ARTISTE:

NILE

(ETATS UNIS)
TITRE:

VILE NILOTIC RITES

(2019)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Chant grave, Concept-album, Growl, Technique
"“Vile Nilotic Rites” est une œuvre magistrale et puissante, dont la violence, l'intensité et les harmonies ne peuvent laisser indifférent."
THIBAUTK (25.11.2019)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Nile est diplômé d’un doctorat ès-violence comme l’avait prouvé le sombre et parfois difficile à cerner “What Should Not Be Unearthed”. Après le départ du bassiste Dallas Toler-Wade (remplacé par Brad Parris) et l’arrivée de Brian Kingsland (Enthean et Rites to Sedition) à la seconde guitare, le groupe conte une nouvelle fable funeste : “Vile Nilotic Rites” où l’intensité est contrebalancée par des couleurs chatoyantes.

Le groupe écrit son livre des morts entre brutalité et douceur ; il chante des hymnes qui font trembler le monde souterrain d'Osiris. Ainsi même si ‘Long Shadows of Dread’ débute en douceur, il est vite rattrapé par la fureur : guitares acérées, chant âpre, batterie ronflante et six-cordes solitaire déstructurée venue de chez Morbid Angel ou Mortification. Une fraîcheur baigne la piste, la rage est dépouillée d’oripeaux alors que sur le disque précédent elle semblait contenue et calculée.

‘Oxford Handbook of Savage Genocidal Warfare’ renoue avec le death brutal digne de Abnormality : riffs rapides, batterie engluée dans une mer de vibrations où l’intensité domine même avec des instants "progressifs" rappelant Death ou Fractal Universe ; ‘Vile Nilotic Rites’ s'appuie sur un rythme instable pour tracer les contours d'harmonies obscures et donner naissance à une clarté mélodique particulière. La guitare de ‘That Which is Forbidden’ est proche d'une version oldschool étouffante propre à Obituary ou Benediction. Enfin ‘Thus Sayeth the Parasites of the Mind’ intègre des instruments traditionnels et une voix chantant le désespoir né sur des dunes écrasées de soleil.

‘Seven Horns of War’ démarre avec une introduction digne d'un péplum hollywoodien - cuivres claquants, chœurs grandiloquents et rythme martial -, puis montre des visages variés, tantôt rapide, tantôt lent, tantôt vicieux, tantôt doux. Mais ses harmonies ne suffisent pas à soigner les oreilles meurtries, car c'est le tardif piano angélique aux fines notes qui apaise les sens. ‘The Imperishable Stars are Sickened’ est un morceau d’anthologie qui débute comme du Orphaned Land, puis poursuit un voyage aux mille facettes : éprouvant et attirant, impitoyable et tendre, limpide et opaque. Les chœurs y sont charmants et les mélodies dissonantes, mais une douceur s'éveille avec les instruments traditionnels qui complètent l'enfer de six-cordes malmenées.

“Vile Nilotic Rites” est un bel album où les Américains semblent trouver un second souffle. Après des albums qui semblaient  tourner en rond, ils submergent l’auditeur de plomb en fusion et d’instants de grâce. Même si la musique de Nile est opaque, violente et insaisissable, elle éclate ses propres limites. A l'image d'Orphaned Land, Amaseffer ou Kartikeya, le groupe accouche d’une œuvre puissante à la limite des genres, dont la violence, l'intensité et l'étrangeté ne peuvent laisser indifférent. 


Plus d'information sur https://www.nile-official.com



GROUPES PROCHES:
SYRINX_, MELECHESH, VERATRUM, AETERNAM, LOST SOUL, DARKRISE, IMPUREZA, ARKAN

LISTE DES PISTES:
01. Long Shadows Of Dread
02. The Oxford Handbook Of Savage Genocidal Warfare
03. Vile Nilotic Rites
04. Seven Horns Of War
05. That Which Is Forbidden
06. Snake Pit Mating Frenzy
07. Revel In Their Suffering
08. Thus Sayeth The Parasites Of The Mind
09. Where Is The Wrathful Sky
10. The Imperishable Stars Are Sickened
11. We Are Cursed

FORMATION:
Brad Parris: Chant / Basse
Brian Kingsland: Chant / Guitares
George Kollias: Batterie
Karl Sanders: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
NILE: les détails sur 'Vile Nilotic Rites'
DERNIER ARTICLE
Nile + Hate Eternal + Guests - Mons -Lotto Mons Expo - 27 Septembre 2019
En ce vendredi de septembre direction Mons pour une soirée placée sous le signe du death metal avec deux légendes du genre au programme.
 
AUTRES CHRONIQUES
THE PRICE: A Second Chance To Rise (2019)
ROCK - Malgré sa qualité globale, cet opus finit par perdre la cohérence que son obscurité globale devait lui donner.
VA ROCKS: I Love Va Rocks (2019)
HARD ROCK - Ces trois nanas sont là pour botter des culs et le font très bien, crachant un rock'n'roll aussi vigoureux que contagieux : I Love VA Rocks !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NILE
NILE_What-Should-Not-Be-Unearthed
What Should Not Be Unearthed (2015)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
NILE_At-The-Gate-Of-Sethu
At The Gate Of Sethu (2012)
3/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
NILE_Those-Whom-The-Gods-Detest
Those Whom The Gods Detest (2009)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021