ARTISTE:

QUIET RIOT

(ETATS UNIS)
TITRE:

HOLLYWOOD COWBOYS

(2019)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
80's, Chant aigu, Old School
""Hollywood Cowboys" débute bien mais s’essouffle rapidement malgré de bonnes intentions. Insuffisant pour une telle formation qui a peu de chance de retrouver son lustre d’antan sans un regain d’inspiration."
LOLOCELTIC (05.02.2020)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les nouvelles ne sont pas bonnes pour Quiet Riot. C’est en septembre que nous apprenions que James Durbin, chanteur du groupe avec qui il venait pourtant d’enregistrer son deuxième opus, quittait la formation californienne pour être remplacé par le revenant Jizzy Pearl. Mais, comme si cette nouvelle relançant l’instabilité chronique du line-up de Quiet Riot n’était pas suffisante, c’est au tour de l’état de santé de Frankie Banali d’attirer de tristes lumières puisque le batteur, désormais leader du groupe, a été diagnostiqué d’un cancer du pancréas. Autant dire que si la formation n’a plus rien offert de véritablement attrayant musicalement depuis deux bonnes décennies, il peut apparaître déloyal de s'acharner en critiquant ce "Hollywood Cowboy" que, plus encore que d’habitude, nous espérons être d’une bonne tenue pour relancer la carrière de cette formation pourtant attachante.

Pour cela, il faut d’abord accepter d’entendre 12 titres interprétés par un chanteur qui ne fait déjà plus partie du groupe. Voilà qui est dommage car James Durbin assure avec un chant assez typé 80’s, ce qui colle bien aux compositions ancrées dans cette époque qui avait vu triompher Quiet Riot. Ses montées dans les aigus sont maîtrisées et renforcent la puissance de certains titres comme le rugueux ‘Don’t Call It Love’ qui ouvre les hostilités avec efficacité, ou un ‘Heartbreak City’ viril et fédérateur. Le bonhomme est également capable de faire preuve de feeling sur le moment calme de l’album, la ballade bluesy et mid-tempo ‘Roll On’. Il est en cela rejoint par un Alex Grossi qui offre un joli solo comme sur de nombreux autres titres. Ce dernier se prendrait même pour Eddy Van Halen le temps d’un ‘Insanity’ à l’introduction rutilante et à rallonge, et au tempo incendiaire.

L’autre membre qui attire l’attention de l’auditeur, c’est une fois de plus Frankie Banali qui reste fidèle à sa célèbre frappe de mule qui ne manque pas de technique pour autant. Ecoutez-le en faire des tonnes sur ‘Last Outcast’ pour vous faire une idée plus précise de l’identité sonore du cogneur historique du groupe. Tout ça ajouté à quelques titres au bon groove (‘In The Blood’) et à quelques refrains accrocheurs pourrait donner un résultat enfin digne de l’histoire de Quiet Riot. Malheureusement, nombreux sont les titres qui démarrent bien mais tournent vite en rond, offrant pour finir un sentiment de linéarité qui flirte avec l’ennui, voire avec l’indifférence sur un final qui n’arrive plus à retenir l’attention de l’auditeur.

Malgré un bon début et de bonnes intentions jumelées à une interprétation sans faille, "Hollywood Cowboy" finit malheureusement par retomber tel un soufflé auquel il manquerait les quelques ingrédients nécessaires à une réussite qui fuit les Américains depuis une bonne vingtaine d’années. En dehors des éléments extra-artistiques évoqués en introduction, ceci est d’autant plus regrettable qu’avec un peu plus d’inspiration, la plupart des titres auraient dû être plus accrocheurs en bénéficiant de quelques variations supplémentaires. Ce n’est encore pas cette fois que Quiet Riot retrouvera son lustre d’antan qu’il serait désormais surprenant de le voir récupérer un jour.


Plus d'information sur http://www.officialquietriot.com/



GROUPES PROCHES:
RATT, MOTLEY CRUE, KISS, W.A.S.P., ICON, OZZY OSBOURNE, TWISTED SISTER

LISTE DES PISTES:
01. Don't Call It Love - 4:05
02. In The Blood - 3:28
03. Heartbreak City - 4:15
04. The Devil That You Know - 2:40
05. Change Or Die - 3:23
06. Roll On - 5:54
07. Insanity - 4:44
08. Hellbender - 3:20
09. Wild Horses - 3:10
10. Holding On - 4:23
11. Last Outcast - 2:35
12. Arrows And Angels - 2:56

FORMATION:
Alex Grossi: Guitares
Chuck Wright: Basse
Frankie Banali : Batterie
James Durbin: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Frankie Banali (QUIET RIOT, ex-W.A.S.P.)
 
AUTRES CHRONIQUES
AND YOU WILL KNOW US BY THE TRAIL OF DEAD: X: The Godless Void And Other Stories (2020)
ROCK - "X : The Godless Void And Other Stories" est un album de rock alternatif construit autour de chansons simples qui s’apprivoiseront immédiatement et qui devrait ravir les fans du groupe.
HIGHLY SUSPECT: Mcid (2019)
ROCK ALTERNATIF - Construit comme une sorte de playlist qui correspond à l'air du temps, Highly Suspect a trouvé la recette pour mélanger les genres et en tirer le meilleur, "MCID" en est le plus beau témoignage.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT QUIET RIOT
QUIET-RIOT_Road-Rage
Road Rage (2017)
2/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
QUIET-RIOT_Rehab
Rehab (2006)
4/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HARD ROCK
QUIET-RIOT_Guilty-Pleasures
Guilty Pleasures (2001)
2/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HARD ROCK
QUIET-RIOT_Alive-And-Well
Alive And Well (1999)
2/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HARD ROCK
QUIET-RIOT_Down-To-The-Bone
Down To The Bone (1995)
4/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020