GROUPE/AUTEUR:

DESTRAGE

(ITALIE)

TITRE:
THE CHOSEN ONE (2019)
LABEL:
METAL BLADE RECORDS
GENRE:
DEATH METAL

"A défaut d’être l’élu dans une discographie désormais riche de cinq albums, "The Chosen One" s’inscrit dans la lignée des albums bourrés de talent de Destrage"
STRUCK - 10.05.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
"A Means to End" avait marqué une petite révolution dans l’univers déjanté des Italiens de Destrage. Moins barré que ses prédécesseurs, la livraison de 2016 ouvrait un nouveau chapitre dans la discographie des Milanais et nous étions impatients de savoir quelle allait être la direction prise par la suite.

Pour suivre le groupe depuis quelques années maintenant, nous savons qu’un des objectifs majeurs de Matteo Di Gioia et sa bande est de faire en sorte que tous leurs albums soient différents les uns des autres, des albums sur lesquels il est impossible de poser une étiquette claire et précise.

Pour l’occasion, le groupe s’est à nouveau mis en danger notamment dans la composition en sortant de sa zone de confort (si le groupe en a une) et s’est adjoint les services du talentueux et désormais grand nom Josh Wilbur (Megadeth, Korn, Gojira… pour les plus connus et faire court) au mixage et mastering. Le résultat est à nouveau sans surprise, Destrage nous balance 8 bombes mélodeath à commencer par le furieux ‘The Chosen One’ totalement déjanté dans sa structure et qui trouve un développement plus long dans son pendant ‘The Gifted One’ qui clôt l’ensemble.

Entretemps, les adeptes de la folie Destrage retrouveront leurs marques sur ‘About That’ ou ‘Headache and Crumbs’ qui ont fait la popularité de la folle recette du groupe avec notamment ces avalanches de soli de guitares schizophréniques et le chant possédé de Paolo Colavolpe, mais également ‘Hey, Stranger’ où les Italiens prouvent qu’ils sont aussi passés maîtres dans la composition de refrains entêtants.

Si à part ces quelques exemples, la folie peut paraître moins évidente de prime abord, Destrage ne cesse d’explorer et d’expérimenter comme en témoignent ‘Rage, My Alibi’ où nous retrouvons des beats electro comme le groupe aime en ajouter dans ses éruptions sonores ou l’hallucinant solo de saxophone de Luca T Mai de Zu sur ‘Mr. Bugman’ et dans un registre totalement opposé, les claviers du jazzman Fabio Visocchi notamment sur le final ‘The Gifted One’.

En définitive et à défaut d’être l’élu dans une discographie désormais riche de cinq albums, "The Chosen One" s’inscrit dans la lignée des albums bourrés de talent de Destrage que tout amateur du style mélodeath dans son sens large en général et du groupe en particulier se doit impérativement de posséder.

Plus d'information sur http://www.destrage.com



GROUPES PROCHES:
SOILWORK, THE DILLINGER ESCAPE PLAN, FREAK KITCHEN

LISTE DES PISTES:
01. The Chosen One
02. About That
03. Hey, Stranger !
04. At the Cost of Pleasure
05. Mr. Bugman
06. Rage, My Alibi
07. Headache and Crumbs
08. The Gifted One


FORMATION:
Federico Paulovich: Batterie
Gabriel Pignata: Basse
Matteo Di Gioia: Guitares
Paolo Colavolpe: Chant
Ralph Salati: Guitares


TAGS:
Chaotique, Happy / Délirant, Technique, Chant hurlé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DESTRAGE
DERNIERE ACTUALITE
DESTRAGE : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur DESTRAGE
DERNIERE INTERVIEW
Interview pas comme les autres avec un groupe hors-norme ! Quelques minutes avant de monter sur scène en ouverture de Protest the Hero, Music Waves a rencontré les membres de la sensation mélodeath du moment : Destrage...

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ARENA: Re-visited Live! (2019)
ROCK PROGRESSIF L’auditeur regrette la performance engagée du chanteur original, ce qui ramène immanquablement vers la version studio...
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BONNIE TYLER: Between The Earth And The Stars (2019)
ROCK Entre la terre et les étoiles, Bonnie Tyler est à nouveau en apesanteur. Si sa voix rauque s'exprime sur ces 14 titres avec joie et en compagnie d'invités prestigieux, on regrettera quelques longueurs et l'absence d'un tube épique.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DESTRAGE
DESTRAGE_A-Means-To-No-End
A Means To No End (2016)
4/5
-/5
METAL BLADE RECORDS / DEATH METAL
DESTRAGE_Are-You-Kidding-Me-No-
Are You Kidding Me? No. (2014)
4/5
-/5
METAL BLADE RECORDS / DEATH METAL
DESTRAGE_The-King-Is-Fat-N-Old
The King Is Fat 'n Old (2010)
4/5
-/5
CORONER / DEATH METAL
DESTRAGE_Urban-Being
Urban Being (2007)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / NEO/NU METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020