GROUPE/AUTEUR:

NO MAN

(ROYAUME UNI)

TITRE:
LOVE YOU TO BITS (2019)
LABEL:
BURNING SHED
GENRE:
ROCK ATMOSPHERIQUE

"Un album d’abord déroutant, puis subtilement addictif et finalement délicatement savoureux."
NEWF - 18.12.2019 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
De tous les nombreux projets de Steven Wilson, No Man est le plus ancien. A la fin des années 80, Porcupine Tree n’était qu’un projet solo annexe du Britannique et c’est bien son association avec Tim Bowness sous le nom de No Man qui scella les débuts de l’œuvre discographique foisonnante du génie anglais. On connaît la suite. Le succès grandissant de Steven Wilson, notamment en solo, a peu à peu éclipsé le duo, si bien que "Love You To Bits" arrive onze ans après la précédente réalisation studio de No Man, "Schoolyard Ghosts".

La démo de "Love You To Bits" a été composée il y a 25 ans et devait initialement être la suite de "Flowermouth", paru en 1994. Il est donc logique que l’album sonne comme un retour aux sources electro / synthpop de la musique de No Man. Sauf que les deux hommes ont fait du chemin depuis et ont mis tout leur savoir-faire actuel dans la réécriture et le développement de l’ébauche initiale. De fait, l’album s’avère sans conteste être l’œuvre la plus ambitieuse du duo.

Dire que cet opus a une couleur vintage est un euphémisme. C’est même un pavé dans la mare de l’industrie musicale actuelle où les plateformes de streaming imposent leur loi, poussent à la consommation rapide de la musique plus qu’à son écoute attentive et ont réussi à se rendre indispensables, en se gavant sur le dos des artistes tout en les rémunérant des clopinettes. "Love You To Bits" en prend l’exact contre-pied et a été conçu pour le format vinyle : deux faces, un morceau par face, chacun découpé en cinq parties et seulement 36 minutes au compteur, comme la grande majorité des disques des années 70.

Au-delà de son format désuet, "Love You To Bits" est un album déroutant au premier abord et ne distille sa richesse et son pouvoir addictif qu’après des écoutes répétées, attentives et impérativement d’une seule traite. Ainsi le premier titre, ‘Love You To Bits’, débute sans complexe par une partie disco nostalgique et entraînante qui renvoie aux heures de gloire du tandem Giorgio Moroder / Donna Summer et installe le thème instrumental principal. Celui-ci est ensuite décliné en variations subtiles sous différentes formes, electro (‘Love You To Bits, Part 2’), funk (‘Love You To Bits, Part 3’) et ambient expérimental à la King Crimson (‘Love You To Bits, Part 4).

La deuxième partie intitulée ‘Love You To Pieces’ est quant à elle beaucoup plus sombre. L’album raconte l’histoire d’une rupture et le délitement de la relation amoureuse est parfaitement retranscrit en musique. Ce second titre est un tour de force electro atmosphérique à l’ambiance funèbre et aux subtiles touches trip hop (‘Love You To Pieces, Part 1) et jazz prog (le magnifique solo de clavier d’Adam Holzman sur ‘Love You To Pieces, Part 2), sur lequel le chant raffiné de Tim Bowness se fait de plus en plus mélancolique et désespéré, répétant des "I Love You" de moins en moins convaincus au fil d’ambiances musicales de plus en plus pesantes.

"Love You To Bits" ne se laisse pas apprivoiser dès la première rencontre. Il faut du temps pour en saisir le charme, la richesse et la subtile complexité. Son pouvoir de séduction se révèle petit à petit, au fil du temps et des conversations que l’auditeur saura entretenir avec lui. Après tout, les histoires d’amour qui durent débutent rarement par un coup de foudre.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/nomanofficial/



GROUPES PROCHES:
PINEAPPLE THIEF, ANTIMATTER, JOHN WESLEY, TIMOTHY PURE, D'ARCANA, BASS COMMUNION, PHIDEAUX, RAIN, THE LENS, PORCUPINE TREE

LISTE DES PISTES:
01. Love You To Bits (Bits 1-5) - 17.03
02. Love You To Pieces (Pieces 1-5) - 18.54


FORMATION:
Steven Wilson: Guitares / Basse / Claviers
Tim Bowness: Chant / Claviers
Adam Holzman: Claviers / Invité
Ash Soan: Batterie / Invité
Dave Desmond Brass Quintet: Invité / Cuivres
David Kollar: Guitares / Invité
Pete Morgan: Basse / Invité


TAGS:
70's, 80's, Dépaysant, Electro, Expérimental, Fusion, Mélancolique, Psychédélique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
CORTO1809 - 21/12/2019 -
0 0
1/5
Telle la boule à facettes ringarde de la pochette, cet album me rappelle tout ce que la musique des années 80/90 a fait de pire (et Dieu sait qu'en terme de mauvais goût musical, cette période a été particulièrement créative), entre électro dépassé et drum & bass horripilant, avec ces boum-boum-boum tellement répétitifs qu'ils finissent par occulter tout le reste.

Comme le dit si bien la chronique, "Love You To Bits" est un album déroutant au premier abord et ne distille sa richesse et son pouvoir addictif qu’après des écoutes répétées, attentives et impérativement d’une seule traite". Mais, à moins d'y être contraint comme les chroniqueurs consciencieux que nous sommes qui cherchons à détecter les subtilités les mieux cachées par des écoutes "répétées et attentives", quel auditeur "ordinaire" s'infligera la peine de réécouter cet ingrat pensum ? Ce sera déjà une belle performance s'il parvient jusqu'au bout de cet album pourtant bien court.

Steven Wilson et Tim Bowness nous ont habitués à tellement mieux qu'il est recommandé de faire l'impasse sur ce disque pour le moins dispensable.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC NO MAN
DERNIERE ACTUALITE
NO MAN de retour avec un album en novembre
Toutes les actualités sur NO MAN
NOTES
- /5 (0 avis) 3.2/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BLACK STONE CHERRY: Black To Blues, Vol. 2 (2019)
ROCK Nouvel hommage à des classiques du blues, cet EP ne fait pas dans la nuance et fait preuve d’une appropriation toute en puissance et en efficacité.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
EXUNE: Exune (2019)
ROCK ALTERNATIF Une morsure rock portée par un chant hanté en français dans le texte !
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NO MAN
NO-MAN_Love-And-Endings
Love And Endings (2012)
4/5
3/5
KSCOPE / ROCK ATMOSPHERIQUE
NO-MAN_Schoolyard-Ghosts
Schoolyard Ghosts (2008)
4/5
4/5
SNAPPER / ROCK ATMOSPHERIQUE
NO-MAN_Together-We-re-Stranger
Together We're Stranger (2003)
5/5
3.6/5
SNAPPER / ROCK ATMOSPHERIQUE
NO-MAN_Returning-Jesus
Returning Jesus (2001)
4/5
-/5
HIDDEN ART RECORDINGS / ROCK ATMOSPHERIQUE
NO-MAN_Flowermouth
Flowermouth (1999)
5/5
4.7/5
SNAPPER / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020