GROUPE/AUTEUR:

BARONESS

(ETATS UNIS)

TITRE:
GOLD & GREY (2019)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK ALTERNATIF

"Plus audacieux et expérimental que "Purple", son prédécesseur, c'est bien dans "Gold & Prey" que se niche le vrai Baroness."
CHILDERIC THOR - 07.10.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
L'air de rien, cela fait pas loin de quatre ans que Baroness n'est pas venu combler nos orifices auditifs avec un nouvel album. Nous avions laissé le groupe avec "Purple" dont l'impressionnant succès commercial ne doit pas en occulter la dimension personnelle et cathartique après le sérieux accident de la route que ses auteurs ont subi en 2014 et dans lequel ils ont trouvé malgré tout la force de continuer l'aventure. Direct et immédiat, ce quatrième opus avait donc surtout pour but de régénérer, de ressouder le combo, non pas d'en révolutionner le son.

De fait, "Gold & Grey" reprend les choses où "Yellow & Green" les a laissées il y a presque sept ans, offrant cette fois-ci un Baroness plus audacieux sinon expérimental. Mais tous ne se retrouveront peut-être pourtant pas dans ce disque. Les premiers contacts se font certes en terrain connu : le visuel est reconnaissable entre mille tandis que la voix de John Baizley agit comme un puissant marqueur. Entame énergique, 'Front Towards Enemy' semble tout d'abord vouloir lancer l'écoute de manière assez classique, avant d'emprunter un chemin plus aérien, loin de la décharge rugueuse attendue. Ce n'est là que la première surprise livrée par une offrande aux allures de labyrinthe s'enfonçant peu à peu dans la nasse de sables mouvants.

Bâtie autour de 17 pistes (!) dont six d'entre elles ne sont que des intermèdes instrumentaux, son architecture fragmentée participe de l'impression tenace d'avoir affaire, au mieux, à un puzzle, au pire, à un agrégat informe de morceaux tellement divers que le programme qu'ils proposent paraît partir dans tous les sens. Et il faut tout le talent des Américains pour donner un sens ainsi qu'une cohérence à cet ensemble. Qu'y-a-t-il de commun en effet entre la pop désenchantée de 'I'm Already Gone' (et sa basse toute en rondeur), le groove hypnotique de 'Seasons' ou  ce 'Tourniquet' dont l'intro fragile peut rappeler le Steven Wilson le plus épuré ? Peu de choses en fait si ce n'est une même amertume. En quatre titres, le quatuor de Savannah explore déjà de nombreux chemins.

Et nous pourrions continuer cette énumération en soulignant le grand écart réalisé entre l'intimiste 'I'd Do Anything' et le plus remuant 'Throw Me An Anchor'. Que dire également du curieux 'Emmett - Radiation Light' et ses arpèges osseux ou de 'Pale Sun' que vocalise la guitariste Gina Gleason, sans oublier ces interludes ('Anchor's Lament', 'Sevens'...) qui, à intervalles irréguliers, mitent ce menu gigogne. Mais derrière l'apparent désordre qu'il déballe, "Gold & Grey" impressionne par la  tristesse tranquille de ses mélodies ('Cold-Blooded Angels') et son immense travail d'écriture et d'arrangements qui témoignent autant de l'exigence de ses créateurs que de la puissante sève qui coule dans leurs veines.

En définitive, bien que difficile d'accès, il est pourtant évident que le vrai Baroness, du moins celui qui correspond le mieux à la vision de John Baizley,  se trouve davantage dans "Gold & Grey" que dans "Purple", album de transition plus efficace mais moins original.

Plus d'information sur http://yourbaroness.com/



GROUPES PROCHES:
LEVIATHANS, MASTODON

LISTE DES PISTES:
01. Front Toward Enemy
02. I’m Already Gone
03. Seasons
04. Sevens
05. Tourniquet
06. Anchor’s Lament
07. Throw Me an Anchor
08. I’d Do Anything
09. Blankets of Ash
10. Emmet – Radiating Light
11. Cold-Blooded Angels
12. Crooked Mile
13. Broken Halo
14. Can Oscura
15. Borderlines
16. Assault on East Falls
17. Pale Sun


FORMATION:
Gina Gleason: Chant / Guitares
John Baizley: Chant / Guitares
Nick Jost: Basse / Claviers
Sebastian Thomson: Batterie


TAGS:
Lourde, Mélancolique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BARONESS
DERNIERE ACTUALITE
BARONESS: Purple
Toutes les actualités sur BARONESS
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SKIP THE USE: Past & Future (2019)
ROCK Skip The Use est de retour et n'est pas près avec "Past And Future" de rafraîchir la scène rock française en cette période de réchauffement climatique grâce à son feu sacré.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SOLEIL MOON: Warrior (2019)
A.O.R. Un album d'AOR teinté de pop qui s'écoute agréablement mais sans grande originalité. Pour amateurs d'easy listening.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BARONESS
BARONESS_Purple
Purple (2015)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / ROCK ALTERNATIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020