GROUPE/AUTEUR:

RAGARAJA

(FRANCE)

TITRE:
EGOSPHÈRE (2019)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
HARDCORE

"“Egosphère” est un album varié, habité par une colère salvatrice, feu d’artifice stylistique qui déstabilise mais possède les qualités nécessaires pour charmer."
THIBAUTK - 13.11.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Rãgarãja est un groupe qui fusionne le metalcore (à l’esprit punk), les rythmes fouillés, les progressions harmoniques complexes et le débit propre au rap. Après un EP (“Sheïtan”) affirmant le potentiel d’alchimiste et l’identité du groupe, ce dernier propose son premier album “Egosphère”. Ce condensé de rage, de rythmes variés et de technique instrumentale fait le lien entre deux frères ennemis, rap et metal.

L'hydre métallique aux multiples têtes expulse des vibrations énergiques et poisseuses qui s'agrippent au plastique noir de la rondelle de “Egosphère”. Les têtes vacillent et s’éveillent doucement lorsque les vibrations éthérées de ‘Intro’ se frayent un passage vers leurs oreilles alanguies : tambours légers, nappes synthétiques et rythmes chaloupés.

Le disque navigue alors entre groove intense...

lorsque ‘Premier Souffle’ propose des riffs complexes, un rythme intense et une voix agressive. La piste impose son empreinte et se différencie par des sons cybernétiques froids et un chant en français carré. Le groupe est tel Mass Hysteria, au style pourtant éloigné mais à l’amour similaire pour la langue de Molière. ‘Vagabond’ érige une colère digne de Betraying The Martyrs, Novelists ou Beyond The Dust. Ce djent est aussi accessible que glacial, car drapé de froideur électro-harmonique. ‘Chrysalide’ propose un rythme simple permettant d’atteindre un but : provoquer une émotion qui vise le cœur sans passer par le cerveau. L'ossature du morceau se base sur une opposition entre le refrain direct et le couplet à l’habillage électro presque évanescent. La formation est à son aise quand elle noie l’auditeur sous un tapis de bombes rythmées. ‘Pornocratie’ débute par une mélodie orientale, puis des riffs intenses réchauffent l’ambiance. Alors une colère noire habite le disque et la rage explose à la face de l’auditeur. ‘Egosphère’ engendre une montée en pression qui fixe le sentiment d’angoisse, même si le groove envahit la piste. ‘Fractale’ est dans la lignée du djent classique, le groupe y empile ses influences pour faire vibrer les sens. ‘Singe Suprême’ est une synthèse entre le rap, le metal, l’électro, le metalcore, le djent; entre la puissance, la douceur, l’intensité, la variété et la paix intérieure. 

...et passages doux et introspectifs

lorsque ‘Martyr’ égrène des instants calmes au cœur du groove contagieux, renforçant ainsi le sentiment de déséquilibre. Les pistes ne sont pas dénuées de mélodies, les distillant avec intelligence : phrases simples qui font mouche, accords étendus égrenés avec soin et arpèges limpides. D'abord ‘Naufrage’ impose une accalmie quand il débute par de beaux accords apaisés, puis ses harmonies s’assombrissent, la douleur engendre la colère intense, la fureur règne comme chez No One Is Innocent ou Lofofora. Enfin ‘Sarcophage’ construit une ambiance égyptienne digne de Nile alors qu’un passage de rap rappelle Body Count, Enhancer de Pleymo.

“Egosphère” est un album varié, habité par une colère salvatrice. Le disque soutenu par un chant en français, procède de la même douleur et de la même énergie brûlante que Mass Hysteria. Il déstabilise car il est un feu d’artifice stylistique ; néanmoins il possède les qualités nécessaires pour charmer les oreilles : science du groove, goût des harmonies étranges, savoir-faire instrumental et pouvoir de séduction qui naît de sa colère. Le groupe ose le pari de sortir des sentiers battus, de laisser de côté les gimmicks ressassés et les tics de composition... et rien que pour cela remercions-le. 

Plus d'information sur https://www.facebook.com/ragarajaband/



GROUPES PROCHES:
BEYOND THE DUST, PERIPHERY, THY ART IS MURDER, LIMP BIZKIT, BETRAYING THE MARTYRS, PLEYMO, NOVELISTS

LISTE DES PISTES:
01. Premier souffle
02. Vagabond
03. Chrysalide
04. Martyr
05. Pornocratie
06. Egosphère
07. Fractale
08. Naufrage
09. Sarcophage
10. Singe Supreme


FORMATION:
Chris Ferrero: Guitares
Euryale: Chant
Fabien Chevalier: Basse
Léo Goudaroulis: Batterie
Stanislas D'arnoux: Guitares


TAGS:
Lourde, Oppressant, Punk, Sombre, Technique, Chant grave, Chant grunt/growl, Chant guttural, Chant hurlé, Choeurs
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC RAGARAJA
DERNIERE ACTUALITE
Ragaraja en concert avec The Dali Thundering Concept au Chaudron!
Toutes les actualités sur RAGARAJA
DERNIERE INTERVIEW
Premier album long format "Egosphère" pour Rãgarãja que Music Waves vous propose de découvrir...

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE TEA CLUB: If/when (2019)
ROCK PROGRESSIF Groupe original à la musique progressive exigeante, The Tea Club pourrait enfin avoir la reconnaissance qu’il mérite avec ce "If/When" plus abordable et mélodiquement imparable.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
AGE OF REFLECTION: A New Dawn (2019)
HARD ROCK MELODIQUE Age Of Reflection a mis un tigre dans son moteur !
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RAGARAJA
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020