GROUPE/AUTEUR:

NAD SYLVAN

(SUÈDE)

TITRE:
THE REGAL BASTARD (2019)
LABEL:
INSIDEOUT MUSIC
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Nad Sylvan se met en scène dans un album vampirique maniéré musicalement éloigné de son propos."
ABADDON - 25.06.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
La carrière internationale de Nad Sylvan doit beaucoup à Steve Hackett, avec lequel il a parcouru le monde pour les "Genesis Revisited". Cet artiste suédois a par ailleurs collaboré aux groupes Agents of Mercy avec Roine Stolt, et Unifaun pour un projet qui restait solidement ancré dans le paysage sonore de Genesis. Nad Sylvan entame en son nom propre une trilogie vampirique en 2015, dont "The Regal Bastard" qui nous intéresse ici constitue le troisième tome.

L’histoire proprement dite occupe les 7 premiers titres et reprend les aventures du Vampirate, aristocrate au grand cœur âgé de 400 ans. Le style est cantonné dans un progressif à la frange du symphonisme et fait appel aux nombreuses pointures que Nad a croisées au cours de ses voyages. Ces participants prestigieux connaissent leur affaire et sont les véritables artisans de la qualité de l’ouvrage, soutenus par une production impressionnante. Guthrie Govan se fait remarquer d’emblée par son excellent solo de guitare sur 'I am the Sea', Jonas Reingold assure avec une excellente présence à la basse tout au long de l’album et Steve Hackett y va de sa contribution avec son solo (un peu convenu) sur 'Honey I’m Home'.

Côté compositions par contre, très peu de surprises, et quand les invités ne sont pas présents dans les morceaux, le musicalogramme est plutôt plat : 'Leave Me in These Waters', plutôt lénifiant, ne doit son salut qu’à l’intervention de Guthrie Govan, 'Ohahu' est un titre plutôt moche avec un refrain limite ridicule, et bien des morceaux auraient gagné à être écourtés, notamment 'The Regal Bastard' qui joue les prolongations superflues sur les deux dernières minutes.

Et puis il y a la voix de Nad, qui partagera les opinions : entre Fish et Niclas Flink (Carptree), il officie sans la puissance du premier dans ses bons jours ni la délicatesse du second et avec un timbre qui sombre souvent dans le nasillard tout en gardant un côté précieux ou maniéré. Dans le pool des voix clivantes, Nad Sylvan est en bonne place… Il pourrait même lui être reproché un manque de puissance : sur 'Meet Your Maker', la voix féminine (Tania Doko) a beaucoup plus de puissance que Nad !

Autre problème : la musique évoque bien peu l’univers vampirique, a priori sombre et inquiétant. Nad a choisi d’utiliser une tonalité souvent guillerette ('The Regal Bastard', 'Honey I’m Home', 'Oahu') et volontiers précieuse (clavecin, violons…) qui paraît bien éloignée du monde qu’il voudrait décrire.

Les deux derniers "bonus tracks", joués par une équipe différente (un trio), sont déconnectés du reste puisqu’ils ne font pas partie du concept Vampirate, et n’apportent musicalement pas grand chose à l’album : 'Diva Time' a peu d’intérêt et la fin de 'The Lake Isle Of Innisfree' tourne en rond.

En définitive, l’impression qui ressort à l’écoute de ce "Regal Bastard" est que Nad Sylvan s’est fait plaisir en se mettant en scène dans un univers théâtral assez vain. Paradoxe dans un disque de chanteur : ce sont les parties instrumentales qui sont les plus appréciables !

Plus d'information sur http://www.nadsylvan.com/



GROUPES PROCHES:
THE FLOWER KINGS, FISH, KAIPA, THE WATCH, UNIFAUN

LISTE DES PISTES:
01. I Am The Sea
02. Oahu
03. Whoa (Always Been Without You)
04. Meet Your Maker
05. The Regal Bastard
06. Leave Me On These Waters
07. Honey I’m Home
08. Diva Time (Bonus)
09. The Lake Isle Of Innisfree (Bonus Track)


FORMATION:
Nad Sylvan: Chant
Guthrie Govan: Guitares / Invité
Jade Ell: Chant / Invité
Jonas Reingold: Basse / Invité
Nick Beggs: Basse / Invité
Nick D'Virgilio: Batterie / Invité
Sheona Urquhart: Chant / Invité
Steve Hackett: Guitares / Invité
Tania Doko: Chant / Invité
Tony Levin: Basse / Invité


TAGS:
Symphonique, Concept-album, Chant androgyne
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC NAD SYLVAN
DERNIERE ACTUALITE
NAD SYLVAN: Nouvel album en juillet
Toutes les actualités sur NAD SYLVAN
NOTES
- /5 (0 avis) 2.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MOLLY HATCHET: Kingdom Of Xii (2000)
HARD ROCK Les Floridiens réussissent à maintenir un excellent degré d’exigence, même s’ils donnent parfois l’impression de ronronner en réutilisant une méthode qui a fait ses preuves sans prendre le moindre risque.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ANY GIVEN DAY: Overpower (2019)
METAL ALTERNATIF Any Given Day nous revient avec une livraison de 11 titres taillés dans un alliage qui devrait à coup sûr figurer en haut de la liste des sorties metal de l’année !
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NAD SYLVAN
NAD-SYLVAN_THE-BRIDE-SAID-NO
The Bride Said No (2017)
4/5
3.3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
NAD-SYLVAN_Courting-The-Widow
Courting The Widow (2015)
4/5
3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020