, les amateurs de The Dead Daisies ('Dance Of Life'), de blues ('Ain't Gonna Drown'), de rythmique plombée ('Roll The Bones') et de Lynch Mob ('Keeper Of The Flame'). L'auditeur a quelque peine à se retrouver dans cette diversité musicale, d'autant que les accroches musicales, les repères mélodiques, ne risquent pas d'entrer au panthéon des compositions inoubliables.

Il est ainsi étonnant de constater sur cet album la différence de qualité entre la demi-douzaine de morceaux appréciables précités et l'autre partie de l'objet constituée d'un bric-à-brac musical peu convaincant. Surprenant également le coupable son produit ici, ce raté total nuisant de manière irrémédiable à l’intérêt qu’auraient pu susciter les meilleures parties de cette première tentative.

West Bound pourrait bien être un nouveau groupe à suivre avec curiosité, mais la bande de Chaz devra nécessairement corriger quelques tirs pour ne pas disparaître des écrans aussi soudainement qu'elle y est apparue. Quand à Roy Z, il semblerait qu'il doive cesser d'utiliser sa cave comme studio d'enregistrement.

Plus d'information sur https://westboundofficial.com



GROUPES PROCHES:
WHITESNAKE, LYNCH MOB, THE DEAD DAISIES, KINGDOM COME

LISTE DES PISTES:
01. Never Surrender
02. Dance Of Life
03. Ain't Gonna Drown
04. Beautiful Dream
05. Nothing
06. Roll The Bones
07. On My Own
08. Keeper Of The Flame
09. Turn To You
10. No Room For Sympathy
11. The Traveller


FORMATION:
Chas West: Chant
Dave Moreno: Batterie
Jason Cornwell: Basse
Jimmy Burkard: Guitares
Roy Z: Guitares
Stephen Leblanc: Claviers


TAGS:
70's, 80's, Accessible / FM, Bluesy
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC WEST BOUND
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
AMON AMARTH: Berserker (2019)
DEATH METAL Amon Amarth signe un disque conceptuel qui fait voyager l'auditeur avec une force épique certaine au cœur des aventures du Berserker.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
THE LUMBERJACK FEEDBACK: Mere Mortals (2019)
DOOM Grouillant d'effluves belles à pleurer, "Mere Mortals" est un périple lunaire à la fois sentencieux et contemplatif, sillonnant une géographie entêtante et douloureusement belle.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WEST BOUND
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020