GROUPE/AUTEUR:

COMATOSE VIGIL A.K.

(RUSSIE)

TITRE:
EVANGELIUM NIHIL (2018)
LABEL:
NON SERVIAM RECORDS
GENRE:
DOOM

"Ecrin d'une désolation glaçante, "Evangelium Nihil" est une pièce maîtresse du funeral doom, déprimante et belle tout ensemble."
CHILDERIC THOR - 03.06.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
En 2005, Comatose Vigil publiait "Not A Gleam Of Hope" qui, avec les descentes spéléologiques de Tyranny, Until Death Overtakes Me ou Shape Of Despair, enfantées à la même époque, a contribué à fixer les codes du funeral doom seconde génération, la première étant incarnée par le triumvirat finlandais Unholy / Skepticism / Thergothon, auquel s'ajoutent les efforts matriciels des Américains Winter et Evoken.

Après ce coup d’essai aux allures de coup de maître, le groupe russe connaît pourtant une trajectoire émiettée voire chaotique, ne publiant qu’un seul EP ("Narcosis" en 2006) et enfin un tardif second album ("Fuimus, Non Sumus…" en 2011). Abstract Spirit, dans lequel officie le chanteur Andrey Karpukhin, a pu combler ces longs silences sans toutefois égaler son aîné et sa puissance abyssale. Finalement, Comatose Vigil finit par se saborder en 2012, pour se reformer deux ans plus tard avant de voir son caveau se refermer définitivement en 2016, miné par de profondes dissensions internes. Au grand désarroi du chanteur désireux de poursuivre l’aventure, conscient que celle-ci ne peut se terminer ainsi alors que nombreux sont ceux à attendre un troisième opus.

Mais le guitariste Alexander Orlov (reconverti depuis en Viking avec Ulfdalir) lui ayant interdit d’utiliser le nom du groupe, il est contraint de monter un (faux) nouveau projet qu'il choisit de baptiser simplement Comatose Vigil A.K., manière à la fois de contourner le refus de son ancien comparse et de ne laisser planer aucun doute quant à ses intentions. Pour l'épauler dans cette entreprise, il recrute le batteur John Devos (Mesmur) et le fondateur de Ennui et multi-instrumentiste David Unsaved, auquel il commande des compostions dans la veine de "Not A Gleam Of Hope" et de son successeur dont le Géorgien est un grand admirateur. Eu égard au talent du bonhomme, il ne faisait aucun doute que son travail serait à la hauteur de l'ambition affichée.

De fait, "Evangelium Nihil" s'impose d'emblée comme le digne héritier des deux offrandes précitées dont il capture l'essence glaciale, ruminant cette même dépression blafarde et emphatique qu'il augmente d'une force lugubre et frissonnante plus grande encore. Quatre (très) longues plaintes étirent ce doom funéraire englué dans le permafrost dont elles récitent le credo doloriste. Quatre blocs pétrifiés qui se dressent dans la noirceur d'une nuit polaire. Dans leurs tentaculaires arcanes gronde le souffle d'une dépression lancinante. Chant d'outre-tombe qui fait trembler les voûtes sépulcrales, guitares caverneuses et  batterie aux pouls dignes des ultimes battements de cœur érigent un socle granitique que drapent tel un suaire symphonique des nappes gelées de claviers cotonneux.

Chaque titre voisine avec les vingt minutes au compteur, ouvrant des paysages immobiles où le temps semble suspendu. Avec un plaisir masochiste, le groupe étire ainsi au maximum les durées pour mieux nous égarer dans les boyaux qu'il creuse dans les profondeurs de la terre, lent bathyscaphe qui s'enfonce peu à peu dans un éther suicidaire. S'abîmer dans les méandres de "Evangelium Nihil" revient à déambuler dans un tunnel entre la vie et la mort. L'ambiance est spectrale, la lumière, quasi inexistante, l'espoir, avalé par une brume caverneuse.

Ecrin d'une désolation glaçante, "Evangelium Nihil" est une pièce maîtresse du funeral doom, déprimante et belle tout ensemble. Né des cendres de Comatose Vigil, ce projet en est une incarnation fidèle, grâce à David Unsaved dont la signature, pesante et cyclopéenne, se coule dans cette identité russe, nocturne et hivernale tandis que Andrey Karpukhin cimente les deux groupes par sa voix cryptique. 

Plus d'information sur https://www.facebook.com/comatosevigilak/



GROUPES PROCHES:
ENNUI, TYRANNY

LISTE DES PISTES:
01. Evangelium Nihil - 17:57
02. Comatose Vigil - 16:15
03. Deus Sterilis - 17:30
04. The Day Heaven Fell - 20:08


FORMATION:
Andrey Karpukhin: Chant
David Unsaved: Guitares / Basse / Claviers
John Devos: Batterie


TAGS:
Mélancolique, Sombre, Chant guttural
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC COMATOSE VIGIL A.K.
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ROYAL REPUBLIC: Club Majesty (2019)
ROCK ALTERNATIF Un nouveau lieu incontournable vient d’ouvrir en ville. Le "Club Majesty" est tenu par un quatuor de Suédois à l’accoutrement douteux mais le rock-funk-disco que l’on y passe ne vous fera pas regretter le déplacement.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
GEORGE BENSON: Walking To New Orleans (2019)
ROCK Avec "Walking To New Orleans", George Benson rend hommage sans grande conviction à Fats Domino et Chuck Berry.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT COMATOSE VIGIL A.K.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020