GROUPE/AUTEUR:

POSSESSED

(ETATS UNIS)

TITRE:
REVELATIONS OF OBLIVION (2019)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
THRASH / DEATH METAL

""Revelations Of Oblivion" est album au style convenu, mais dont les pistes claquent comme le cuir d'un fouet."
THIBAUTK - 06.06.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Possessed répand depuis trente-cinq ans son évangile sombre. Après deux albums, le groupe s'est absenté dix années, ponctuant cette disparition d'EPs, de compilations ou de démos. Au bout de cette longue attente, sa résurrection : la formation sort “Revelations of Oblivion”, une œuvre sculptée dans le soufre qui soumet par sa puissance enténébrée de désespoir.

Le disque est sombre et malsain, même si ‘Chant Of Oblivion’ débute de manière presque sereine : c’est pour mieux assassiner les oreilles. Les harmonies dérangeantes sont également le cœur de ‘Temple Of Samael’ où les arpèges oscillent entre étrangeté inquiétante et dissonance hypnotique. Quant aux autres pistes, par moments assez classiques, elles piochent leur violence chez Morbid Angel, Death, Coroner, Carcass, Pestilence et autre rejetons de Tampa.

Les riffs sont majoritairement rapides à la manière du thrash (‘Dominion’, ‘Abandoned’ ou ‘The Word’); les guitares sont torturées, les vibratos maltraités, les harmoniques sifflantes (‘Demon’, ‘Graven’, ‘Ritual’ ou ‘Shadowcult’); la voix est à mi-chemin entre le thrash (Voivod ou Sepultura) et une version old school (Carcass ou Death), usant peu du grunt, lui préférant une version âpre sur laquelle se dresse l'ombre d’un Lemmy d’outre-tombe (‘No More Room In Hell’, ‘Dominion’). Mais au-delà d’une parure violente, l’œuvre s’assoit sur des bases effrayantes, quasiment contre nature.

Comme des cénobites métalliques, Possessed préfère la nuit à la lumière, l’enfer au paradis pour y goûter un plaisir dévoyé. ‘Demon’ est troublant, parfois à la limite du soutenable, ‘Ritual’ est une tuerie en masse, notamment lorsque la guitare solitaire rappelle les explosions de six-cordes de Trey Azagthoth.

Après des années de silence, Possessed revient en forme. “Revelation of Oblivion” est un album fort et subtil, même s’il ne renouvelle pas le genre. Peut-être aurait-il mérité de laisser quelques respirations... Toutefois les compositions réussissent à plonger l’auditeur dans des tourments qui glacent les sangs et attirent tout autant. Un album  au style classique, mais néanmoins malsain, intense et puissant.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/possessedofficial/



GROUPES PROCHES:
KREATOR, DEATH, SEPULTURA, OBITUARY, PESTILENCE, VENOM

LISTE DES PISTES:
01. Chant of Oblivion - 01:53
02. No More Room in Hell - 04:32
03. Dominion - 04:25
04. Damned - 05:00
05. Demon - 05:16
06. Abandoned - 05:20
07. Shadowcult - 04:43
08. Omen - 06:41
09. Ritual - 04:47
10. The Word - 05:09
11. Graven - 04:19
12. Temple of Samael - 01:49


FORMATION:
Claudeous Creamer: Guitares
Daniel Gonzalez: Guitares
Emilio Marquez: Batterie
Jeff Becerra: Chant
Robert Cardenas: Basse


TAGS:
Oppressant, Sombre, Chant grave, Chant grunt/growl, Chant guttural, Chant hurlé, Choeurs
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC POSSESSED
NOTES
- /5 (0 avis) 3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SHAARGHOT: The Advent Of Shadows (2019)
METAL INDUSTRIEL Avec "The Advent Of Shadows", Shaarghot nous invite à pousser la porte de son univers tourmenté duquel on ne revient pas indemne.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
KENNY WAYNE SHEPHERD: The Traveler (2019)
GUITAR HERO "The Traveler" est un album brillant et sans aucun temps mort. Kenny Wayne Shepherd est ici au sommet de son inspiration.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT POSSESSED
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020