.
.
GROUPE/AUTEUR:

FROST*

(ROYAUME UNI)

TITRE:
MILLIONTOWN (2006)
LABEL:
INSIDEOUT MUSIC
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Beaucoup de qualités pour ce premier album, mais gâchées par une partie centrale peu crédible, et un manque d'émotion constant qui n'incite pas à réécouter le CD en boucle."
TONYB - 11.07.2006 - (6) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Producteur et co-auteur de nombreux hits britanniques, Jem Godfrey décida un jour de créer et jouer sa propre musique au sein d'un groupe. De la musique certes, mais pas n'importe laquelle, et surtout pas celle qui lui permet de vivre. Loin de la pop pourtant rémunératrice, l'homme allait se lancer dans la création d'une musique haut de gamme, du progressif, qu'il compare lui-même à la Ferrari du rock. Et pas du prog à la papa des années 70s, mais bien de la musique moderne et intelligente, dans la lignée du 90125 de qui vous savez.

Pour ce faire, quoi de mieux que de s'entourer de deux des stars actuelles du néo-prog, j'ai nommé les incontournables Arena/IQ/etc... boys John Mitchell et John Jowitt, le quatuor étant complété par un batteur pas manchot, Andy Edwards, le remplaçant de Paul Cook chez IQ.

Avec une telle dream-team, l'amateur de progressif contemporain est en droit d'attendre une nouvelle bombe, dans la lignée des meilleurs Arena ou d'un Kino. Et le début de l'album ne déçoit pas, avec un formidable instrumental pour ouvrir les hostilités : durant 7 minutes, "Hyperventilate" nous assène une énorme claque technique et sonore, remplie de solos et de breaks divers et variés. "No me no you" enchaîne dans une veine type "Arena", avec toutefois une première réserve sur les qualités vocales du sieur Godfrey, maquillées par une production peu réussie.

C'est ensuite que l'affaire se gâte ... "Snowman", ballade mièvre et sans intérêt nous emmène sans transition vers l'autre facette de Frost : des compositions pas forcément inspirées, et de plus totalement gâchées par des choix de production peu judicieux. Les voix sont trafiquées, les instruments sont saturés, et le tout atteint un degré totalement insupportable dans le lourdingue "The Other Life", et parvient à gâcher le pourtant prometteur "Black Light Machine".

Heureusement, l'album se conclut en beauté avec "Milliontown", morceau épique et inspiré de 26 minutes, qui reprend tous les ingrédients cités précédemment, même les mauvais, mais sans gâcher le plaisir de l'auditeur.

Alors que retenir de ce premier effort d'un nouveau "super-groupe" ? Beaucoup de qualités certes, mais gâchées par une partie centrale peu crédible, et un manque d'émotion constant qui n'incite pas à réécouter le CD en boucle. Pour paraphraser nos professeurs bien-aimés, on pourrait conclure en disant : élève doué, mais peut et doit mieux faire.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/frostlife/



GROUPES PROCHES:
GENESIS, ARENA, IQ, TRANSATLANTIC, FLYING COLORS, SPOCK'S BEARD, NEAL MORSE, JADIS

LISTE DES PISTES:
01. Hyperventilate - 07:31
02. No Me No You - 06:06
03. Snowman - 03:55
04. The Other Me - 04:51
05. Black Light Machine - 10:06
06. Milliontown - 26:35


FORMATION:
Andy Edwards: Batterie
Jem Godfrey: Chant / Claviers
John Boyes: Guitares
John Jowitt: Basse
John Mitchell: Guitares


TAGS:
Neo
 
 
(6) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
EDDYA - 16/06/2015 -
0 0
5/5
Je ne suis pas du tout d'accord avec la chronique, mais je la comprends !

Je n'ai pas aimé la surproduction et la voix trafiquée les 3/4 premières écoutes ... et puis, la lumière! Cet album fait partie de mon top 5, tellement puissant et surtout avant-gardiste face à toutes ces choses insipides sortant dans le paysage du prog ...

En plus, juste avant je lis une super chronique sur Lonely Robot que je trouve pour ma part très en deçà de cet album. En plus, Lonely Robot reprend tous les standards de Milliontown sans lui arriver à la cheville.

Soyons clair, les chansons 3/4/5 sont des joyaux de production, les mélodies ne se discernent qu'à la fin des morceaux, rendant l'attente jouissive.

Bref, les gouts et les couleurs ...

LIGHTFOOT - 18/12/2012 -
0 0
4/5
Itou ! Je ne piges pas la note de Tonyb dépassant à peine la moyenne !!! Es-tu à ce point blasé que tu ne saches plus au moins reconnaître la qualité intrinsèque d'une oeuvre et d'un combo de haute volée ??? Après qu'on accroche ou pas aux compos, c'est un autre sujet mais là... franchement... c'est un pur nectar sur la majeure partie de la galette. La production est dantesque et ultra-riche, les tueries succèdent aux méchants beats et riffs imparables. "Hyperventilate" est effectivement un joyau tout comme est jouissif à souhait "Black light machine" dont le crescendo furieux pousse à "head banger" sans recul possible. On sent la patte de John Mitchell qui avait déjà œuvré en ce sens sur le "Picture" de KINO notamment sur "Holding on" et bien sûr "Loser's day parade". De l'épique pur jus...
Le reste est à peine en deçà ("No me no you" ou "The other me" sont très bons).
Entre IT BITES et FROST*, il y a de quoi ravir les esgourdes addicts aux envolées mélodiques puissantes, modernes et originales, et aux rythmiques d'airain. La grâce des meilleurs, tendance PORCUPINE, KAIPA ou KARMAKANIC...
Je vais avoir bcp de mal à attendre la venue (hypothétique) des gars sur Paname pour leur prochain opus (2013 ?) - 8/10, c'est mon dernier mot, Jean-Pierre...

LIONEL12 - 03/04/2008 -
0 0
4/5
Je comprend pas certaines critiques. Cet album est excellent, hyperventilate et surtout j'adore black light machine ; un superbe album avec d'excellent musicos.
VOIR LES 6 AVIS DES LECTEURS
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC FROST*
DERNIERE ACTUALITE
FROST*: Sortie de l'EP 'Others'
Toutes les actualités sur FROST*
DERNIERE INTERVIEW
Dans le cadre de la sortie du deuxième opus du combo « Experiments in Mass Appeal », c'est un Jem Godfrey qui a mangé du clown... anglais répond à nos questions avec un brin d'humour.... so british !

NOTES
3.4/5 (10 avis) 3.8/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SLEEPWALKER SUN: Sleepwalker Sun (2006)
METAL PROGRESSIF
 
CHRONIQUE SUIVANTE
VENTURIA: The New Kingdom (2006)
METAL PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FROST*
FROST-_Others
Others (2020)
3/5
3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
FROST-_Falling-Satellites
Falling Satellites (2016)
4/5
2.5/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
FROST-_Experiments-In-Mass-Appeal
Experiments In Mass Appeal (2008)
4/5
3.8/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020