GROUPE/AUTEUR:

KNIGHT AREA

(HOLLANDE)

TITRE:
D-DAY (2019)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Sur ce nouvel opus, Knight Area délaisse le néo-prog au profit d'un metal progressif symphonique efficace et mélodique. Un pari payant pour les Néerlandais."
DARIALYS - 31.10.2019 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Il y a 80 ans débutait la Deuxième Guerre Mondiale, événement historique majeur du XXème siècle. Si cette catastrophe planétaire fut souvent reprise dans de nombreux arts, la musique s’en inspire également. En visitant la Normandie, les membres du groupe hollandais Knight Area ont à leur tour eu l’idée de rendre hommage au célèbre débarquement de l’année 1944, à travers leur septième album au titre évocateur, "D-Day".

Si les Néerlandais nous avaient habitués à évoluer dans un rock néo-progressif symphonique, ce nouvel opus penche nettement plus du côté du metal progressif, toujours avec cette touche mélodique et symphonique qui les caractérise. Ce changement d’orientation stylistique se confirme dès le premier morceau, ‘New Horizon’, avec des couplets au phrasé guitaristique rapide et précis porté par un synthé aux accents épiques. Cette nouvelle recette fonctionne d’ailleurs très bien sur des titres comme le puissant ‘Overlord’, l’un des highlights du disque, ou encore le single ‘Blood On The Risers’.

La réussite de ces chansons repose notamment sur la présence d’un synthé cinq étoiles, ingrédient principal de la musique des Hollandais. Comme sur l’intro ‘Winds Of Time’, il donne souvent un côté grandiose aux morceaux et leur confère une certaine ampleur et une vraie puissance. Gerben Klazinga montre d’ailleurs sa polyvalence sur des morceaux comme ‘When I’ll Be With You’, pièce minimaliste centrée sur le duo piano/voix, où la qualité du jeu du musicien brille. Bien que cet instrument soit peut-être moins mis en avant que sur les précédentes réalisations, l’apport du synthé reste néanmoins majuscule.

Mais la principale nouveauté vient surtout du changement de chanteur sur cet album. Mark Smit n’étant pas particulièrement favorable à l’idée de couvrir ce thème sur le nouveau disque de Knight Area, il a été remplacé par Jan Willem Ketelaers. Et sa voix passe-partout, très à l’aise sur les notes les plus aiguës, justifie totalement sa présence sur l’album. Sur la ballade heavy ‘Omaha Beach’, ses interventions d’une grande maîtrise apportent une fraîcheur et une puissance massives. La hauteur des notes atteintes est même parfois déroutante, notamment à l’écoute de ‘When I’ll Be With You’, où le nouveau chanteur fait des merveilles.

Nouvel album, nouvelle recette donc, et pari payant pour les Néerlandais qui signent avec "D-Day" un bel album de metal progressif symphonique efficace et mélodique.

Plus d'information sur http://www.knightarea.com/



GROUPES PROCHES:
MYSTERY, RICOCHER, IXION, KAIPA, A.C.T., CRYSTAL PALACE, ZENIT

LISTE DES PISTES:
01. New Horizon
02. Overlord
03. Blood On The Risers
04. The Landing
05. Omaha Beach
06. Remembrance
07. When I’ll Be With You
08. Wings Of Time
09. March To Victory
10. Freedom For Everyone


FORMATION:
Gerben Klazinga: Claviers
Jan Willem Ketelaers: Chant / Claviers
Mark Bogert: Guitares
Peter Vink: Basse
Pieter Van Hoorn: Batterie


TAGS:
Chaotique, Epique, Lourde
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC KNIGHT AREA
DERNIERE ACTUALITE
KNIGHT AREA: Hyperlive
Toutes les actualités sur KNIGHT AREA
NOTES
3.5/5 (2 avis) 3.2/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
STATUS QUO: Backbone (2019)
ROCK Aussi inattendu qu’enthousiasmant malgré sa recette hyper connue, ce nouvel opus est tel un plat en sauce qui se révèle meilleur quand il est réchauffé.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
DRAGONFORCE: Extreme Power Metal (2019)
METAL MELODIQUE Après une bonne période, Dragonforce retombe dans ses travers de surenchère technique et de course à la vitesse... et déçoit fortement.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KNIGHT AREA
KNIGHT-AREA_Heaven-and-Beyond
Heaven And Beyond (2017)
3/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
KNIGHT-AREA_Hyperdrive
Hyperdrive (2014)
3/5
3/5
LASER'S EDGE / ROCK PROGRESSIF
KNIGHT-AREA_Between-Two-Steps
Between Two Steps (2013)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
KNIGHT-AREA_Nine-Paths
Nine Paths (2011)
3/5
4.3/5
4AD / ROCK PROGRESSIF
KNIGHT-AREA_Realm-Of-Shadows
Realm Of Shadows (2009)
4/5
3.5/5
LASER'S EDGE / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020