GROUPE/AUTEUR:

ELOY

(ALLEMAGNE)

TITRE:
THE VISION, THE SWORD AND THE PYRE (PART II) (2019)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Au lieu d’une vaste évocation de la saga historique de Jeanne D’arc, Eloy nous sert un cours d’histoire daté et passablement fade."
ABADDON - 11.10.2019 - (2) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Voici donc le second tome de "The Vision, the Sword and the Pyre", l’œuvre que Frank Bornemann a composé pour son groupe Eloy, qui va souffler cette année ses 50 bougies. Ce récit  musical de la vie de Jeanne d’Arc qui l’a passionné toute sa vie suit scrupuleusement la chronologie historique du parcours de la Pucelle d’Orléans, ici depuis Patay (première victoire des Français sur les Anglais depuis Azincourt) jusqu’à sa mort à 19 ans sur le bûcher de Rouen.

Cette deuxième partie comme la première ressemble à un cours d’histoire mis en musique : les titres, plutôt courts (max : 6’26), se présentent plus comme des chansons explicatives que comme une évocation épique par larges plages musicales. On n’échappera donc pas aux récitatifs encombrants ('Résumé', 'Roue', 'Eternity') qui affadissent et empèsent le propos. Le style musical est passablement daté, nappes de synthétiseur 80’s et guitare égrenant les croches; Eloy n’est pas le seul ancien groupe à subir ce reproche, Camel également, mais dans le cas de Camel, le génie de Latimer et la variété des arrangements amenaient le propos à un autre niveau de rendu, alors qu’ici les instrumentaux (courts et peu inventifs) manquent cruellement de souffle. Et comme Frank Bornemann (tout comme Latimer) n’est pas un grand chanteur, globalement l’œuvre ne baigne pas dans un dynamisme des plus guerriers. Dommage, d’ailleurs, car les ambiances essaient de coller au propos, mais l’ensemble est bien plan-plan, et laisse l’impression que le récit est bien davantage porté par les paroles que par la musique, or il y avait matière à un grand récit épique avec l’aventure en question…

Avec une manière empreinte de poussiéreux, qui n’attirera guère les amateurs de musique moderne, difficile de paraître novateur sur un sujet épique par essence. En restant beaucoup trop scolaire et pas très évocateur, Eloy passe à côté de son sujet…

Plus d'information sur http://www.eloy-legacy.com/



GROUPES PROCHES:
DICE, FACTORY OF DREAMS, SIDDHARTHA, LANDS END, ECHOPARK, CASUAL SILENCE, LANDMARQ, CROSS, ANNOT RHÜL, GARGAMEL

LISTE DES PISTES:
01. An Instant Of Relief ... Still The War Rages On
02. Between Hope, Doubts, Fear And Uncertainty
03. Patay
04. Joy
05. Reims ... The Coronation Of Charles VII
06. Résumé
07. Armistice Or War?
08. Paris
09. Abandoned
10. Compiègne
11. Tormenting Imprisonment
12. Rouen


FORMATION:
Bodo Schopf: Batterie
Frank Bornemann: Chant / Guitares / Claviers
Hannes Folberth: Claviers
Klaus-Peter Matziol: Basse
Michael Gerlach: Claviers


TAGS:
80's, Old School, Concept-album
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
TONYB - 11/10/2019 -
0 0
3/5
Après l'excellente première partie du concept narrant la vie de Jeanne d'Arc, les attentes étaient grandes pour la suite, retardée de près d'un an par rapport aux annonces initiales, pour ce qui risque d'être le dernier album d'Eloy.
Hélas, la déception est à la hauteur de l'attente. Au lieu d'un feu d'artifice, l'oeuvre présentée ici reste quelconque. Des mélodies peu accrocheuses, pas d'enchaînement entre les plages voire même des fins de morceau en fade-out, pas de grandes envolées de clavier dont le groupe est habituellement friand bref, tout le contraire du premier opus.
Alors certes, on retrouve bien par moment la basse flamboyante de M. Matziol, ou encore quelques incursions moyen-âgeuses pour agrémenter tout cela, mais au final, et malgré plusieurs écoutes attentives,, le constat est sans appel : cet album ne parvient pas à captiver et ne reviendra pas si souvent que cela dans ma platine.

CORTO1809 - 11/10/2019 -
0 0
2/5
J'ai toujours trouvé qu'Eloy était un groupe ennuyeux. Ce n'est pas avec cet album fade que je vais changer d'avis.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ELOY
DERNIERE ACTUALITE
ELOY: Les détails sur le nouvel album
Toutes les actualités sur ELOY
NOTES
- /5 (0 avis) 2.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
VANDEN PLAS: The Ghost Xperiment – Awakening (2019)
METAL PROGRESSIF “The Ghost Xperiment” est un album étrange et déstabilisant... qui joue le contre-pied. Même s'il semble facile d’accès, ses secrets se dévoilent au fil des écoutes.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BETH HART: War In My Mind (2019)
ROCK D’une beauté aveuglante, cet album est un pourvoyeur d’émotions aussi intenses que profondes qui ne pourra laisser personne indifférent.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ELOY
ELOY_The-Vision-the-Sword-and-the-Pyre--part-1
The Vision, The Sword And The Pyre - Part 1 (2017)
5/5
4.3/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
ELOY_The-Legacy-Box
The Legacy Box (2010)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
ELOY_Visionary
Visionary (2009)
3/5
4/5
LA BALEINE / ROCK PROGRESSIF
ELOY_Ocean-2
Ocean 2 (1998)
3/5
4/5
GUN RECORDS / ROCK PROGRESSIF
ELOY_The-Tides-Return-Forever
The Tides Return Forever (1994)
4/5
3.7/5
SPV STEAMHAMMER / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020